30 citations de Vauvenargues (Luc de Clapiers)

Vauvenarges

Protrait (gravure) de Vauvenarges

  • La clarté est la bonne foi des philosophes. *
  • L’activité fait plus de fortunes que la prudence.
  • Le désespoir est la plus grande de nos erreurs. *
  • La simplicité est la perfection de l’esprit naturel.
  • La nécessité nous délivre de l’embarras du choix. *
  • Les grandes occupations élèvent et soutiennent l’âme. *
  • La générosité donne moins de conseils que de secours.
  • La folie de ceux qui réussissent est de se croire habiles. *
  • Le mépris de notre nature est une erreur de notre raison. *
  • Il est faux qu’on ait fait fortune lorsqu’on ne sait pas en jouir. *
  • La langue et l’esprit ont leurs bornes, la vérité est inépuisable. *
  • La simplicité nous présente l’image de la vérité et de la liberté. **
  • Il n’est pas donné à la raison de réparer tous les vices de la nature. *
  • Les choses que l’on sait le mieux sont celles qu’on n’a pas apprises. *
  • Conseiller, c’est donner aux hommes des motifs d’agir qu’ils ignorent. *
  • Les hommes actifs supportent plus impatiemment l’ennui que le travail. *
  • Tout ce qui est injuste nous blesse, lorsqu’il ne nous profite pas directement. *
  • La grande vanité de ceux qui n’imaginent pas, est de se croire seuls judicieux. *
  • Nous aimons quelquefois jusqu’aux louanges que nous ne croyons pas sincères.
  • La simplicité exclut toute sorte de vanités, elle témoigne un esprit juste et modeste. **
  • Si les hommes ne se flattaient pas les uns les autres, il n’y aurait guère de Société. *
  • L’intérêt et la paresse anéantissent les promesses quelquefois sincères de la vanité. *
  • Il ne faut, quelquefois, qu’une petite plaisanterie pour abattre une grande présomption. *
  • S’il est vrai que nos joies sont courtes, la plupart de nos afflictions ne sont pas longues.
  • Il n’y a pas d’amour sans estime. (Introduction à la connaissance de l’esprit humain, 1746)
  • La patience obtient quelquefois des hommes ce qu’ils n’ont jamais eu l’intention d’accorder. *
  • L’amour est le premier auteur du genre humain. (Les réflexions et maximes, posthumes, 1823)
  • Quand on sent qu’on n’a pas de quoi se faire estimer de quelqu’un, ou est bien près de le haïr. *
  • Les générations des opinions sont conformes à celles des hommes, bonnes et vicieuses tour à tour. *
  • La reconnaissance est le sentiment d’un bienfait. (Introduction à la connaissance de l’esprit humain, 1746)
  • La justice est le fondement des Sociétés, nulle vertu n’est plus utile au genre humain. (Traité sur le libre arbitre, 1744)
  • La nature a donné aux grands hommes de faire, et laissé aux autres de juger. (Les réflexions critiques sur quelques poètes, 1746)
  • Il ne tient pas à vous de devenir riche, d’obtenir des emplois ou des honneurs, mais rien ne vous empêche d’être bon, généreux et sage.
  • Il est faux que l’égalité soit une loi de la nature. La nature n’a rien fait d’égal ; sa loi souveraine est la subordination et la dépendance. (Pensées et Maximes)
  • La nature a rempli le cœur des bons de l’horreur du vice, mais elle y a mis aussi la compassion, pour tempérer cette haine trop fière, et les rendre plus indulgents. (Traité sur le libre arbitre, 1744)
  • Quelques exemples rapportés en peu de mots, donnent plus d’éclat, plus de poids aux réflexions : mais trop d’exemples et trop de détails énervent toujours un discours. (Réflexions et maximes)

* : Cette citation est extraite de : Les réflexions et maximes, 1746
** : Cette citation est extraite de : Les réflexions sur l’esprit naturel, 1747