Réagir rapidement aux pensées négatives


« Lorsque vous êtes tristes, ne cherchez pas des causes compliquées.
Sachez seulement simplement que vous avez laissé des pensées indésirables vous envahir. »

Lorsqu’un incendie se déclare, les pompiers interviennent rapidement pour éviter que le feu ne se propage. Il en est de même pour nos pensées indésirables. Afin d’éviter leur propagation rapide, il est nécessaire de réagir promptement. Au début, une pensée négative nous touche seulement en surface. Mais si nous lui consacrons notre attention pendant un certain temps, alors elle nous atteindra au niveau émotif. C’est ainsi que la pensée négative prend racine et devient difficile à contrer.

Dès que vous percevez une pensée indésirable, examinez-la, et essayez de vous souvenir de ce que vous avez récemment vu, entendu, fait, dit ou pensé. Ceci afin d’identifier la source exact et le contexte de cette pensée. Puis, réagissez aussi rapidement que possible. Voici différentes approches qui ont objectif de contrer promptement les enchaînements de pensées négatives :

Approches de distractions
Toutes les activités qui captent votre attention peuvent vous éloigner momentanément de pensées indésirables :
    – lire plusieurs chapitres d’un roman intéressant,
    – regarder un film ou une émission de télévision divertissante,
    – pratiquer un sport d’équipe : football, hockey, base-ball…
    – réaliser une activité de loisir : casse-têtes, tricot, construction de maquettes…
    – réaliser une activité artistique : peindre, sculpter, musique…
    – jouer à un jeu qui demande beaucoup d’attention, les échecs par exemple,
    – faire du bénévolat,
    – faire de l’exercice cardiovasculaire : natation, vélo, jogging…
    – avoir une conversation relaxante avec un bon ami (si possible un ami qui aime la vie),
    – Finalement, une des meilleures façons d’éloigner la négativité est de rire en bonne compagnie.

Approches intellectuelles
Voici des approches intellectuelles qui ont pour objectif de changer votre perception de la pensée négative en question :
    – Raisonner pour transformer les épreuves
    – Se remonter le moral
    – Questions pour apaiser le découragement
    – Dédramatisez vos problèmes
    – Le découragement ne durera pas
    – Remerciez pour chasser le mécontentement
    – La paix intérieure
    – Lire des pensées qui apaisent le stress
    – Lire des pensées positives

Limite des approches intellectuelles : l’épuisement
Les approches intellectuelles précédentes deviennent peu efficaces lorsque nous sommes fatigués. Donc, si vous êtes épuisés, vaut mieux utiliser les approches de distractions ci-dessus.

Conclusion :
Apprenez à considérer les pensées négatives comme une matière brute sur laquelle vous pouvez travailler. Dès l’instant où vous adoptez ce point de vue, vous démarrez un processus qui aura pour effet de moudre cette matière brute pour la transformer. Bien sûr, des efforts seront nécessaires. Mais, faites-en l’expérience. À chaque fois que vous détectez un enchaînement de pensées négatives, essayez une des approches mentionnées ci-dessus. Le simple fait de focaliser sur cette expérimentation aura déjà pour effet de vous éloigner un peu de la pensée négative en question.

« Le pessimisme est d’humeur. L’optimisme est de volonté. Tout homme qui se laisse aller est triste »
Emile-Auguste Chartier

Sujets complémentaires :
    – Pensées pour combattre le découragement
    – Pensées sur l’espoir
    – L’inquiétude et les soucis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.