Inquiétude : on ne sait jamais

« Demain est un mystère. »

De Nareign [CC BY 3.0], Wiki

De Nareign [CC BY 3.0], Wiki

Au lieu de croire aveuglément qu’une épreuve est un malheur, il est utile d’explorer différentes façons de voir la situation. Dans votre passé, il y a sûrement des évènements qui semblaient défavorables au départ et qui se sont finalement révélés être bénéfiques. Seul le temps permet déterminer si un évènement est réellement favorable ou défavorable. Conséquemment, lorsque vous redoutez quelque chose, cette inquiétude est basée sur l’hypothèse que l’évènement sera défavorable. Mais vous ne savez pas, car il est impossible de prédire avec certitude le caractère d’un évènement.

Par exemple, votre candidature pour un emploi est refusée. Vous êtes très déçus. Mais peu de temps après, vous posez votre candidature pour un poste beaucoup plus avantageux. Vous obtenez ce dernier parce qu’il correspond exactement à vos compétences. Cet évènement heureux n’aurait pas eu lieu si vous aviez obtenu le premier emploi. Donc, un évènement qui semblait très défavorable (refus initial) s’est révélé être bénéfique, soit l’obtention d’un travail exactement conforme à vos compétences.

« On doute de tout sauf de son point de vue parfois mal informé. »

Avant de considérer une épreuve comme un malheur, il est utile d’explorer celle-ci sous différents angles, en utilisant les questions suivantes par exemple :

  1. Est-ce possible que je surévalue les probabilités que cet événement devienne un malheur ?
  2. Est-ce que certaines personnes, qui vivent une épreuve semblable, sont moins inquiètes ?
  3. Dans le passé, est-ce que j’ai déjà exagéré les conséquences d’une épreuve ?
  4. Est-ce possible que ce malheur appréhendé se transforme éventuellement en une situation à mon avantage ? Si oui, comment ?
  5. Est-ce que je suis suffisamment conscient des occasions bénéfiques qui se cachent peut-être dernière cette épreuve ?
  6. Finalement, est-ce que je reconnais que mon point de vue est subjectif et qu’il n’est qu’une façon (parmi tant d’autres) de percevoir la situation ?

Conclusion
Personne ne peut pas prédire l’avenir avec certitude. Servez-vous de cette vérité absolue pour changer votre attitude par rapport à vos soucis. Lorsqu’une inquiétude disproportionnée prend racine dans vos pensées, combattez-la avec des arguments objectifs (identifiés avec les six questions précédentes par exemple). Ceci dans le but de jeter le doute sur la véracité de vos prédictions préoccupantes. L’inquiétude est une matière première que nous pouvons transformer en faisant intervenir notre intelligence et notre discernement.

« Reconnaître l’incertitude associée à nos inquiétudes est une manifestation de grande sagesse. »

Sujets complémentaires :
    – L’inquiétude et les soucis et Pourquoi s’attendre au pire ?
    – Dédramatisez vos problèmes
    – Questions pour apaiser le découragement
    – Comment savoir si c’est un bonheur ou un malheur ?
    – Pensées sur l’inquiétude, le doute, les épreuves et l’espoir

2 Responses

  1. DOSIS GAD says:

    Oui il est difficile de découvrir sa vie ou son avenir.

  2. R. V. says:

    Ce matin j’ai découvert votre site, et si vous saviez tout le bien que cela m’a fait de vous lire, je suis vraiment en dépression, et grâce à vous je vais faire la démarche nécessaire qui s’impose pour redevenir heureux, merci infiniment. R. V.

Leave a Reply

Your email address will not be published.