Citations d’O.M. AIVANHOV sur les CONFLITS

Rien ne crée autant de conflits parmi les humains que des désaccords sur les idées.

Les problèmes que l’on a avec les autres ne sont que le reflet de ceux que l’on a avec soi-même.

La méfiance enferme les êtres dans leurs défauts, leurs limitations, alors que la confiance peut les libérer.

Quand on ne voit que le mauvais côté des êtres, non seulement on l’attire, mais on l’amplifie en soi-même.

Lors d’une épreuve qui implique un conflit avec quelqu’un. Efforcez-vous d’être toujours poli et respectueux avec cette personne.

Chaque épreuve que vous rencontrez doit servir à votre évolution. C’est pourquoi ne vous révoltez pas en pensant que vous êtes victime d’une injustice de la part du destin.

Celui qui décide de vivre dans l’harmonie est le premier à profiter de cette harmonie, et celui qui se laisse aller à la colère, au désir de vengeance, se détruit d’abord lui-même.

Ce qui différencie les véritables mages des hommes ordinaires, c’est qu’ils arrivent rapidement à réparer leurs erreurs, voilà où est leur pouvoir : dans la possibilité qu’ils ont de réparer.

Montrez du respect à la personne avec laquelle vous êtes en conflit ne veut pas dire que vous abandonnez vos positions et vos idées. Cela veut simplement dire que vous êtes au-dessus du problème.

Devant le véritable amour, l’ennemi n’a aucune possibilité d’échapper ; à un moment ou à un autre, il est vaincu. Alors, armez-vous des armes de l’amour, vous verrez que personne ne pourra vous résister.

Un jeune couple se dipute.

La plupart des conflits n’ont ainsi pour origine que des incidents minuscules auxquels, au lieu de les minimiser comme on aurait pu le faire, on a donné une importance démesurée, et qui ont fini par dégénérer.

Ne pas être du même avis que quelqu’un ne vous donne pas le droit de le rejeter, au contraire. Puisque d’après vous il est dans l’erreur, c’est une raison supplémentaire pour être bon et compréhensif avec lui.

Ceux qui s’engagent dans des querelles et des discussions interminables pour les plus petites choses ne peuvent calculer les pertes et les dommages qui en découlent : ils perdent leur paix, leur joie, leurs amis, leur santé.

Telle personne a mal agi, d’accord, mais c’était un moment de l’histoire ; elle peut, depuis, s’être améliorée et avoir changé de conduite. Il ne faut pas garder le regard fixé sur ses actions passées, il faut voir le présent, et surtout l’avenir.

Les humains sont tellement accaparés par leurs intérêts et leurs soucis personnels qu’ils n’entrent pas spontanément dans la situation des gens de leur entourage ou de ceux qu’ils sont amenés à rencontrer. C’est de là que proviennent tant d’erreurs de jugement, tant d’injustices, de cruautés.

Un homme intelligent commence par montrer beaucoup de patience, beaucoup de bienveillance, et par-dessus tout il écoute ce qu’on lui dit avec grande attention, afin de susciter un bon mouvement chez son interlocuteur. À ce moment-là, même les problèmes les plus difficiles finissent par se résoudre.

Combien de vos tristesses ont souvent des causes dérisoires : une petite contrariété, une petite humiliation. Eh bien, au lieu de vous laisser accabler en ruminant tout cela, c’est le moment de manifester votre gentillesse. Non seulement vous retrouverez votre paix intérieure, mais vous gagnerez des amis.

Que ce soit dans ses paroles ou dans ses actes, celui qui se laisse aller à la violence introduit d’abord cette violence en lui-même : il ouvre la porte aux germes de la dislocation et devient peu à peu la proie de forces chaotiques qui commencent à ravager tout son être, aussi bien dans le plan psychique que dans le plan physique.

Si vous rencontrez tellement de difficultés pour vous mettre d’accord avec les autres, il n’y a pas de quoi être tellement fier. Réfléchissez à ce qui vous en empêche : n’est-ce pas justement que vous vous êtes fermé ? Mettez un peu plus d’amour dans votre cœur, votre compréhension en sera améliorée et les problèmes trouveront une solution. Vous partirez tout heureux, étonné même que les choses se soient passées si simplement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.