Histoire : Le principe de la grenouille

http://en.wikipedia.org/wiki/File:Brown_Tree_Frog_2.jpg

Photo de Noodle snacks, (CC BY-SA 3.0)

Une grenouille nage dans une grosse marmite remplie d’eau froide. Un feu est allumé pour chauffer cette eau, qui devient graduellement tiède. Pendant ce temps, la grenouille continue à nager paisiblement.

Le feu continu à chauffer la marmite et peu de temps après elle devient chaude. Cette température est maintenant inconfortable pour la grenouille. Bien qu’elle soit incommodée, elle ne s’affole et continue à nager.

Peu de temps après, l’eau devient vraiment chaude. Suffisamment chaude pour causer une douleur intense à la grenouille. Déjà affaiblie pour la chaleur, celle-ci supporte son mal et ne fait rien pour s’extraire de la marmite. Puis la température atteint à 50°. Et la grenouille se laisse mourir sans jamais avoir fait quelque chose pour se sauver.

Si la même grenouille avait été déposée directement dans une eau à 50°, elle aurait immédiatement rebondit hors de la marmite. Mais puisque la température de l’eau a augmenté lentement, elle s’est laissé mourir.

Lorsque nous subissons un changement qui est suffisamment lent, il est possible qu’il échappe à notre perception. Ce qui nous empêche de réagir. Alors, si vous n’êtes pas déjà à moitié cuits comme la grenouille l’était, réagissez avant qu’il ne soit trop tard.

Inspiré du conte philosophique d’Olivier Clerc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.