Header image alt text

Stratégies de la vie quotidienne : Evolution-101.com

Des idées et des suggestions pour vivre pleinement.

Les stress inutiles

Résultat de la recherche par mots clefs:

Les stress inutiles

Table des matières

La discipline personnelle

Résultat de la recherche par mots clefs:

La discipline personnelle

« Nous devons tous souffrir de l’un des deux maux suivants :
la contrainte de la discipline ou les regrets du manque de discipline. »

Dans notre société moderne, la discipline a mauvaise presse. Certains la considèrent comme un obstacle au bonheur. Et pourtant lorsqu’elle a sa juste place, elle facilite grandement notre cheminement vers un mieux-être. Une discipline personnelle efficace peut avoir pour effets :
    - une meilleure capacité d’atteindre ses objectifs,
    - une meilleure estime de soi,
    - un plus grand respect des autres,
    - une meilleure gestion du stress.
    - Globalement, les personnes équilibrées et disciplinées sont généralement plus heureuses.

N’essayez pas de devenir un modèle de discipline du jour au lendemain. Par excès de zèle, nous voulons parfois des résultats rapides et l’on brûle des étapes. Procédez plutôt graduellement en commençant par une seule habitude simple. Respectez votre rythme, en planifiant de petits objectifs et en augmentant progressivement la difficulté. La première étape que je vous propose consiste à choisir une habitude quotidienne, qui sera exécutée pendant environ un mois. Une fois cette première habitude bien ancrée, si vous le désirez une deuxième habitude peut être choisie et ainsi de suite. Les paragraphes suivants décrivent ces étapes en détail  :

    http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Evening_jogger_(4488221416).jpg

    Photo de Ernst Vikne, Skien, Norvège

  1. Choix de l’habitude à acquérir :
    Le choix de votre première habitude est très important. Commencez par une habitude facile à implanter. Ainsi, vous augmentez vos chances de réussite, ce qui améliorera votre motivation pour poursuivre par la suite avec une deuxième habitude, puis une troisième, etc.
  2. Choix d’une greffe :
    Un greffe consiste à utiliser une gratification à des fins positives. Il s’agit d’identifier un plaisir facilement disponible et de vous accorder celui-ci seulement après avoir réalisé l’activité de votre nouvelle habitude. Supposons que regarder la télévision en soirée soit pour vous une gratification importante. Supposons également que garder votre résidence propre soit un défi pour vous. Alors, une greffe pourrait être de vous imposer un peu de ménage tous les jours avant de regarder la télévision.
  3. Engagement personnel :
    Une bonne façon de vous engager envers vous-même est d’écrire cet engagement. Voici un exemple, « je m’engage à faire cinq minutes de ménage tous les jours avant de regarder la télévision ». Il est utile d’inclure dans votre engagement une greffe : la télévision par exemple.
  4. Rappel quotidien :
    Le tourbillon de la vie quotidienne a parfois pour effet de nous faire oublier les activités nécessaires à notre cheminement. Ce problème peut être résolu avec des rappels. Par exemple, un mot sur votre miroir ou sur le réfrigérateur vous rappellera tous les jours l’habitude à ne pas oublier. Certains utilisent leur agenda électronique pour effectuer ces rappels, d’autres écrivent des notes dans leur calendrier papier. Tous les moyens sont bons pour ne pas oublier.
  5. Bilan hebdomadaire :
    Un des secrets de l’autodiscipline est d’effectuer chaque week-end un bref bilan. Ce bilan consiste à revenir en pensée sur la semaine qui se termine pour analyser votre performance. Si vous avez dévié de votre engagement, alors analysez les circonstances de cet écart de conduite. Utilisez au besoin le paragraphe numéro 1 « Analyser d'avance les tentations » ci-dessous. Si vous avez au contraire respecté votre nouvelle habitude, soyez fier de vous et essayez d’identifier ce qui a contribué à votre réussite.

Les paragraphes suivants présentent différents facteurs de succès associés à l'instauration de nouvelles habitudes.

