Vérités sur la dépression

  1. La dépression n’est pas seulement de la tristesse. La dépression est une maladie, une vraie maladie.
  2. Voici les principales caractéristiques de la dépression selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS):
         – une tristesse,
         – une perte d’intérêt ou de plaisir,
         – des sentiments de culpabilité ou de dévalorisation de soi,
         – un sommeil ou un appétit perturbé,
         – une certaine fatigue et des problèmes de concentration.
  3. La durée est l’élément principal qui différencie une simple déprime d’une dépression. Pour parler de dépression, il faut qu’une partie des symptômes précédents soient présents pendant au moins quelques semaines consécutives.
  4. La dépression est une maladie extrêmement répandue et pourtant encore mal comprise. Malheureusement, elle est souvent ressentie comme une maladie « honteuse ».
  5. La dépression est la plus grande cause d’incapacité au travail dans le monde. Selon l’OMS, plus de 300 millions de personnes dans le monde vivent avec cette maladie, soit 4.4% de la population mondiale.
  6. La dépression est la première cause de suicide.
  7. La dépression peut toucher n’importe qui, même les gens ”forts moralement”, à n’importe quel âge.
  8. Les personnes souffrant de dépression ont souvent de la difficulté à communiquer. En particulier, il est ardu pour eux d’exprimer l’ampleur de leur détresse.
  9. Les commentaires suggérant de “se secouer” font très mal aux personnes en dépression, surtout s’ils sont prononcés par leurs proches.
  10. Des thérapies efficaces sont disponibles pour traiter la dépression, par exemple les antidépresseurs et la psychothérapie.
  11. Il existe un élément thérapeutique qui est accessible à tous. Il s’agit de l’activité physique, qui peut être aussi simple qu’une promenade à pied quotidienne. Mais évidemment, l’exercice seul ne constitue pas une thérapie.

Mythes et réalités :

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Sunset_at_Atrai_River_(1).jpg

By PICart (Own work) [CC BY-SA 4.0], via Wikimedia Commons

Mythe : La dépression n’entraîne aucune douleur physique.
Réalité : Faux, la dépression n’affecte pas seulement l’humeur, elle peut aussi toucher le corps : douleurs musculaires, fatigue, maux de tête, etc.

Mythe : Il est inévitable en vieillissant de développer une dépression.
Réalité : Faux, la dépression n’est pas une partie normale du vieillissement.

Mythe : En parlant de suicide à une personne profondément déprimée, on augmente le risque de passage à l’acte.
Réalité : Faux, il est plutôt conseillé de parler de suicide à une personne qui semble suicidaire. Non seulement cette intervention n’augmente pas le risque, mais elle peut même prévenir le suicide.

Mythe : J’ai une vie formidable, il est donc impossible que je sois en dépression.
Réalité : Faux, même ceux qui bénéficient d’une vie « enviable » peuvent en être atteints par cette maladie. Il n’y a pas nécessairement de raison qui explique la dépression. Donc, cette maladie peut frapper n’importe qui.

Mythe : La dépression est simplement un manque de volonté.
Réalité : Faux, la dépression n’est pas de la paresse ou un manque de volonté. Elle est une authentique pathologie. Les personnes atteintes n’ont pas choisi de tomber malade.

Mythe : Alcools et drogues ont un effet neutre sur la dépression.
Réalité : Faux, typiquement la consommation d’alcool ou de drogues donne à première vue un effet de réconfort. Mais ces substances peuvent avoir pour effet d’entraîner ou d’aggraver une dépression.

Mythe : Il n’y a qu’une seule sorte de dépression
Réalité : Faux, voici les différents types de dépression selon l’Institut Douglas :

  • Dépression majeure : une période de dépression modérée à intense qui dure plus de deux semaines.
  • Dysthymie : trouble de l’humeur chronique présentant des symptômes modérés de dépression.
  • Dépression post-partum : éprouvée par certaines femmes après la naissance d’un enfant.
  • Dépression et psychose : une personne déprimée perd le contact avec la réalité. Elle peut avoir des hallucinations (perception de voix et/ou vision de gens ou de choses qui n’existent pas) ou exprimer des délires (raisonnement non fondé dans la réalité).
  • Troubles affectifs saisonniers : dépressions déclenchées par les conditions climatiques ou une période particulière de l’année.

 
Sujets complémentaires, questionnaires sur la dépression :
     – Questionnaire de Sagar V. Parikh (Université de Toronto), 17 questions
     – Questionnaire MDI de Per Bech, 10 questions
     – Questions pour apaiser le découragement

Leave a Reply

Your email address will not be published.