70 pensées sur les peines d’amour

Jeune femme triste avec les yeux pleins de larmes.

De Samael Kreutz, Chili [CC BY 2.0], via Wikimedia

Il faut plus de temps pour cicatriser les blessures
de l’âme que pour guérir les plaies du corps.
Édouard Bricon
 
Ce sont les joies, les peines, les hauts et les bas, l’amour et
la peur ou autres qui rythment notre vie. Accueillons chacun
de ces états, et chacune de ces situations. Ils sont
importants pour notre développement personnel.
Nathy LaBell
 
On ne se console pas des chagrins, on s’en distrait.
Stendhal
 
Toujours dans la douleur on verse quelques pleurs,
on croit dans l’avenir ne voir que des malheurs.
Jean-François de La Harpe
 
Le bonheur seul est salutaire pour le corps, mais c’est
le chagrin qui développe les forces de l’esprit.
Marcel Proust
 
On ne connaît jamais si bien l’amour que lorsqu’on en
ressent les peines. Elles ont un caractère distinctif qui
empêche qu’on ne les confonde avec toutes
les autres afflictions.
Marie-Geneviève-Charlotte Darlus
 
On ne connaît jamais si bien l’amour que lorsqu’on en
ressent les peines. Elles ont un caractère distinctif qui
empêche qu’on ne les confonde avec toutes
les autres afflictions.
Marie-Geneviève-Charlotte Darlus
 
Je n’ai jamais eu de chagrin qu’une
heure de lecture n’ait dissipé.
Charles de Montesquieu
 
L’homme est parfois assez fou pour
préférer le chagrin à l’oubli.
Maurice Chapelan
 
Chagrin et joie dépendent plus de ce que
nous sommes que de ce qui nous arrive.
Multatuli
 
Crois-moi, chaque coeur a ses chagrins secrets,
que le monde ne connaît pas ; et souvent nous
jugeons qu’un homme est froid alors
qu’il est seulement triste.
Henry Wadsworth Longfellow
 
Plus profondément le chagrin creusera votre être,
plus vous pourrez contenir la joie.
Khalil Gibran
 
Si j’avais le pouvoir d’oublier, j’oublierais.
Toute mémoire humaine est chargée
de chagrins et de troubles.
Charles Dickens
 
Tout chagrin passe. Tout bonheur perdu
n’est que l’affaire d’un bonheur plus grand.
François Cavanna
 
Un chagrin qui en efface un autre tient lieu de réconfort.
Publilius Syrus
 
Le temps, la patience adoucissent les plus
cruelles blessures.
Juliusz Slowacki
 
L’esprit oublie toutes ses souffrances quand le
chagrin a des compagnons et que l’amitié le console.
William Shakespeare
 
Le chagrin qui ne parle pas murmure en
secret au cœur surchargé de se rompre.
William Shakespeare
 
Le vrai moyen d’adoucir ses peines est
de soulager celles d’autrui.
Françoise d’Aubigné
 
Une joie partagée est une joie décuplée.
Un chagrin partagé est un chagrin diminué de moitié.
C. A. Tiedge
 
Au cœur seul appartient la crainte de faire de la peine.
Louis Joseph Mabire (Le dictionnaire de maximes, 1830)
 
Qui reconnaît qu’un chagrin d’amour
l’enlaidit est déjà à moitié guéri.
Marcelle Auclair (L’amour, 1963)
 
Ne prenez jamais de confident à vos chagrins d’amour :
Il vous écoute deux minutes, puis vous étourdit
de ses propres souffrances.
Jean Giraudoux (Les provinciales, 1909)
 
Rien n’est plus beau qu’un cœur penché sous
la peine qui trouve la force de se redresser.
Anne Barratin (De vous à moi, 1892)
 
Tout le monde a au fond de lui un
chagrin d’amour qui sommeille.
Frédéric Beigbeder (99 francs, 2000)
 
Traîner une peine, c’est la porter deux fois.
Anne Barratin (Chemin faisant, 1894)
 
Tu trouveras, dans la joie ou la peine,
ma triste main pour soutenir la tienne.
Alfred de Musset (Les poésies nouvelles, 1850)
 
Un authentique chagrin d’amour enferme
en lui-même celui qui l’éprouve.
Jean Dutourd (Le séminaire de Bordeaux, 1987)
 
C’est bien la pire peine de ne savoir pourquoi, sans amour et sans haine,
mon cœur a tant de peine !
Paul Verlaine (Il pleure dans mon cœur, 1874)
 
C’est un grand soulagement
d’avoir des compagnons de peine.
Fernando de Rojas (La Célestine, XVIe siècle)
 
Ceux qui n’aiment pas ont rarement de grands plaisirs ;
ceux qui aiment ont souvent de grandes peines.
Jean-Benjamin de Laborde (Les pensées et maximes, 1791)
 
Comment se tue en nous l’amour, trois degrés :
Souffrance, indignation, puis indifférence. La souffrance
use l’amour, l’indignation le brise, et on arrive
ainsi à l’indifférence finale.
Charles-Augustin Sainte-Beuve (Mes poisons, 1926)
 
Il est des chagrins d’amour qui laissent aux
cœurs certaines rancœurs.
Maxalexis (Déception amoureuse, 2005)
 
Il faut parfois une peine pour arriver à un plaisir.
Henri-Frédéric Amiel (Journal intime, 1872)
 
Il n’est point de recette plus sûre pour dilater
son cœur et le soulager qu’un véritable ami.
Francis Bacon (Les essais, 1625)
 