  1. Analyser d'avance les tentations :
    Il y a des conditions où vous serez tenté de ne pas respecter votre engagement. Faites la liste de ces conditions et identifiez des approches pour ne pas dévier du bon chemin (voir les deux paragraphes suivants à titre d’exemple). De cette façon, vous ne serez pas surpris par la tentation et vous serez en bien meilleure position pour respecter votre engagement.
  2. Être motivé :
    Une grande motivation est nécessaire pour établir une nouvelle habitude. Rédigez la liste des raisons qui vous poussent à instaurer celle-ci. Quand vous serez soumis à la tentation, souvenez-vous de ces raisons et concentrez-vous sur elle. Ceci vous aidera à résister.
  3. Contrer les fausses excuses :
    Pour améliorer votre autodiscipline, il est utile d’identifier les excuses que vous êtes susceptibles d’utiliser pour ne pas respecter votre engagement. Puis, confrontez ces excuses avec un examen rationnel. Par exemple, si votre excuse pour ne pas faire de ménage est "je n’ai pas suffisamment de temps", demandez-vous alors si vous avez du temps pour des gratifications. Si oui, alors il s’agit d’une fausse excuse. Un bon nombre d’excuses ne survivent pas longtemps à une analyse rationnelle.
  4. Être indulgent avec soi-même :
    S’il vous arrive de manquer à votre engagement de disciple, ne soyez pas trop sévère avec vous-même. Ne donnez pas plus d’importance et d’ampleur à un échec que ce qu’il mérite. Le fait de culpabiliser ne fera qu’empirer les choses. Et surtout, n’abandonnez pas. Les avantages de l’autodiscipline sont bien trop importants pour laisser une simple erreur vous en priver.
  5. Éviter la fatigue excessive :
    La fatigue excessive rend l’autodiscipline plus ardue. Autant que possible, évitez d’être épuisé lorsque vous commencez l'instauration d'une nouvelle habitude. Si vous êtes surchargé au travail, ce n'est pas le bon moment d'établir une nouvelle habitude. De plus si votre acitivé imposée est périodique, assurez-vous de choisir un moment propice, par exemple en matinée plutôt qu'en fin de journée lorsque vous êtes déjà fatigué.
  6. Rendre les corvées moins désagréables :
    Surtout au début d'une nouvelle habitude, créez des conditions aussi favorables que possible pour exécuter des tâches désagréables. Par exemple, écoutez votre musique préférée pendant vos corvées. Certains écoutent même des romans audio pendant leurs travaux physiques.
  7. Rendre vos progrès visibles :
    Pour stimuler votre motivation, il est utile de rendre vos progrès aussi visibles que possible. Par exemple, sur un calendrier, ou sur une feuille près de votre ordinateur, ou sur une liste près de votre miroir, cochez les jours pendant lesquels vous avez respecté votre nouvelle habitude.
  8. Récompense de 10 jours :
    Après avoir respecté votre engagement pendant 10 jours consécutifs, vous méritez de souligner ce succès en vous récompensant d’une façon spéciale. Optez pour une récompense importante, sans exagération. Vous seul savez ce qui convient.
  9. Nombre suffisant de répétitions :
    Pour bien ancrer votre nouvelle habitude, effectuer votre surveillance suffisamment longtemps (voir "5 Bilan hebdomadaire" ci-dessus). Plusieurs auteurs suggèrent 21 jours. Mais voici un meilleur critère : la caractéristique d’une habitude bien ancrée est son automatisme. Donc, vous saurez que vous avez réussi lorsque votre habitude sera réalisée sans s’y penser ou presque. C’est-à-dire que vous exécutez spontanément celle-ci, sans la remettre en question.
  10. S’attendre à faire des sacrifices
    Vouloir avancer sans sacrifice, c’est comme vouloir un arc-en-ciel sans la pluie. Chaque objectif louable nécessite des efforts. Par ailleurs, rien ne rapporte plus de bénéfices que d’investir en soi-même.

« Notre cheminement dans la vie est d'abord fait de victoires sur nous-mêmes. »

Faites un essai :
Vous n’avez rien à perdre en essayant d’instaurer une première habitude. Mais, ne voyez pas cette tentative comme une obligation. Ne vous mettez pas non plus de pression inutile. L’objectif est simplement de faire un essai avec une première habitude. Et c’est l’occasion, sans risque, d’avoir davantage de contrôles sur votre vie.

