Poème : La fleur du bien

Une rose vue du bas vers le haut, permettant de voir les épines et la fleur.

De Mostafameraji [CC BY-SA 4.0 ], via Wikimedia

Un individu planta une rose et l’arrosa régulièrement.
Avant sa fleuraison, il l’examina attentivement.
Il y vit alors une fleur naissante,
entourée de petites épines piquantes.

Il songea : « Comment est-il possible qu’une rose si fine,
provienne d’une plante chargée d’autant d’épines ? »
Contrarié par cette pensée, il négligea de l’arroser.
Et la fleur perdit sa beauté à force d’être assoiffé.

Il en est ainsi pour nous tous, voici la cause :
à l’intérieur de chaque humain, il y a une rose.
Mais les vertus semées le jour où nous sommes nés,
grandissent parmi les épines également en nous plantées.
Beaucoup négligent alors d’arroser leurs qualités.
Et avec le temps elles commencent à dessécher.
Ainsi, plusieurs ne développeront pas leurs talents,
faute de reconnaître en eux ce potentiel latent.

Certains possèdent l’extraordinaire habileté,
de voir des roses parmi des défauts en grande quantité.
C’est faire preuve d’un amour véritable,
que d’être témoin de plusieurs faiblesses lamentables,
et de quand même reconnaître des qualités,
qui autrement seraient demeurées cachées.
C’est en découvrant les roses qui sont en lui,
qu’un individu arrive à améliorer sa vie,
et par son exemple contribue au bonheur d’autrui.

Notre devoir en ce monde est d’aider les autres à progresser,
en focalisant sur leurs forces et non pas sur leur manque de qualité.
De cette manière, nous atteindrons l’amour profond,
que nous devons ressentir pour tous sans exception,
et alors dans notre propre jardin plusieurs roses fleuriront.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.