function itsg_allow_nbsp_in_tinymce( $init ) { $init['entities'] = '160,nbsp,38,amp,60,lt,62,gt'; $init['entity_encoding'] = 'named'; return $init; } add_filter( 'tiny_mce_before_init', 'itsg_allow_nbsp_in_tinymce' );

80 citations de Marc Aurèle

Marbre de la tête du jeune Marc Aurèle, Musée du Louvre, artiste inconnu

Photo de Mbzt [CC BY-SA 3.0], Wikimedia

La bonté est invincible si elle est sincère.

Chaque jour fournit ses propres cadeaux.

La mort n’est peut-être qu’un changement de place.

C’est avec ses pensées qu’un homme façonne sa vie.

Chacun vaut ce que valent les objectifs de son effort.

Vivre heureusement est un pouvoir intérieur de l’âme.

L’émeraude ne perd pas de sa valeur faute de louanges.

La sérénité est l’art de se passer de l’assistance d’autrui.

Rappelle-toi que ta tâche est d’être un bon être humain.

Ce sont les pensées d’un homme qui déterminent sa vie.

Le bonheur, c’est un bon esprit et une bonne conscience.

La vie que tu aimerais après la mort, vis-là sans attendre.

L’art de vivre ressemble plus à un match de lutte qu’à un ballet.

Un homme doit s’élever lui-même non s’appuyer sur les autres.

Le temps est comme un fleuve que formeraient les événements.

Rien n’est avantageux, qui te fait perdre le respect de toi-même.

Accomplis chaque acte de ta vie comme s’il devait être le dernier.

Ton esprit sera orienté par les choses que tu verras le plus souvent.

Il ne faut pas s’irriter contre les choses ; car elles n’en ont nul souci.

Tant que tu vis, tant que cela t’est possible, devient homme de bien.

Ai-je fait acte utile à la communauté ? Je me suis donc rendu service.

La nature rend chacun de nous capable de supporter ce qui lui arrive.

Un homme séparé d’un seul homme est exclu de toute la communauté.

Le vrai plaisir d’un homme est de faire des choses, il a été fait pour ça.

Regarde ce qui guide les sages, ce qu’ils évitent et ce qu’ils recherchent.

Souviens-toi encore que chacun ne vit que le présent, cet infiniment petit.

Les conséquences de la colère sont beaucoup plus graves que ses causes.

La meilleure façon de se venger d’un ennemi est de ne pas lui ressembler.

Rejette ton sentiment d’avoir été offensé et l’offense elle-même disparaîtra.

Avant que tu ne parles, on doit pouvoir lire sur ton visage ce que tu vas dire.

On est souvent injuste en s’abstenant d’agir et non pas seulement en agissant.

Sois comme un promontoire contre lequel les flots viennent sans cesse se briser.

Crains non point de cesser de vivre, mais plutôt de n’avoir jamais commencé à vivre.

Ne gaspille plus de temps à discuter de ce qu’un bon homme devrait être. Sois-en un.

Il faut s’abstenir entièrement de rechercher ou de faire ce qui ne dépend pas de nous.

Développe en toi l’indépendance à tout moment, avec bienveillance, simplicité et modestie.

L’homme bon, simple et bienveillant a ces qualités dans ses yeux, elles ne peuvent échapper.

Très peu est nécessaire pour faire une vie heureuse. Tout est en toi, dans ta façon de penser.

La vie est brève, il faut profiter du présent avec réflexion et justice. Détends-toi prudemment.

Nous appréhendons davantage l’opinion de nos voisins sur nous-mêmes que la nôtre propre.

Votre esprit ressemblera à ses pensées habituelles, car l’âme prend la couleur de ses pensées.

Au-dedans de toi est la source du bien, une source qui peut toujours jaillir, si tu creuses toujours.

La mort n’est pas uniquement une action naturelle, mais c’est encore une oeuvre utile à la Nature.

L’homme ordinaire est exigeant avec les autres. L’homme exceptionnel est exigeant avec lui-même.

Il ne s’agit plus de discourir sur ce que doit être l’homme de bien mais de devenir un homme de bien.

En te levant le matin, rappelle-toi combien précieux est le privilège de vivre, de respirer, d’être heureux.

Dès l’aurore, dis-toi : je rencontrerai un indiscret, un ingrat, un insolent, un fourbe, un égoïste, un envieux.

Si ce n’est pas convenable, ne le fais pas ; si ce n’est pas vrai, ne le dis pas. Que la décision provienne de toi.

On n’est pas moins injuste en ne faisant pas ce que l’on doit faire qu’en faisant ce que l’on ne doit pas faire.

D’une manière générale, il faut savoir beaucoup avant de se prononcer avec certitude sur une action d’autrui.

Si tu vois un bien supérieur, tourne-toi vers lui de toute ton âme et jouis de ce suprême bien que tu découvres.

Nous avons le contrôle de notre esprit, mais pas des événements extérieurs. Comprenez ça, et vous serez plus fort.

Tout ce que nous entendons est une opinion, pas un fait. Tout ce que nous voyons est un point de vue, pas la vérité.

Considérez les occasions où votre chagrin et votre colère vous ont causé plus de souffrances que les faits eux-mêmes.

Quand tu te lèves le matin, penser à ce qu’un précieux privilège est d’être en vie : pour respirer, penser, apprécier et aimer.

