70 citations d’Eleanor Roosevelt

Photo d'Eleanor Roosevelt en noir et blanc

Eleanor Roosevelt en 1933

La vie est une éducation constante.

L’absence rend le cœur plus sensible.

Le travail est toujours l’antidote à la dépression.

On peut généralement faire ce que l’on doit faire.

N’arrêtez pas de voir la vie comme une aventure.

Il faut faire les choses qui nous semblent impossibles.

Le bonheur n’est pas un objectif, c’est un sous-produit.

Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leurs rêves

Je suis qui je suis aujourd’hui à cause des choix que j’ai faits hier.

La vie est ce que vous en faites. Cela a toujours été et sera toujours.

Personne ne peut vous faire sentir inférieur sans votre consentement.

Vous ne pouvez pas contribuer et être utile à moins d’être un individu.

Si la vie était prévisible, elle cesserait d’être la vie et serait sans saveur.

Quand vous arrêtez de faire une contribution, vous commencez à mourir.

Vous pouvez souvent changer votre situation en changeant votre attitude.

Quiconque pense, devrait penser à la prochaine guerre comme à un suicide.

Fais ce que tu crois juste selon ton cœur, car on te critiquera de toute façon.

Que pourrait-on accomplir si nous savions que nous ne pouvions pas échouer ?

Pour vous conduire, utilisez votre tête ; pour gérer les autres, utilisez votre cœur.

La bataille pour les droits individuels des femmes est une bataille de longue durée.

Nous n’avons pas besoin de plus de vacances, nous avons besoin de plus de vocation.

Avant de pouvoir se lier d’amitié avec quelqu’un d’autre, il faut être ami avec soi-même.

En ce qui concerne les réalisations, je n’ai fait que ce que je devais faire au fur et à mesure.

Ce qui compte à long terme, ce n’est pas ce que vous lisez, mais ce qui vous reste à l’esprit.

Il n’est pas juste de demander aux autres ce que vous n’êtes pas disposé à faire vous-même.

Quand vous êtes vraiment intéressé par une chose, cela vous mènera toujours à autre chose.

Je ne pouvais, à aucun âge, me contenter de prendre place au coin du feu et de me surveiller.

Si quelqu’un te trahi une fois, c’est de sa faute, s’il te trahi une deuxième fois, c’est de ta faute.

Mon expérience a été que le travail est presque le meilleur moyen de se sortir des profondeurs.

Ne vous inquiétiez pas de savoir ce que les autres pensent de vous : ils pensent rarement à vous.

La haine et la force ne peuvent pas être dans une partie du monde sans avoir d’effet sur le reste.

Faire bon usage de votre temps est l’un des secrets pour pouvoir rester en paix avec vous-même.

Il ne suffit pas de parler de paix. Il faut y croire. Et il ne suffit pas d’y croire. Vous devez y travailler.

Apprend des erreurs des autres. Tu ne peux vivre assez longtemps pour toutes les faire toi-même.

Les seules limites de nos réalisations de demain, ce sont nos doutes et nos hésitations d’aujourd’hui.

Ce ne sont pas les mots qui expriment le mieux notre vision du monde, mais les choix que nous faisons.

L’amitié avec soi-même est très importante, car sans elle, on ne peut être ami avec personne dans le monde.

Rappelez-vous toujours que vous avez non seulement le droit d’être un individu, vous avez l’obligation d’être.

Ne jamais confondre la connaissance avec la sagesse. L’un vous aide à survivre, l’autre vous aide à avoir une vie.

L’amour peut être un mauvais guide et faire autant de mal que de bien, mais le respect ne peut que faire du bien.

Celui qui perd de l’argent perd beaucoup. Celui qui perd un ami perd beaucoup plus. Celui qui perd la foi, perd tout.

Les grands esprits discutent d’idées, les esprits moyens discutent d’événements, les petits esprits discutent des gens.

Beaucoup de gens vont entrer et sortir de votre vie, mais seuls les vrais amis laisseront leur empreinte dans votre coeur.

Hier est une histoire passée, demain est un mystère et aujourd’hui est un cadeau. C’est pour cela qu’on l’appelle le Présent.

Les jeunes et belles personnes sont des accidents de la nature, mais les belles et les personnes âgées sont des œuvres d’art.

Une personne mature est une personne qui a appris qu’il y a du bien et du mal chez tout le monde et dans toutes les choses.

La personne qui apprend mais ne pense pas est perdue. La personne qui pense mais n’apprend pas est gravement en danger.

Il faut du courage pour l’amour, mais la douleur par l’amour est le feu purificateur connu de ceux qui aiment généreusement.

Dans toutes nos relations, c’est le sentiment d’être nécessaire et aimé qui nous donne satisfaction et crée des liens plus durables.

Le jour viendra-t-il où les gens auront la sagesse de refuser de suivre de mauvais leaders ou de cesser de prendre la liberté d’autrui.

Si vous échouez la première fois, vous devrez faire plus d’efforts la deuxième fois. Après tout, vous n’avez aucune raison d’échouer.

Le but de la vie est de la vivre, de savourer l’expérience au maximum, de s’énerver sans crainte de nouvelles expériences plus riches.

J’avais l’habitude de dire à mon mari que s’il pouvait me faire comprendre quelque chose, ce serait clair pour tout le monde au pays.

