Histoire : Forger ses propres chaînes

Au Moyen Âge, un forgeron se retrouva emprisonné après avoir commis une infraction mineure. À cette époque, il fallait très peu de choses pour être mis au cachot. Aussitôt enfermé, il examina de près la chaîne qui le retenait au mur de la prison. Comme il avait déjà forgé des chaînes, il pensait pouvoir trouver un défaut dans un des maillons. Il savait que certains forgerons malhabiles produisaient des chaînes fragiles.

Après un examen minutieux de sa chaîne, il réalisa qu’il cherchait en vain, car il reconnut son propre travail. C’est lui qui avait forgé sa chaîne. Et grâce à son habileté, chaque maillon était absolument impeccable. Donc ses efforts, pour produire une chaîne de grande qualité, servent maintenant à le garder en prison sans aucun espoir d’évasion. Jamais il n’aurait imagé devenir victime de son travail.

Nos efforts quotidiens ont-ils pour effet, sans qu’on en prenne conscience, de forger nos chaînes  ? Pour éviter ce piège, il est nécessaire d’examiner l’orientation de notre vie. Est-ce que celle-ci nous ouvre de nouveaux horizons ou plutôt sommes-nous occupés à nous emprisonner chaque jour un peu plus ?

« Je n’ai jamais été emprisonné, sauf lorsque c’est moi qui ai bâti ma propre prison. »
Mary Evans

Sujets complémentaires :
    Avoir une bonne définition de la réussite
    Comment prendre des décisions importantes ?
    Pensées sur la liberté
    Pensées sur les décisions de vie

Leave a Reply

Your email address will not be published.