Convictions personnelles ou culturelles

« Il n’est pas douteux que notre passé influe beaucoup sur nos convictions. »

Une des plus grandes entraves au développement personnel est le fait de croire à l’infaillibilité de nos convictions. On doute rarement de la véracité de nos points de vue. Généralement, nous nous cramponnons à notre façon de voir les choses comme s’il n’y avait rien de plus véridique que nos croyances. Il n’y a rien de mal dans le fait d’avoir des convictions. Mais de temps à autre, il est utile de les remettre en question.

Chaque individu a sa propre histoire, incluant son lot de joies et de souffrances. Ces expériences ont laissé en chacun de nous des empreintes indélébiles, qui ont influencé la création de plusieurs de nos convictions.

« Si nos convictions sont semblables à celles du milieu qui nous a vu grandir, alors peut-être qu’elles appartiennent davantage à celui-ci qu’à nous-mêmes. »

De plus, chaque milieu social exerce une influence sur les convictions des gens qui y vivent. Si vous avez eu l’opportunité de voyager, ou simplement de voir des documentaires à ce sujet, vous savez que d’une culture à l’autre, les différences sont parfois considérables. Nous trouvons normal qu’une personne issue d’une autre culture ait des réactions, des opinions et un comportement différent du nôtre. Dans ce contexte, il pourrait être intéressant de nous questionner sur l’origine de nos propres opinions et comportements pour déterminer s’ils ne dépendent pas au moins en partie des influences que nous avons subies.

Il est important de prendre conscience de l’influence que notre milieu a eue et a toujours sur nos convictions. Voici quelques questions qui favorisent cette prise de conscience :

  • Est-ce que mes hypothèses sont solides ?
  • Est-ce que des gens que j’estime être crédibles et bien renseignés ont une opinion différente ?
  • Est-ce que j’ai déjà changé d’idée ou d’opinion dans le passé ?
  • Est-ce que j’ai considéré et analysé les évidences contraires à ma conviction ?
  • Si j’appartenais à un autre milieu, est-ce que mon opinion serait différente ?
  • Est-ce qu’il existe une façon de raisonner meilleure que la mienne ?

« Les hommes sont libres dans la mesure ou ils forgent eux-mêmes leurs propres opinions. » Samuel Taylor Coleridge

La révision de nos convictions peut stimuler significativement notre cheminement personnel. Cet exercice permet de déterminer si nos positions actuelles sont en accord avec nos valeurs profondes, ou si elles reflètent simplement l’empreinte que le passé a laissée en nous. Une telle prise de conscience est susceptible de modifier profondément nos objectifs de vie. En effet, plusieurs d’entre nous poursuivent des objectifs de vie prosaïques qu’ils ont hérités de l’environnement qui les a vu grandir.

Si l’on regarde au-delà de nos différences culturelles, nous sommes obligés de constater que nous partageons tous certains besoins fondamentaux. Par exemple, nous avons tous besoin d’aimer et d’être aimés. Nous désirons tous notre bonheur et celui de nos proches. Chaque individu exprime ces choses différemment en fonction (dans une certaine mesure) de l’empreinte que son milieu a laissée en lui. Lorsque nous intégrons le fait que les influences que nous avons reçues, nous différencient des autres ; nous augmentons le respect que nous éprouvons pour leurs convictions et comportements. Nous nous sentons plus près d’eux et conséquemment, nous développons une meilleure appréciation de leurs points de vue uniques et irremplaçables.

« Afin de s’améliorer, le sage reconnaît la légitimité et la valeur des convictions adverses. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.