Chômage, anxiété et cheminement

« Les épreuves sont la façon dont la nature nous prépare à de grandes choses. »

En ces temps économiquement difficiles, malheureusement un nombre croissant de personnes sont confrontées au chômage. Voici quelques suggestions pour mieux faire face à cette situation difficile :

Anxiété :
Pour certains, le chômage est une source importante de perplexité et d’inquiétude. Si c’est votre cas, voici quelques questions qui pourraient vous aider à diminuer cette anxiété :

  1. Dans le passé, est-ce que mon travail a été apprécié par mes employeurs ?
  2. Est-ce que je suis fier de mon niveau de performance dans le cadre de mes emplois précédents ?
  3. Est-ce que j’ai des compétences et une capacité de travail dont plusieurs employeurs pourraient bénéficier ?
  4. Est-ce que je profite pleinement des avantages d’être temporairement sans emploi : par exemple avoir plus de temps pour faire du sport, pour lire, pour faire des activités artistiques, pour passer du temps avec les membres de ma famille… ?
  5. Est-ce que mes multiples démarches de recherche d’emploi peuvent fortifier certaines de mes qualités, par exemple mon courage, ma ténacité, ma volonté…
  6. Si j’étais occupé par d’autres activités (faire du bénévolat par exemple) est-ce que je serais moins anxieux par rapport à ma situation de chômeur ?
  7. Est-ce que je focalise exagérément sur ma situation de chômeur ? En d’autres termes, est-ce que je me fais du mal inutilement ?
  8. Est-ce que je m’impose des objectifs trop exigeants ? Par exemple, est-ce que mes attentes en termes de rapidité pour trouver un autre emploi sont exagérées ?
  9. Est-ce que je me reconnais suffisamment les opportunités d’une période de chômage, par exemple : prendre du repos, améliorer mes compétences actuelles, développer une nouvelle compétence, trouver un meilleur emploi qu’avant… ?
  10. Est-ce possible que mon prochain emploi soit plus intéressant que mon précédent ?
  11. Est-ce possible que je trouve un nouvel emploi rapidement ?
  12. Conclusion, est-ce possible que je m’inquiète pour rien ?

Cheminement :
Derrière chaque défi se cache une opportunité. Une période sans emploi peut donc être une occasion de cheminer. Voici quelques suggestions :

Chemin-dans-la-foret

  1. Faire le point sur l’orientation de votre vie
  2. Expérimenter de nouveaux comportements
  3. Faire du bénévolat
  4. Développer de nouvelles habitudes
  5. Se faire de nouveaux amis, qui nous influenceront dans une direction choisie
  6. Faire un séjour de réflexion dans un lieu de retraite
  7. Faire une retraite de silence à la maison
  8. Développer son autodiscipline

Limite, temps raisonnable alloué à la recherche d’un emploi
Lors d’une période de chômage, il est nécessaire d’investir suffisamment de temps dans la recherche d’un emploi. Les huit conseils précédents ne suggèrent aucunement de négliger cette activité. Mais quotidiennement, rien ne vous empêche de chercher du travail et d’invertir dans votre cheminement personnel. Tout est une question d’équilibre.

Conclusion :
Votre période de chômage prendra fin du jour. À ce moment, si vous avez su transformer cette épreuve en opportunité de cheminement, vous aurez un nouvel emploi et vous serez devenu une meilleure personne.

« J’en suis venu à croire que mes épreuves ont été la fondation d’une compréhension avancée
qui me permet de vivre à un niveau plus élevé. »

Sujets complémentaires :
    Attitude devant les difficultés
    Échec ou perception d’échec
    L’inquiétude : on ne sait jamais
    Raisonner pour transformer les épreuves
    Dédramatisez vos problèmes
    Prendre du recul

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.