Légende : Une personne sage déménage

« Tant que vous croyez que votre bonheur dépend de vos conditions extérieures, vous êtes dans l’erreur. »

Petite et modeste chambre à coucher

De Alanthebox [CC0], via Wikimedia Commons

Une vieille dame de 90 ans déménage dans une résidence pour personnes âgées. Son époux a rendu l’âme récemment et ceci l’oblige à quitter sa maison. Après de longues heures d’attente dans le lobby de l’établissement, elle sourit gentiment lorsque je lui dit que sa chambre est finalement prête. En se déplaçant vers l’ascenseur avec sa canne, je lui fais une description de sa petite chambre très modeste.

« Je l’aime beaucoup », dit-elle avec l’enthousiasme d’une petite fille de 10 ans à qui l’on vient de donner un petit chaton.

« Attendez un peu, vous n’avez pas encore vu votre chambre. »

« Peu importe », dit-elle.

« Le bonheur est quelque chose que l’on choisit d’avance. Que j’aime ma chambre ou pas ne dépend pas de sa décoration, de sa grandeur, ou des meubles, cela dépend avant tout de la façon dont moi je la vois. Et c’est déjà décidé dans ma tête. J’aime ma chambre. »

« Je peux passer mes journées à compter mes difficultés ou je peux remercier le ciel pour tous les bonheurs que la vie m’offre encore, incluant les petits. C’est le message que je souhaite laisser aux plus jeunes. »

« Se lever chaque matin est un cadeau de la vie.
Dommage que pour le réaliser, il faut pour certains avoir vieilli. »