Opinions circonstancielles ou vérités absolues

« Il n’est pas douteux que notre situation influe beaucoup sur notre caractère et nos opinions. »
Madame Roland

Avez-vous remarqué que nos opinions changent parfois en fonction des conditions dans lesquelles nous nous trouvons ? Il est en effet tout à fait normal que nos perspectives soient influencées par notre état d’âme et notre état physique. L’attitude à prendre devant ce phénomène est simplement de reconnaître l’effet des circonstances sur ce que nous considérons être la « vérité » et de prendre action au besoin pour réagir à cette perception circonstancielle. Ceci implique parfois de changer les conditions qui sont à l’origine d’une opinion trop contestable.

Exemple relié au travail :
Un vendredi après-midi, après une semaine exténuante, votre patron demande à vous voir. Pendant cette rencontre, il vous explique qu’il est satisfait de tous vos dossiers sauf un et il exprime en détail où se situe son insatisfaction par rapport à ce dossier. À la fin de cette explication, vous êtes intensément déçu et vous avez envie de réprimander votre patron pour ce que vous percevez être un grand manque de respect. Mais vous résistez à la tentation, et questionnez la validité de votre opinion initiale. Vous reconnaissez que celle-ci est grandement influencée par votre fatigue avancée. Alors vous adoptez l’attitude suivante. Vous expliquez à votre patron que vous avez bien compris sa position et que vous souhaitez poursuivre cette conversation lundi parce que vous êtes totalement épuisé ; c’est-à-dire que vous n’avez plus l’énergie pour discuter efficacement suite à votre semaine très chargée. Le lundi suivant, après un week-end de repos, vous êtes plus ouvert aux suggestions et vous discutez d’une façon constructive des idées de votre patron. Vous n’êtes pas devenu totalement d’accord avec celui-ci. Vous avez cependant créé des conditions plus favorables (le repos) à l’acceptation de ses critiques. Et finalement, vous en venez à percevoir certains éléments positifs dans l’opinion de votre patron.

Il n’est pas toujours possible de reporter une activité comme dans l’exemple précédent. Mais il est toujours utile de reconnaître l’impact qu’ont les circonstances sur nos opinions. Ceci nous permet notamment de respecter davantage l’opinion des autres, qui elle aussi est influencée par les circonstances.

« Les opinions sont faites pour changer, sinon comment atteindre la vérité ? »
Lord Byron

Sujets complémentaires :
    Réagir humainement à la critique colérique
    Comment réagir aux insultes
    Garder son calme dans une tempête d’insultes
    Accepter et respecter les autres
    Conflit inutile
    Pensées sur avoir raison

Leave a Reply

Your email address will not be published.