Limite, est-ce possible d’être trop discipliné ? Oui :
Cet article s’adresse évidemment aux personnes gens qui ont tendance à être indisciplinées. Mais l’équilibre est toujours de mise. C’est-à-dire que la discipline ne doit pas prendre trop de place dans votre vie. Vous seul savez où se situe cet équilibre. Et sachez qu’il se déplacera à mesure que vous deviendrez plus habile à instaurer de nouvelles habitudes.

Périmètre, nouvelles habitudes seulement :
Cet article traite seulement de l’autodiscipline associée à l’instauration de nouvelles habitudes. Il ne traite pas de comportements indésirables dont on veut se débarrasser. Ceci sera bientôt l’objet d’un autre article.

Conclusion :
La discipline est l’un des piliers nécessaires pour réussir sa vie. Grâce à cette capacité, un monde nouveau s’ouvre à vous. Savoir mettre en place de nouveaux comportements est un pouvoir immense. N’est-ce pas là un large pas vers une plus grande liberté ?

« Recherchez la liberté et vous deviendrez esclave de vos désirs.
Recherchez la discipline et vous trouverez la liberté. »
Koan Zen

Sujets complémentaires :
    Vérités sur l’autodiscipline
    La procrastination
    S'auto observer pour se transformer
    Pensées sur la discipline, les habitudes et la volonté

Comment se débarrasser de pensées négatives ?

Résultat de la recherche par mots clefs:

Comment se débarrasser de pensées négatives ?

« Nos pensées sont toutes puissantes. »

Arrêter un cheminement de pensées négatives dès son début est une façon efficace d'éviter une séquence de pensées indésirables.

Exemple :
Au beau milieu de la nuit, vous êtes réveillé par le souvenir d'un appel important que vous devez faire le lendemain. Au lieu de vous rendormir, vous passez en revue ce que vous allez dire lors de cet appel crucial pour votre travail. Cela vous amène à penser à votre dernière conversation avec votre patron, ce qui a pour effet de vous agiter davantage. Au cours de cette conversation, vous avez planifié vos tâches abondantes pour le mois suivant. Vous ne tardez pas à conclure que vous êtes complément débordé. Et vous finissez par vous apitoyer sur votre sort. Triste et stressé, vous ne pouvez vous rendormir. Le lendemain, vous êtes fatigué parce que vous n'avez pas su arrêter à temps cet enchaînement de pensées indésirables.

Un sentiment négatif n'a d'emprise sur nous que si nous lui consacrons au moins quelques minutes de nos pensées. Pendant ce temps, ces pensées initiales attirent d'autres pensées du même type et ainsi de suite. Ce type d'attaques mentales n'a pratiquement pas de limite. Certains consacrent une bonne partie de leur temps à ce genre de ressassements. Impossible d'être harmonieux et heureux lorsqu'on a la tête pleine de soucis. Comment s'en sortir ? Premièrement, il est utile de prendre conscience de la rapidité avec laquelle nos pensées négatives s'emballent. De plus, avez-vous remarqué que certaines de vos pensées stressantes amènent automatiquement d'autres pensées du même type, et ainsi de suite ? Donc, plus vous examinez mentalement ce qui vous tracasse, plus vous vous mettez en rogne. Et votre niveau de stress ne cesse d'augmenter à mesure que vous nourrissez ce type de pensées.

Exemple (suite) :
La nuit suivante, le même souvenir d'un appel que vous devez faire dans la matinée vous réveille à nouveau. Mais au lieu de vous tracasser, vous étouffez immédiatement cette pensée stressante dans l'œuf. Donc, vous évitez l'effet boule de neige. Par exemple, vous pensez au dernier film intéressant que vous avez visionné. Ou bien, vous revivez en pensées la dernière soirée que vous avez passée avec vos amis. Vous faites un effort pour vous remémorer les bonnes blagues de cette rencontre. Ainsi, pour réorientez vos pensées, vous choisissez des situations qui ont un impact positif sur vos sentiments, car nos sentiments influencent directement nos pensées. Et tout ceci contribue à réduire votre stress.

« Nous pouvons nous construire ou nous détruire simplement par nos pensées. »

Limite, événements graves :
Le principe décrit dans cet article ne fonctionne pas (sinon très peu) lors d'un événement majeur, le décès d’un proche par exemple.

Sujets complémentaires :
    - L'inquiétude et les soucis
    - Dédramatisez vos problèmes
    - Raisonner pour transformer les épreuves
    - Pensées sur l'inquiétude