65 citations de Wayne Dyer

Table des matières

Photographie prise par Philkon Phil Konstantin de Wayne Dyer à ma chaîne de télévision (KUSI-TV à San Diego) en mars 2009

Wayne Dyer à 69 ans

1) La spiritualité :

Je suis réaliste, je m’attends à des miracles.

Tant de gens attendent un miracle au lieu d’en être un.

Vois la lumière en chacun, et traite-les comme si c’est tout ce que tu vois.

Il existe une solution spirituelle à tous vos problèmes. (La voie du bonheur et de l’optimisme)

Je ne peux pas toujours contrôler ce qui se passe à l’extérieur, mais je peux contrôler ce qui se passe à l’intérieur.

Nous ne sommes pas des êtres humains à la recherche d’une expérience spirituelle. Nous sommes des êtres spirituels immergés dans une expérience humaine.

La leçon essentielle que j’ai apprise dans la vie est d’être vous-même. Chérissez l’être magnifique que vous êtes et reconnaissez d’abord et avant tout que vous n’êtes pas ici seulement comme un être humain. Vous êtes un être spirituel ayant une expérience humaine.

2) Les connaissances :

La forme d’ignorance la plus néfaste, est de rejeter quelque chose que vous ne connaissez pas.

Le fait que vous soyez prêt à dire : ‘Je ne comprends pas, et c’est très bien‘, est la meilleure compréhension que l’on peut montrer.

Tout ce qui constitue vos croyances repose en grande partie sur les témoignages et les expériences des autres. Écoutez les croyances des autres avec scepticisme. Quand vous avez vous-même expérimenté les choses, vous possédez une connaissance. (La sagesse des anciens : Comment intégrer des vérités éternelles dans votre vie de tous les jours)

3) Les décisions :

Changer le ‘je suis’ en ‘j’ai choisi d’être’ pour être le produit de vos choix.

Vous êtes condamné à prendre des décisions. C’est le plus grand paradoxe de la vie.

Si vous faites reposer la faute sur des phénomènes extérieurs à vous, vous leur donnez alors le contrôle de votre vie.

Au lieu de demander l’opinion de tout le monde et comment votre action sera perçue par les autres, posez-vous la question suivante, « Comment je veux vivre ma vie ? » Continuez d’avancer en direction de cette nouvelle action.

Vous êtes responsable de ce que vous pensez et de ce que vous ressentez et vous pouvez apprendre à penser différemment à tout. Cela dépend de vous et des choix que vous faites pour que les expériences de votre vie soient stimulantes et agréables.

4) L’estime de soi :

L’estime de soi ne peut être vérifiée par d’autres.

Les jugements nous empêchent de voir le bien derrière les apparences.

Je préfère être détesté pour ce que je suis que pour ce que je ne suis pas.

Vous êtes celui qui détermine ce que vous valez sans donner des explications à personne.

Si vous dépendez des autres pour vous valoriser, cette valorisation sera effectuée par d’autres.

Lorsque vous jugez quelqu’un, vous ne le définissez pas, mais vous vous définissez vous-même.

Ce que tu fais est le seul compteur qui te mesure en tant que personne, pas ce que tu dis ou ce qu’ils disent de toi.

Le besoin d’approbation des autres revient à dire : ‘Ce que vous pensez de moi est plus important que l’opinion que j’ai de moi-même’.

Les personnes qui ont le plus besoin de l’approbation des autres en obtiennent le moins. Les personnes qui en ont le moins besoin, en obtiennent le plus.

Peu importe ce que les gens pensent de vous, vous pouvez réussir même si personne n’y croit. Mais vous ne réussirez jamais si vous ne croyez pas en vous-même.

Tout commence par s’aimer soi-même. De cette façon, vous pouvez aimer les autres et faire les choses pour le simple plaisir d’être généreux et sans rien attendre en retour.

N’évaluez pas votre valeur personnelle sur comment vous faites bien les choses dans la vie. Vous n’êtes pas ce que vous faites. Si vous êtes ce que vous faites, alors quand vous ne faites pas… vous n’êtes pas.

Vous serez toujours un être humain précieux et utile non pas parce que les autres le disent, non pas parce que vous avez du succès ou parce que vous avez de l’argent. Mais parce que vous le savez au fond de vous-même et que vous décidez d’y croire.

Quand l’image qu’il a de lui-même commence à s’améliorer, on constate que l’enfant fait des progrès importants dans toutes les sphères d’apprentissage, mais, ce qui est encore plus significatif, on se trouve en présence d’un enfant qui aime la vie de plus en plus.

5) Les inquiétudes :

Vous pouvez soit activer des pensées qui vont vous stresser, soit activer des pensées qui rendront le stress impossible.

Lorsque vous vivez à un niveau de conscience ordinaire ou en dessous, vous passez beaucoup de temps et d’énergie à trouver des occasions d’être offensé.

Deux des émotions les plus inutiles de toute la vie sont la culpabilité pour ce qui est fait et le souci de ce qui va arriver. Avec la culpabilité, vous perdez vos moments présents et avec inquiétude vous restez immobilisé.

Les composantes de l’anxiété, du stress, de la peur et de la haine n’existent pas indépendamment de vous dans le monde. Ils n’existent tout simplement pas dans le monde physique, même si nous en parlons comme s’ils le faisaient.