Il n’y a aucun être humain dont nous ne pouvons pas apprendre quelque chose si nous sommes intéressés à creuser profondément.

Photo noir et blanc d'Eleanor Roosevelt, sa fille (Anna Roosevelt) et son petit-fils alors bébé (John Roosevelt Boettiger)

National Archives and Records Administration [NARA – 195584]
Eleanor Roosevelt, sa fille et son petit-fils

Je ne peux pas croire que la guerre est la meilleure solution. Personne n’a gagné la dernière guerre et personne ne gagnera la suivante.

Je pense que d’une manière ou d’une autre, nous apprenons ce que nous sommes vraiment et ensuite nous vivons avec cette décision.

Chaque expérience qui vous amène à affronter la peur décuple votre force, votre sagesse et votre confiance ; vous devez toujours vous surpasser.

Une personne mature est une personne qui ne pense pas aux absolus, qui est capable d’être objective même si elle est choquée émotionnellement.

Tout au long du chemin, on construit sa vie et l’on se construit soi-même. Les choix que l’on fait sont au bout du compte de notre seule responsabilité.

Vous ne pouvez pas vivre la vie de quelqu’un d’autre, pas même vos enfants. L’influence que vous exercez passe par votre propre vie et ce que vous êtes.

Je pense que lors de la naissance d’un enfant, si une mère peut demander à une marraine fée de lui donner le cadeau le plus utile, le cadeau doit être la curiosité.

Je suis convaincu que nous devons nous efforcer d’apprendre aux jeunes à utiliser leur esprit. Une chose est sûre : s’ils ne se font pas une opinion, quelqu’un le fera.

Je crois que n’importe qui peut vaincre la peur en faisant des choses qu’il a peur de faire, du moment qu’ils continuent à le faire jusqu’à ce qu’ils aient des expériences réussies.

Nous gagnons en force, en courage et en confiance à chaque expérience dans laquelle nous regardons la peur en face. Nous devons faire ce que nous pensons que nous ne pouvons pas.

À long terme, nous façonnons nos vies et nous façonnons. Le processus ne se termine qu’à notre mort. Et les décisions que nous prenons sont en fin de compte notre propre responsabilité.

Nous ne devons pas devenir des héros du jour au lendemain. Faisons un pas à la fois, en faisant face à tout ce qui est présenté, en voyant que ce n’est pas aussi effrayant qu’il y paraît.

Je dois me rappeler que quelque part quelqu’un est mort pour moi. Tant que cette guerre existera, je me demanderai et j’espère que quelqu’un répondra si cela vaut la peine de mourir pour moi.

Vous gagnez de la force, du courage et de la confiance avec toute expérience où vous vous arrêtez pour regarder la peur en face. Vous devez faire les choses que vous ne pensez pas pouvoir faire.

Le respect nous permet de supposer que la taille de l’autre personne est la même que la nôtre, que leurs droits sont aussi raisonnables que les nôtres, que leurs besoins sont également importants.

Une personne mûre marche humblement et traite avec charité les circonstances de la vie, sachant que dans ce monde personne ne sait tout et, par conséquent, nous avons tous besoin d’amour et de charité.

Quiconque connaît l’histoire, en particulier l’histoire de l’Europe, reconnaîtra que la domination de l’éducation ou du gouvernement par une foi religieuse particulière n’est jamais un accord heureux pour le peuple.

Le quartier, l’école ou l’université, l’usine, la ferme ou le bureau. Tels sont les lieux où chaque homme, femme et enfant recherche l’égalité de la justice, l’égalité des chances, l’égalité, la dignité sans discrimination.

La liberté demande beaucoup à chaque être humain. Avec la liberté vient la responsabilité. Pour la personne qui ne veut pas grandir, la personne qui ne veut pas porter son propre poids, c’est une perspective effrayante.

Quelles sont les idées et les impressions qui surgissent dans votre esprit pendant que vous lisez ? Les idées qui font bouger votre esprit, les idées qui sont le reflet de vos pensées, qui font de vous une personne intéressante.

Nous connaissons tous des gens qui ont tellement peur de la douleur, qu’ils se ferment comme des palourdes dans une coquille et, quand ils ne donnent rien, ils ne reçoivent rien et ils rétrécissent jusqu’à ce que la vie ne soit plus que mort dans la vie.

Biographie d’Anna Eleanor Roosevelt (1884 à 1962) :

Anna Eleanor Roosevelt est l’épouse de Franklin Delano Roosevelt. Par ce mariage, elle est la Première dame des États-Unis de 1933 à 1945. Elle est la première à être socialement active dans ce rôle. Féministe engagée, elle s’oppose au racisme et défend le mouvement américain pour les droits civiques. Après la Seconde guerre mondiale, elle joue un rôle important dans la création de l’Organisation des Nations unies (ONU), auprès de laquelle elle sera la première déléguée américaine de 1945 à 1952. Elle préside la commission des droits de l’homme des Nations unies, chargée de rédiger la Déclaration universelle des droits de l’homme, qui sera adoptée par l’Assemblée générale des Nations en 1948. Quelques années après sa mort, elle reçoit, à titre posthume, le Prix des droits de l’Homme des Nations unies.

Sujets complémentaires, citations de :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.