50 citations de Pythagore

Buste de Pythagore

Buste de Pythagore au musée Kapitolinischen
Photo : Galilea [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia

Dans le doute, abstiens-toi.

Les nombres gouvernent le monde.

Le commencement est la moitié de tout.

Un ami, c’est un autre moi. (Les fragments)

L’œil de la justice voit tout. (Les fragments)

Les nombres sont la mesure de toute chose.

L’infortune mûrit les hommes. (Les fragments)

Par-dessus tout, respecte-toi. (Les vers d’or)

Délaisse les grandes routes, prends les sentiers.

Qui parle sème ; qui écoute récolte. (Les fragments)

Une pensée est une idée de passage. (Les fragments)

L’amitié est une égalité harmonieuse. (Les fragments)

Il n’y a rien de si timide qu’une mauvaise conscience.

Le pouvoir habite près de la nécessité. (Les vers d’or)

Les paroles sont les souffles de l’âme. (Les fragments)

La servitude est la fille de l’ignorance. (Les fragments)

N’entretiens pas l’espoir de ce qui ne peut être espéré.

Mieux vaut se faire aimer que se faire craindre. (Les fragments)

Respecte ton père et ta mère, et tes proches parents. (Les vers d’or)

Apprends à faire silence. Que ton esprit en paix écoute et absorbe.

Crains de te brouiller avec ton ami pour une faute légère. (Les vers d’or)

L’esprit de l’homme n’est malléable que dans la jeunesse. (Les fragments)

Rappelle-toi que toutes personnes sont destinées à mourir. (Les vers d’or)

Repose-toi d’avoir bien fait, et laisse les autres dire de toi ce qu’ils veulent.

Seule une âme transformée par l’amour peut devenir sage. (Les fragments)

Il faudra bien un jour arrêter de confondre ce qui se vend et ce qui est bien.

Si tu peux faire le bien, tu le dois: la puissance est ici voisine de la nécessité.

Ce n’est ni la fortune ni la loi qui nous font libres, c’est la vertu. (Les fragments)

Un homme n’est jamais aussi grand que lorsqu’il est à genoux pour aider un enfant.

Ne consulte jamais celui dont le front est lisse, il ne réfléchit jamais. (Les fragments)

Le plaisir n’est pas le bonheur ; le bonheur sait très bien se passer du plaisir. (Les lois)

Prends l’habitude de commander à la gourmandise, au sommeil, à la luxure, à la colère.

Consulte-toi bien avant d’agir : crains, par trop de précipitation, d’avoir à rougir de ta folie.

La gloire enveloppe le despotisme de son éclat, et le fait admirer du vulgaire. (Les fragments)

Ne dis pas peu de chose en beaucoup de mots, mais dis beaucoup de choses en peu de mots.

Soit réservé sans ostentation pour éviter de t’attirer l’incompréhension haineuse des ignorants.

Que l’équité préside à toutes tes actions, qu’elle accompagne toutes tes paroles. (Les vers d’or)

Sois juste dans tes gestes et tes paroles ; suis les préceptes de la raison et de la loi. (Les vers d’or)

Il faut choisir en tout, un milieu juste et bon. Aucun homme n’est libre s’il ne sait pas se contrôler.

Les deux mots les plus brefs et les plus anciens, oui et non, sont ceux qui exigent le plus de réflexion.

L’hospitalité est la dernière des imprudences quand on l’exerce envers des méchants. (Les fragments)

Choisissez par vous-mêmes un ami sage ; observez son conseil et apprenez son exemple. (Les vers d’or)

Les amis sont des compagnons de voyage, qui nous aident à avancer sur le chemin d’une vie plus heureuse.

N’entame point un projet qui doive tourner contre toi-même : réfléchis avant d’entreprendre. (Les Vers d’or)

Ne fais rien de honteux en présence des autres ni dans le secret. Que ta première loi soit de te respecter toi-même.

Choisis toujours le chemin qui semble le meilleur même s’il paraît plus difficile : l’habitude le rendra bientôt agréable.

N’accueille point le sommeil sous la douceur de tes yeux, avant d’avoir examiné chacun de tes actes du jour. (Les Vers d’or)

Choisis pour ton ami l’homme que tu connais le plus vertueux. Ne résiste point à la douceur de ses conseils, et suis ses utiles exemples.

Les maux qui dévorent les hommes sont le fruit de leurs choix ; et ces malheureux cherchent loin d’eux les biens dont ils portent la source.

Le spectacle du monde ressemble à celui des jeux olympiques : les uns y tiennent boutique ; d’autres paient de leur personne ; d’autres se contentent de regarder. (Les fragments)

Il se tient parmi les hommes de bons discours et de mauvais propos. Ne te laisse pas effrayer par de vaines paroles : qu’elles ne te détournent pas des projets honnêtes que tu as formés.

Ne commence rien dont tu puisses te repentir dans la suite. Garde-toi d’entreprendre ce que tu ne sais pas faire, et commence par t’instruire de ce que tu dois savoir. C’est ainsi que tu mèneras une vie délicieuse.

Biographie de Pythagore (env. 570–495 av. J.-C.) :

    Pythagore était un philosophe, un scientifique, un mathématicien et un réformateur religieux de la Grèce Antique, originaire de la ville de Samos, aujourd’hui située en Turquie. Sa formation a été réalisée par de longs séjours à l’étranger, qui lui ont permis d’apprendre auprès des grands savants et philosophes de son époque. Par la suite, Pythagore s’est expatrié en Italie à Crotone, pour y fonder l’École Pythagoriciens en 529 av. J.-C. Celle-ci perpétua ses enseignements pendant plusieurs siècles après ma mort. Ce personnage historique est connu notamment grâce au théorème mathématique qui porte mon nom et qui stipule que pour un d’un triangle rectangle, le carré du plus long côté est égal à la somme des carrés des deux autres côtés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.