Il n’y a qu’un moyen assuré pour détruire dans son cœur
une passion aussi violente que l’amour : c’est de se
séparer de la personne qui en est l’objet, sa présence est
un aliment continuel qu’on fournit à un feu mal éteint.
Jean-Jacques Rousseau (Les pensées d’un esprit droit, 1826)
 
La peine est douloureuse, quand elle s’appuie sur le remords.
Pierre Choderlos de Laclos (Les liaisons dangereuses, 1782)
 
L’amour est un cristal qui se brise en silence.
Serge Gainsbourg (Les aphorismes, 1986)
 
L’amour est une fleur trop délicate pour
se relever quand on l’a foulée.
George Sand (Elle et lui, 1859)
 
L’amour ne se brise pas comme une chaîne matérielle :
il ne peut que s’éteindre peu à peu.
George Sand (Antonia, 1863)
 
Sois heureux, c’est le dernier vœu que forme mon cœur brisé.
George Sand (Indiana, 1832)
 
L’amour, c’est ça… en une heure, cela s’effondre…
cela se brise, comme une barre d’acier se brise
quand l’acier n’est pas pur.
Sacha Guitry (Théâtre, 1964)
 
L’amour, vous le savez, cause une peine extrême,
c’est un mal sans pitié que vous plaignez vous-même.
Alfred de Musset (À Ninon, 1837)
 
Le coeur n’a pas de maître, il n’est pas un esclave,
et de toute contrainte il sait briser l’entrave.
Adam Mickiewicz (Messire Thadée, 1834)
 
Le récit de nos maux nous soulage, et celui de
notre joie ajoute encore à notre contentement.
Nicolas Machiavel (Apolliona, 1515)
 
Le temps n’a pas d’ailes pour les cœurs affligés.
Pigault-Lebrun (Jérôme, V, 1804)
 
Le temps qui fuit de nos plaisirs semble s’arrêter sur nos peines !
Paul de Kock (Ni jamais, ni toujours, 1841)
 
Les grandes blessures de l’âme et du corps ne saignent
point au moment qu’elles sont faites, elles n’impriment
pas sitôt leurs plus vives douleurs ; dans les
violentes commotions, c’est le contrecoup qui tue.
Sophie Cottin (Claire d’Albe, 1798)
 
Les grandes peines font mieux
chérir les petits bonheurs.
Jules Claretie (La libre parole, 1868)
 
Les peines auxquelles on n’a pas contribué s’effacent,
mais les remords fixent les époques et les sentiments.
Madame Necker (Les mélanges et pensées, 1798)
 
Les peines de l’amour sont au moins égales à ses plaisirs.
Ninon de Lenclos (Lettre au marquis de Sévigné)
 
Les plus grands cœurs, hélas !
ont les plus grandes peines.
Théophile Gautier (Ribeira Espagna, 1845)
 
Les sots, par leurs consolations maladroites,
élargissent les blessures du cœur.
Marie du Deffand (Lettre à Voltaire, 1773)
 
Nos peines sont plus vives dans la solitude.
Eugène Marbeau (Les remarques et pensées, 1901)
 
Un cœur déchiré ne respire que par le désespoir.
Françoise de Graffigny (Les lettres d’une Péruvienne, 1747)
 
On a peine à haïr ce qu’on a bien aimé,
et le feu mal éteint est bientôt rallumé.
Pierre Corneille (Sertorius, I, 3, 1662)
 
Les pleurs, qui viennent au secours d’une âme,
donnent une libre issue aux sentiments étouffés.
Mirabeau (Lettre à Sophie Ruffei, 1779.
 
Avec un ami près de soi, si les peines ne diminuent pas,
au moins elles deviennent supportables.
Mirabeau (Lettre à Sophie Ruffei, 1777)
 
Ne cache pas tes pleurs, cesse de t’en défendre,
c’est de l’humanité la marque la plus tendre.
Voltaire (Alzire, ou Les Américains, 1736)
 
Un mot, un geste, un regard, un rien fait couler
des torrents de pleurs quand on est affligé.
Charles-Joseph de Ligne (Les lettres, maximes & pensées, 1809)
 
Il n’y a pas de honte à pleurer, ça soulage le cœur !
Adolphe d’Houdetot (Dix épines pour une fleur, 1853)
 
Les peines légères trouvent des paroles,
les grandes douleurs n’en ont point.
Jean Racine (Fragments de Sénèque)
 
En amour, selon les psychologues,
si la femme rit, l’homme pleure.
Rémy de Gourmont (Les lettres à l’Amazone, 1914)
 
Adieu, toi que j’ai tant aimée, que j’aime tant encore,
toi qui as rempli pour jamais ma vie d’amour et de douleur.
Adieu, je pleure en écrivant ce mot. Adieu… adieu !…
Alphonse Karr (Une heure trop tard, 1833)
 
L’amour s’en vient, l’amour se meurt ; à peine un rire,
et puis des pleurs.
Charles Aznavour (Il fallait bien, 1966)
 
Une seule joie disperse cent chagrins.
Proverbe chinois
 
Plus on a de la joie, plus on peut supporter les chagrins.
Proverbe Malaisien
 
Un cœur blessé ne peut se guérir qu’en aimant encore,
en offrant son cœur, comme si jamais on ne l’avait blessé.
Auteur anonyme pour cette citation et les suivantes
 
Mes larmes ne font pas de moi une personne faible et fragile.
Elles font de moi une personne forte
et connectée à elle-même.
 
Le rire libère les âmes encombrées de chagrins et de regrets.
 
Les blessures qu’on ne voit pas sont plus douloureuses
que celles qui se voient et qu’un médecin peut soigner.
 

Visage d’une statue de laquelle s’écoule des larmes.

Photo de Vassil (CC-BY-3.0) Wikimedia Commons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.