function itsg_allow_nbsp_in_tinymce( $init ) { $init['entities'] = '160,nbsp,38,amp,60,lt,62,gt'; $init['entity_encoding'] = 'named'; return $init; } add_filter( 'tiny_mce_before_init', 'itsg_allow_nbsp_in_tinymce' );

Va paisiblement ton chemin

Clocher d'une église à Baltimore

dbking (flickr) [CCBY2.0], Wikimedia

Voici le contenu d’un parchemin trouvé dans une vieille église de Baltimore :

Va reste calme au milieu du bruit et de l’impatience et souviens-toi de la paix qui découle du silence.

Autant que possible, et sans relâche, sois en bons termes avec tout le monde.

Si tu le peux, dis ce que tu penses, clairement, simplement et écoute les autres, même les sots et les ignorants, car eux aussi ont quelque chose à dire.

Évite les gens grossiers et violents, car ils ne sont que tourments pour l’esprit.

Si tu te compares aux autres tu pourrais devenir vaniteux ou amer ; mais sache qu’ici-bas, il y aura toujours quelqu’un de plus grand ou de plus petit que toi.

Sois fier de ce que tu as fait et de ce que tu veux faire. Aime ton métier, même s’il est humble ; c’est un bien précieux en notre époque troublée.

Sois prudent dans tes affaires, car on pourrait te jouer de vilains tours ; mais que ceci ne t’aveugle pas envers la vertu qui existe.

Beaucoup de gens aspirent à des idéaux élevés et partout on parle d’héroïsme. Sois toi-même.

Fuis le cynisme en amour, car il est un signe de sécheresse du cœur et de désenchantement.

Prends aimablement le conseil des ans tout en délaissant gracieusement les choses de la jeunesse.

Sois fort pour faire face aux malheurs de la vie ; mais ne te détruis pas avec ton imagination. Bien des peurs prennent naissance dans la fatigue et la solitude.

Malgré la discipline que tu t’imposes, sois bon envers toi-même.

Tu es un enfant de l’univers, tout comme les arbres et les étoiles et tu as le droit d’être ici. Même si cela n’est pas clair en toi, tu dois être sûr que tout se passe dans l’univers comme c’est écrit.

Ainsi, sois en paix avec Dieu, quelle que soit la conception que tu as de lui. Quels que soient ton labeur et tes aspirations, dans la confusion bruyante de la vie, sois en paix avec ton âme.

Dis-toi qu’en dépit de ses faussetés, de ses ingratitudes, de ses rêves brisés, le monde est tout de même merveilleux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.