Les 40 meilleures citations d’Ernest HEMINGWAY

 Photo noir et blanc d’Ernest Hemingway en uniforme militaire.

Portraint d’Ernest Hemingway à 18 ans.

Il est idiot de ne pas avoir d’espoir.

Le courage est la grâce sous pression.

Il n’y a pas un ami aussi fidèle qu’un livre.

La chose la plus horrible est la feuille de papier vierge.

Le temps est la plus petite chose dont nous disposons.

Dans un bureau d’écrivain, la poubelle est le meilleur meuble.

Nous sommes tous brisés, c’est comme ça que la lumière entre.

Toutes les choses vraiment atroces démarrent dans l’innocence.

Mieux vaut avoir perdu et aimé que ne jamais avoir aimé du tout.

Oubliez votre tragédie personnelle. Nous sommes tous en colère.

D’une utilisation imprécise, tous les mots ont perdu leur tranchant.

En tant qu’écrivain, vous ne devez pas juger, vous devez comprendre.

Le monde est un endroit magnifique pour lequel il vaut la peine de se battre.

Tous les bons livres sont pareils. Ils sont plus vrais qu’aurait pu l’être la réalité.

L’hésitation augmente en fonction des risques et proportionnellement à l’âge.

De la joie chez les gens intelligents, est la chose la plus rare que je connaisse.

Quand on devient populaire, c’est toujours dû au pire aspect du travail effectué.

N’as-tu jamais l’impression que toute ta vie se passe et que tu n’en profites pas ?

Mieux vaut vivre un seul jour comme un lion que cent années comme un mouton.

Nous sommes tous des apprentis dans un métier où personne ne devient enseignant.

Il est bon d’avoir une fin de parcours où aller; mais c’est le voyage qui compte, à la fin.

Les bonnes personnes, si on y réfléchit un peu, sont toujours des personnes heureuses.

Plutôt que de penser à ce que tu n’as pas, pense à ce que tu peux faire avec ce que tu as.

Vous ne pouvez pas vous éloigner de vous-même en vous déplaçant d’un endroit à un autre.

Qu’elle soit nécessaire, ou même justifiée, ne croyez jamais que la guerre n’est pas un crime.

J’ai beaucoup appris en écoutant attentivement. La plupart des gens ne sont jamais à l’écoute.

Vivre la pleine vie de l’esprit, exaltée par de nouvelles idées, enivrée par le roman de l’inhabituel.

La meilleure façon de savoir si vous pouvez faire confiance à quelqu’un c’est de lui faire confiance.

La lâcheté est presque toujours due à la simple incapacité de suspendre l’activité de son imagination.

Dans tous les arts, le plaisir croît avec la connaissance que l’on a d’eux. (Mort dans l’après-midi, 1938)

La sagesse des vieillards, c’est une grande erreur. Ce n’est pas plus sages qu’ils deviennent, c’est plus prudents.

Nous devons nous y habituer : aux plus importantes croisées des chemins de notre vie, il n’y a pas de signalisation.

Mon objectif est de laisser sur papier ce que je vois et ce que je ressens de la manière la plus simple et la plus simple..

L’important n’est pas ce que j’ai écrit, mais ce que j’aurais pu écrire. Note : il a écrit ceci peut de temps avant son suicide.

Tout homme qui commence à vivre sérieusement à l’intérieur commence également à mener une vie plus simple à l’extérieur.

Le chat est d’une honnêteté absolue : les êtres humains cachent, pour une raison ou une autre, leurs sentiments. Les chats non.

Il n’y a rien de noble à être supérieur à vos semblables. La vraie noblesse est d’être supérieur à celui que vous avez été auparavant.

Chaque jour est un nouveau jour. Il vaut mieux avoir de la chance. Mais je préfère être réaliste. Puis, quand la chance vient, vous êtes prêt.

J’ai appris à ne jamais tarir le puits de mon inspiration, à toujours m’arrêter quand il restait un peu d’eau au fond et à laisser sa source le remplir pendant la nuit.

Vous inquiétez un peu tous les jours et dans la vie, vous perdrez quelques années. Si quelque chose ne va pas, corrigez-le si vous le pouvez. Mais soyez prêt à ne pas vous inquiéter: vous inquiétez jamais, ça ne règle rien.

Courte biographie d’Ernest Hemingway (1899-1961) :

Ernest Hemingway est une des écrivains américains modernes les plus connus. Issu de l’Illinois, il délaisse ses études universitaires pour devenir reporter au Kansas City Star. Pendant la Première Guerre mondiale, il est initialement ambulancier, avant de s’enrôler dans l’infanterie italienne, où il est grièvement blessé. À la fin de cette guerre, il obtient le poste de correspondant à Paris du Star de Toronto. C’est là qu’il débute sa carrière d’écrivain. En 1927, il s’installe successivement à Key West en Floride, en Espagne et en Afrique. Pendant la guerre civile espagnole, il retourne sur le terrain des hostilités comme correspondant de guerre, un rôle qu’il occupera également pendant le second conflit mondial. À la fin de la guerre, il s’installe près de Havana, puis finalement dans l’Idaho. Dépressif, il s’y suicide avec une arme à feu le 2 juillet 1961. Hemingway est considéré comme l’un des plus grands auteurs de la période d’entre guerres. Ses personnages sont le reflet de ses expériences : individu bon vivant, sportif, pêcheur, chasseur et amateur de sensations fortes. Parmi les œuvres importantes d’Hemingway, il faut citer le roman « Le Soleil se lève », qui a établi sa renommée. En 1929, il publie « Adieu aux armes », et par la suite deux œuvres réalistes, « Mort dans l’après-midi » en 1932 et « Les Vertes Collines d’Afrique » en 1935.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.