Comment influencer nos états d’âme

« Nos états d’âme se perpétuent tant qu’ils ne sont pas interrompus. »

Nos états d’âme ont tendance à se prolonger. Par exemple, la soirée qui suit une journée de travail stressante sera teintée de la nervosité du bureau. Inversement, les heures qui suivent une activité ou un événement heureux seront teintées de gaieté.

Est-ce possible d’influencer ce phénomène de continuité de nos états d’âme ? Oui. Il suffit de choisir des activités qui ont pour objectif d’interrompre ou de perpétuer certains états d’âme. Évidemment, en général, nous voulons mettre fin rapidement à nos états d’âme négatifs et allonger nos états d’âme positifs.

Voici des activités qui contribuent à mettre fin à nos états d’âme négatifs :

  1. conversation agréable avec un bon ami,
  2. regarder une émission de télévision divertissante,
  3. prendre un bain chaud ou faire de la natation,
  4. pratiquer un sport d’équipe (football, hockey, baseball…),
  5. faire de l’exercice cardiovasculaire pendant au moins 20 minutes,
  6. faire du bénévolat,
  7. lire un roman intéressant.

D’une façon générale, les activités qui demandent de la concentration ont pour effet d’interrompre le fils de nos pensées et contribuent ainsi à mettre fin à nos états d’âme.

Voici des choses à éviter afin de ne pas interrompre un état d’âme positif :

  1. être exposé à des nouvelles négatives, par exemple en lisant le journal,
  2. se trouver dans un environnement bruyant ou stressant, par exemple être coincé dans un bouchon de circulation,
  3. travailler avec une contrainte stressante, par exemple effectuer une tâche qui doit être absolument terminée pendant la journée,
  4. remettre indûment à plus tard nos obligations (pratiquer la procrastination),
  5. prendre une décision importante,
  6. entretenir des sujets de conversation controversés qui favorisent la dispute.

D’une façon générale, les activités stressantes et les inquiétudes contribuent à mettre fin à la magie d’un état d’âme positif.

Le type d’activités efficaces pour interrompre ou prolonger ses états d’âme est propre à chaque individu. Donc, chacun doit trouver lui-même les activités qui l’influencent.

Conclusion :
Il est utile d’être conscient de l’impact de nos décisions sur nos états d’âme ; mais les activités similaires aux exemples précédents n’agissent qu’à court terme. Il nous appartient de cheminer afin d’établir en nous une paix intérieure stable. Et ainsi vivre d’une manière plus harmonieuse et heureuse.

« Tout acte qui prolonge la paix intérieure est une bénédiction. »

Sujets complémentaires :
    Un geste d’amour pour chasser la mauvaise humeur
    Gestes harmonieux
    Prédisez vos états d’âme
    S’immobiliser pour réorienter ses pensées
    Influencer nos émotions par nos pensées (les distorsions cognitives)
    Citations et proverbes sur la pensée

Leave a Reply

Your email address will not be published.