Cela n’a pas de sens de s’inquiéter de choses sur lesquelles vous n’avez aucun contrôle, car il n’y a rien que vous puissiez faire et pourquoi vous inquiétez pas des choses que vous ne pouvez pas contrôler. L’inquiétude vous garde immobilisé.

6) Les opportunités :

Les seules limites que nous connaissons sont celles auxquelles nous croyons.

Les opportunités ne manquent pas pour vivre de ce que vous aimez ; il n’y a qu’une pénurie de volonté.

Si vous pensez que ça va marcher, vous verrez des opportunités. Si vous pensez qu’il ne le fera pas, vous verrez des obstacles.

7) Les pensées :

Vous avez un esprit très puissant qui peut vous faire réaliser tout ce que vous voulez tout en vous concentrant.

Vous pouvez choisir d’être heureux ou malheureux, mais ce n’est pas lié à l’injustice que vous voyez autour de vous.

Si vous avez des pensées paisibles, vous aurez des émotions paisibles et c’est ce qui accompagnera chaque situation de votre vie.

Harmonisez vos pensées et vos sentiments avec vos actions. Le moyen le plus sûr de réaliser votre objectif est d’éliminer tout conflit ou dissonance entre ce que vous pensez et ce que vous ressentez, et la façon dont vous vivez vos journées.

Quand vous vous mettez au lit pour vous préparer à dormir, n’oubliez pas que la dernière pensée que vous avez dans votre esprit peut durer jusqu’à quatre heures dans votre subconscient. Utilisez ces moments pour examiner ce que vous avez l’intention de manifester dans votre vie.

8) Les relations humaines :

Personne n’est plus malheureux que les gens qui ont besoin des autres.

Vivre au jour le jour en mettant l’accent sur l’éthique plutôt que sur les règles.

Les personnes aimantes vivent dans un monde aimant. Les gens hostiles vivent dans un monde hostile. Mais c’est le même monde.

Quand nous sommes dans la peur, il n’y a pas de place pour l’amour, et quand nous sommes sans amour, il n’y a pas de place pour la peur.

Lorsque vous avez le choix entre avoir raison ou être agréable, choisissez toujours d’être agréable. Et gardez en tête que vous avec ce choix.

L’amour est la capacité et la volonté de laisser ceux pour qui on a de l’affection être ce qu’ils choisissent d’être sans exiger que leur comportement vous donne satisfaction.

Faire des reproche s est une perte de temps. Quels que soient les torts que vous trouverez dans l’autre, et quels que soient les reproches que vous lui ferez, cela ne vous changera pas. La seule chose que les reproches produisent, c’est d’éloigner le regard de vous-même lorsque vous cherchez des raisons extérieures qui expliquent votre malheur ou votre frustration. Vous pouvez parvenir à faire que quelqu’un d’autre se sente coupable de quelque chose en lui faisant des reproches, mais vous ne parviendrez pas de la sorte à changer ce qui est en vous et qui vous rend malheureux.

9) Se transformer :

Être conscient de la routine, c’est faire le premier pas pour le changer.

Mon but n’est pas d’être meilleur que quelqu’un, mais d’être meilleur qu’avant.

Si vous changez votre façon de voir les choses, les choses que vous envisagez de changer.

Écrivez des affirmations positives et lisez-les sur une base régulière. L’acte d’écrire imprime ces pensées sur votre cerveau et elles ont ainsi un effet durable.

10) Les colères :

Il n’y a rien de mal à la colère tant qu’elle est utilisée de manière constructive.

Le seul antidote à la colère est l’élimination de la phrase interne ‘Si seulement tu étais plus comme moi’.

Quand vous pressez une orange, le jus d’orange en sort parce que c’est ce qu’il y a à l’intérieur. Lorsque vous êtes pressé par les événements, ce qui émane de vous n’est rien d’autre que ce que vous avez en vous.

11) La vie :

La réalité de la vie nous parle en silence.

Il est plus important d’être que d’avoir un but.

L’état de votre vie n’est qu’un reflet de l’état de votre esprit.

Tout est parfait dans l’univers, même votre désir de l’améliorer.

À la fin de sa vie, jamais personne ne se reproche de ne pas être resté suffisamment au bureau.

Arrêtez d’agir comme si la vie était une répétition. Vivez ce jour comme si c’était le dernier. Le passé est passé et révolu. L’avenir n’est pas garanti.

12) Autres citations de Wayne Dyer :

Vos enfants vous connaissent plus par votre façon de vivre que par ce que vous dites.

Une personne intelligente devrait être décrite comme heureuse et efficace au quotidien, qui sait résoudre les problèmes, créer des ressources, être autonome, indépendante et surmonter l’adversité.

On vous a fourni avec un corps parfait pour abriter votre âme pour quelques brefs instants dans l’éternité. Donc quelle que soit sa taille, sa forme, sa couleur ou manquements imaginaires, vous pouvez honorer le temple qui vous accueille en mangeant sainement, en l’exerçant, en écoutant les besoins de votre corps et en le traitant avec dignité et amour.

1 réponse

  1. AFOUME dit :

    Merci pour cette éclaircissement sur la vie et l’homme. Ca enseigne et ça éduque ça améliore.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.