40 citations sur la consommation

  1. Le but de l’économie n’est pas le travail, mais la consommation. ~ Alfred Sauvy
  2. Les consommateurs détiennent un pouvoir dont ils usent trop peu. ~ Jacques Rigaudiat
  3. Mai 68. On disait non à la consommation et c’est devenu dix fois pire. ~ Cabu
  4. La Société de consommation a privilégié l’avoir au détriment de l’être. ~ Jacques Delor
  5. La Société de consommation crée plus de besoin qu’elle n’en comble. ~ Anonyme
  6. Gardez-les simples et stupides et ils deviendront de bons consommateurs. ~ Bill Bernbach
  7. La joie de vivre ne s’achète ni au supermarché ni même dans les magasins de luxe. ~ Pierre Rabhi
  8. Notre civilisation occidentale est consacrée au culte de la consommation, de l’illusion. ~ François Bennard
  9. Le bonheur ne réside pas dans les biens, et ni dans l’or, le bonheur habite dans l’âme. ~ Démocrite
  10. Ce qu’on appelle la Société de consommation devrait être rebaptisé : Société de tentation. ~ Frédéric Beigbeder
  11. Dessin simple d’un homme attaché à une télévision qui affiche : consomme.

    Image par Clker-Free-Vector-Images de Pixabay

  12. L’idéal économique des bourgeois est d’augmenter indéfiniment le nombre des consommateurs. ~ Jules Amédée Barbey d’Aurevilly
  13. Nous sommes passés du siècle des Lumières au quinquennat des ampoules basse consommation. ~ Inspiré de Bernard Mabille
  14. Dans la nature, le lion ne prélève pas au-delà de ce qui lui est nécessaire. Il n’a pas d’entrepôt ni de banque d’antilopes. ~ Pierre Rabhi
  15. Si vous achetez des choses dont vous n’avez pas besoin, bientôt vous allez devoir vendre les choses dont vous avez besoin. ~ Warren Buffett
  16. Le sort de l’homme et celui de la nature sont intimement liés. Il faut une consommation modérée des biens et des ressources, sans excès. ~ Jean-Marie Pelt
  17. On voit s’ériger des générations d’enfants qui faute d’un éveil à la vie sont réduits à n’être que des consommateurs insatiables, blasés et tristes. ~ Pierre Rabhi
  18. Les gens aujourd’hui rendent un culte aux objets, s’oublient derrière les miroirs qui ont remplacé leurs fenêtres. Ils ont mais refusent absolument d’être. ~ Erik L’homme (Un peu de nuit en plein jour)
  19. Notre Société dite de consommation est le plus grand dépressif qui soit. Robotisé, nous ne nous en rendons pas toujours compte. Nous n’en avons pas le temps. ~ Wilfrid Lemoine
  20. Les générations futures regarderont notre consommation d’outrage de la même manière que nous observions la consommation de tabac des générations précédentes. ~ Paul Graham
  21. Les gens qui ont tendance à consommer beaucoup sont moins satisfaits de leur vie, ont moins d’amis, sont en moins bonne santé et sont davantage obsédés par la mort. ~ Matthieu Ricard (Interview : www.elle.fr)
  22. Toutes les inventions jolies et charmantes pour ceux qui ont les moyens d’en jouir valent-elles, vraiment, la somme de misère et de souffrance que nos civilisations produisent ? ~ Alexandra David-Néel
  23. Il ne suffit pas à l’homme de ne pas souffrir, il a besoin de donner, de se donner. Celui qui n’a rien à donner, le pur consommateur, celui-là est un pauvre type, un être déséquilibré. ~ Pierre Gripari
  24. La consommation est une forme de totalitarisme en tant que complètement totalisante et qu’aliénante jusqu’à l’extrême limite de la dégradation anthropologique, jusqu’au génocide. ~ Pier Paolo Pasolini
  25. Ceux qui prêchent la croissance de la consommation, dans les pays où les besoins vitaux sont déjà plus que satisfaits, sont aussi néfastes que les dealers répandent leurs drogues. ~ Albert Jacquard (Le compte à rebours a-t-il commencé ? )
  26. Si l’on veut transformer les gens en consommateurs décervelés pour qu’ils ne gênent pas le travail quand on réorganise le monde, on doit les harceler depuis leur plus tendre enfance. ~ Noam Chomsky
  27. La publicité essaie de nous convaincre que nous serions plus heureux en augmentant notre consommation alors que notre bonheur réside généralement dans l’amélioration de nos relations. ~ Denis St-Pierre
  28. La majorité d’entre nous est aveuglée (à divers degrés) par le matérialisme de la vie moderne. À force de ne voir que matière et objets de consommation, nous finissons par oublier notre vraie nature. ~ Anonyme
