Les objectifs que l’on s’impose soi-même

« La poursuite d’objectifs appropriés harmonise le travail. »

Est-ce que vous exigez trop de vous-même ? Ce texte s’adresse aux gens qui ont tendance à se donner des objectifs de performance exagérés, c’est-à-dire des objectifs qui sont la cause d’un niveau de stress excessif.

Le stress peut être défini globalement comme un déséquilibre qui force l’individu à agir avec empressement pour rétablir une situation. En adoptant des trop exigeants, nous créons un déséquilibre non nécessaire. Il est bien de se donner des buts à atteindre. Mais si ces derniers génèrent un stress indu, alors l’équilibre est rompu.

Exemple :
Un employé de bureau s’est donné pour objectif de retourner tous ses appels en 24 heures et il vit beaucoup de stress à cause du grand nombre d’appels qu’il se croit obligé de retourner à chaque jour. Rien ne le force à effectuer tous ses appels en 24 heures. Évidemment, son emploi exige traite ses appels dans un temps raisonnable. Mais personne n’exige de lui un délai strict. Cet employé a lui-même créé cet objectif quotidien. Avec le temps, il en vient à ne plus apprécier son emploi parce qu’il le perçoit comme trop stressant. En fait, son emploi n’est pas si exigeant, c’est lui qui l’a rendu ainsi en s’imposant lui-même un niveau de performance non raisonnable.

Certains objectifs auto imposés font partie de nous depuis longtemps, tellement longtemps que nous ne les remettons plus en question. Nous agissons (parfois inconsciemment) en fonction de ceux-ci et peut-être vivons-nous ainsi des stress tout à fait inutilement. Il est donc avantageux d’analyser périodiquement (par exemple à tous les six mois) nos objectifs afin de les réorienter au besoin. Voici quelques questions qui ont pour objet de faciliter cette analyse :

    http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Roundbaldaugust303.jpg

    Photo de Jason Austin

  • Depuis quand ai-je cet objectif ?
  • Dans quelles circonstances et comment cet objectif s’est-il formé ?
  • Quels sont les bénéfices que je retire de cet objectif ?
  • Quels sont les inconvénients et les coûts de cet objectif (p. ex. temps, argent, empressement) ?
  • Mes collègues de travail ont-ils un objectif similaire ?
  • Est-ce que cet objectif dépasse les attentes de mon emploi, tel qu’exprimé par mon patron par exemple ?
  • Dans la poursuite de cet objectif, est-ce qu’il m’arrive de dépasser le seuil d’utilité, au-delà duquel les efforts supplémentaires deviennent nuisibles, à cause d’un excès de fatigue par exemple ? En d’autres termes, m’arrive-t-il d’en faire trop inutilement ?
  • De quelle façon, pourquoi et dans quelles circonstances cet objectif contribue-t-il à mon stress (s’il y a lieu) ?
  • Sans renoncer totalement à cet objectif, est-ce possible d’abaisser son niveau afin de réduire mon stress ? En d’autres termes, est-ce possible d’être moins exigeant envers moi-même étant donné le contexte de cet objectif ?

Limite, causes intrinsèques de stress :
Il est normal de temps à autre de vivre des situations qui sont intrinsèquement stressantes (par exemple une urgence médicale) et d’y réagir comme il se doit. Cet article ne vise pas ce type de stress. Il traite plutôt des situations où l’individu augmente sans raison valable son niveau des stress en adoptant des objectifs inappropriés. Le stress ainsi perçu par l’individu est tout à fait réel pour ce dernier. Il n’est pas question ici de nier la présence de stress, il est plutôt question d’analyser une de ses causes.

Conclusion :
Le tumulte de la vie moderne fait en sorte que nos objectifs prennent parfois une orientation qui nous éloigne de notre idéal de bonheur. Plutôt que de laisser notre environnement influencer (parfois même déterminer) nos objectifs, nous devons plutôt prendre le contrôle de ceux-ci. Avec une bonne dose de volonté et une bonne approche, nous pouvons établir des buts pertinents pour nous et ainsi réduire les stress non nécessaires.

« Ce qu’on obtient en atteignant nos objectifs n’est pas aussi important
que ce que l’on devient en les atteignant. »
Zig Ziglar

Sujets complémentaires :
     – Changez vos standards
     – Les attentes
     – Choisir son objectif de transformation
     – Ne soyez pas trop perfectionniste
     – Sachez discriminer l’important du banal
     – Pensées sur les objectif, les attentes envers la vie, l’acceptation de la vie et être influencé

Leave a Reply

Your email address will not be published.