Habitue-toi à prêter sans distraction l’oreille aux paroles des autres et entre autant qu’il se peut dans la pensée de celui qui parle.

Que toutes tes pensées soient telles que si on te demandait à tout instant ce que tu penses, tu puisses toujours l’avouer sans honte.

Ne te laisse pas distraire par les événements extérieurs ! Prend le temps d’apprendre quelque chose de bon et cesse de papillonner .

La perfection du caractère consiste à passer chaque journée comme si c’était la dernière, à éviter l’agitation, la torpeur et l’hypocrisie.

Comme une meule de moulin peut broyer toute sorte de grain, de même une âme saine doit être prête à accepter tous les événements.

Tu peux, à l’heure que tu veux, te retirer en toi-même. Nulle part, l’homme ne trouve de plus tranquille et de plus calme retraite que dans son âme.

Tout ce qui paraît au-dessus de tes forces n’est pas forcément impossible ; mais tout ce qui est possible à l’homme ne peut être au-dessus de tes forces.

Ta manière de penser s’orientera d’après la nature des objets que tu représentes le plus souvent, car c’est des représentations que l’âme prend sa couleur.

Ne te laisse détourner, ni par la critique des uns, ni par les propos qui peuvent en résulter. Mais, s’il est bien d’agir ou de parler, ne t’en juge pas indigne.

Quand l’homme naturellement bienfaisant accomplit un bienfait ou rend service dans la vie de tous les jours, il réalise l’objet de sa constitution, il atteint son but.

La douceur est invincible, si elle est véritable, sans grimace ni comédie. Que va faire en effet le plus injurieux des hommes, si tu persistes à être bienveillant pour lui ?

Si tu es meurtri par des choses extérieures, ce n’est pas elles qui te perturbent, mais le jugement que tu en as. Et tu as le pouvoir d’anéantir ce jugement maintenant.

Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être, mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre.

Je suis souvent étonné de voir combien chacun s’aime lui-même plus que tout et pourtant tienne moins compte de son propre jugement sur lui-même que celui des autres.

Si vous êtes bouleversé par quelque chose d’extérieur, la souffrance n’est pas due à cette chose mais à l’estimation que tu en fais; et cela, vous avez le pouvoir de le changer à tout moment.

Toutes choses sont liées entre elles et d’un nœud sacré, et il n’y a presque rien qui n’ait ses relations. Tous les êtres sont coordonnés ensemble, tous concourent à l’harmonie du même monde.

À chacun son plaisir. Le mien consiste à avoir une conscience saine qui ne se détourne ni des hommes, ni des évènements qui arrivent aux hommes, mais regarde tout avec des yeux bienveillants.

Observez toujours que tout est le résultat du changement et habituez-vous à penser qu’il n’y a rien que la nature n’aime davantage que de changer les formes existantes pour en créer de nouvelles.

Celui qui aime la gloire met son propre bonheur dans les émotions d’un autre. Celui qui aime le plaisir met son bonheur dans ses propres penchants. Mais l’homme intelligent le place dans sa propre conduite.

Nous devrions être bon avec autrui aussi naturellement que le cheval galope, que l’abeille fait le miel, ou que la vigne produit des grappes de raisin, saison après saison, sans penser à celles des années précédentes.

Essaie de voir comment te réussit la vie de l’homme de bien qui a pour agréable la part qui lui est assignée sur l’ensemble, et qui se contente d’être juste dans sa propre conduite et bienveillant dans sa façon d’être.

Qu’exiges-tu de plus, si tu as fait du bien à quelqu’un ? Ne te suffit-il pas d’avoir agi selon ta nature, mais cherches-tu encore à en être payé ? C’est comme si l’œil exigeait une récompense pour voir, et les pieds pour marcher.

Va toujours par le chemin le plus court, et le plus court est celui qui va selon la nature. Voilà pourquoi il faut agir en tout de la façon la plus naturelle. Une telle ligne de conduite te délivrera de l’emphase, de l’exagération et du style figuré et artificiel.

Ce qui n’est pas utile à la ruche ne l’est pas non plus à l’abeille.

(Pensées, Les Stoïciens)

Personne ne se lasse d’être aidé. L’aide est un acte conforme à la nature. Ne te lasse jamais d’en recevoir ni d’en apporter.

(Pensées pour moi-même)

Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l’univers.

(Les maximes, sentences et pensées)

Buste cuirassé de Marc Aurèle agé, Musée Saint-Raymond, artiste inconnu

Buste de Marc Aurèle âgé, par Pierre-Selim
[CC BY-SA 3.0 or CC BY-SA 3.0], via Wikimedia

Biographie de Marc Aurèle (121-180):

    Empereur romain et philosophe, Marc Aurèle est issu de la classe supérieure traditionnelle. Il est adopté par l’empereur Antonin pour lui succéder. Il accède au pouvoir à l’âge de 40 ans. Malgré sa modestie et son désir de réflexion, il est obligé de combattre militairement à plusieurs reprises pendant son règne. Mais, il cultive quand même pendant toute sa vie l’amour de la lecture. Il aborde la philosophie principalement à travers la lecture d’Epictète. Les écrits de Marc Aurèle se présentent surtout sous la forme d’un journal où il décrit les différentes situations qu’il vit. Il a une vision stoïcienne. Selon sa philosophie, la quête du bonheur se fait par le biais de la vertu et de la sagesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.