  29. Le point d’ancrage anthropologique de la Société de croissance, c’est donc l’addiction de ses membres à la consommation. Sans elle, la pulsion accumulatrice des capitalistes ne disposerait que d’un champ très limité. ~ Serge Latouche (L’âge des limites)
  30. Quand il ne restera plus rien du monde classique, quand tous les paysans et les artisans seront morts, quand l’industrie aura fait tourner sans répit le cycle de la production et de la consommation, alors notre histoire sera finie. ~ Pier Paolo Pasolini
  31. Une Société qui survit en créant des besoins artificiels pour produire efficacement des biens de consommation inutiles ne paraît pas susceptible de répondre à long terme aux défis posés par la dégradation de notre environnement. ~ Pierre Joliot
  32. La terre entière, continuellement imbibée de sang, n’est qu’un autel immense où tout ce qui vit doit être immolé sans fin, sans mesure, sans relâche, jusqu’à la consommation des choses, jusqu’à l’extinction du mal, jusqu’à la mort de la mort. ~ Joseph de Maistre
  33. Le fond de mon enseignement consistera à te convaincre de ne pas craindre la sacralité et les sentiments, dont le laicisme de la Société de consommation a privé les hommes en les transformant en automates laids et stupides adorateurs de fétiches. ~ Pier Paolo Pasolini
  34. Le « contrôle hors travail » revient à transformer les gens en robots dans tous les domaines de leur existence, en leur inspirant une « philosophie de la futilité », en concentrant leur attention « sur les choses les plus superficielles, comme une consommation dictée par la mode. ~ Noam Chomsky
  35. La Société de consommation d’aujourd’hui est en partie fondée sur le mensonge et la supercherie. Nous avons été pratiquement formatés pour chercher à avoir de plus en plus de biens, qui ne sont pas une nécessité en soi, mais plutôt un moyen de satisfaire nos besoins constants. ~ Anonyme
  36. Paradoxalement, ce qui maintient la soi-disant Société de consommation active, c’est le fait que la tentative de se retrouver dans ces objets ne fonctionne pas. Comme la satisfaction de l’ego est de courte durée, vous en voulez davantage. Donc, vous continuez d’acheter, de consommer. ~ Eckhart Tolle
  37. La finalité humaine n’est pas de produire pour consommer, de consommer pour produire ou de tourner comme le rouage d’une machine infernale jusqu’à l’usure totale. C’est pourtant à cela que nous réduit cette stupide civilisation où l’argent prime sur tout mais ne peut offrir que le plaisir. ~ Pierre Rabhi
  38. En gros donc, les consommateurs sont, en tant que tels, inconscients et inorganisés, comme pouvaient l’être les ouvriers du début du XIXe siècle. C’est à ce titre qu’ils sont partout exaltés, flattés, chantés par les bons apôtres comme l’ »Opinion Publique », réalité mystique, providentielle et « souveraine ». ~ Jean Baudrillard (La Société de consommation, 1970)
  39. La Société de masse est peut-être encore plus sérieuse, non en raison des masses elles-mêmes, mais parce que cette Société est essentiellement une Société de consommateurs, où le temps du loisir ne sert plus à se perfectionner ou à acquérir une meilleure position sociale, mais à consommer de plus en plus, à se divertir de plus en plus. ~ Hannah Arendt (La crise de la culture)
  40. Le phénomène consumériste s’explique par la colonisation de l’imaginaire des masses. Il s’agit en particulier, grâce à la publicité, de persuader en permanence les gens de dépenser non seulement l’argent qu’ils ont, mais surtout celui qu’ils n’ont pas pour acheter des choses dont ils n’ont pas besoin. La consommation forcenée est ainsi devenue une nécessité absolue, pour éviter la catastrophe de la crise et du chômage. ~ Serge Latouche (L’âge des limites)
  41. Qu’est-ce qui s’était passé pour qu’un peuple devînt un agrégat d’individus persuadés de n’avoir rien à partager les uns avec les autres ? Le shopping, peut-être ? Les marchands avaient réussi leur coup. Pour beaucoup d’entre nous, acheter des choses était devenu une activité principale, un horizon, une destinée. La paix, la prospérité, la domestication nous avaient donné l’occasion de nous replier sur nous-même. Nous cultivions nos jardins. Cela valait sans doute mieux que d’engraisser les champs de bataille. ~ Sylvain Tesson (Berezina)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.