85 citations de Djalâl ad-Dîn RÛMÎ

1) Citations de Rûmî sur l’amour :

L’amour est le pont entre vous et tout.

En amour, le vaillant est celui qui dépose les armes.

Où que tu sois, et quoi que tu fasses, sois amoureux.

Il n’y a pas de meilleur amour que l’amour sans objet.

L’amour est le tout. Nous ne sommes que des morceaux.

Tu apprendras en lisant, mais tu comprendras avec amour.

L’amour n’est pas une émotion, c’est votre existence même.

Si vous voulez être plus vivant, l’amour est la santé la plus vraie.

Soyez simplement dans l’amour, car l’amour est tout ce qu’il y a.

Les amours dont l’objet n’est que beauté physique ne sont pas amour vrai.

L’amour est l’élixir énergisant de l’univers, la cause et l’effet de toutes les harmonies.

Un cœur rempli d’amour est comme un Phoenix qu’aucune cage ne peut emprisonner.

L’amour est une émeraude. Sa lumière brillante éloigne les dragons sur ce chemin traître.

Il y a eu une aube dont je me souviens quand mon âme a entendu quelque chose de ton âme.

Quand chacun des Instants de ma vie va vers l’amour, l’amour peut trouver sa vie dans chacun de mes Instants.

Vous pensez que vous êtes vivant parce que vous respirez de l’air ? Honte à vous, que vous êtes vivant de façon si limitée.

Chaque fois que nous parvenons à aimer sans attentes, sans calculs, sans négociations, nous sommes effectivement au paradis.

Parfois, vous entendez une voix à travers la porte qui vous appelle… Cette orientation vers ce que vous aimez profondément vous sauve.

L’amour est un océan infini, dont les cieux ne sont qu’un flocon d’écume. Sache que ce sont les vagues de l’amour, qui font tourner la roue des cieux.

Les adieux sont seulement pour ceux qui aiment avec leurs yeux. Car pour ceux qui aiment de tout leur cœur et de toute leur âme, la séparation n’existe pas.

Votre tâche consiste ne pas à chercher l’amour, mais simplement à chercher et à trouver tous les obstacles au sein de vous-même que vous avez construit contre lui.

Une vie sans amour n’a pas de sens. Ne vous demandez pas quel type d’amour vous devez rechercher, spirituel ou matériel, divin ou terrestre, oriental ou occidental. Les divisions ne font qu’accroître les divisions. L’amour n’a pas d’étiquettes, pas de définitions. Il est ce qu’il est, pur et simple. L’amour est l’eau de la vie.

Rûmî en vêtements de son époque

2) Citations de Rûmî sur la beauté :

La beauté nous entoure.

Je vois ma beauté en toi.

La seule beauté durable est celle du cœur.

Laissez la beauté de ce que vous aimez, être ce que vous faites.

Un jour où le vent est parfait, il suffit que la voile s’ouvre et le monde est plein de beauté. Aujourd’hui est un tel jour.

3) Citations de Rûmî sur le coeur :

Seul le coeur peut toucher le ciel.

Avec les yeux de ton cœur, tu verras un autre monde.

Si les mots sortent du cœur, ils entreront dans le cœur.

Votre cœur connaît le chemin. Courez dans cette direction.

Si la lumière est dans ton cœur, tu trouveras toujours ton chemin.

Le cœur a son propre langage. Le coeur connaît cent mille façons de parler.

C’est au centre de ton cœur que la vie commence, c’est le plus bel endroit du monde.

Trouvez la douceur dans votre propre cœur, alors vous pourrez la trouver dans chaque cœur.

Il y a une bougie dans votre cœur, prêt à être allumé. Il y a un vide dans ton âme, prêt à être rempli. Vous le ressentez, n’est-ce pas ?

On ne peut pas cacher l’amour. L’amour se dirige vers le coeur de celui qu’on aime. Loin ou près de chez soi, il va là où il appartient au coeur des amoureux.

4) Citations de Rûmî sur les épreuves :

Ce qui te fait mal, te bénit. L’obscurité est ta bougie.

La blessure est l’endroit où la lumière entre en vous.

Ces douleurs que vous ressentez sont des messagers. Écoutez-les.

Vous pensez être la peine, en réalité vous êtes le médicament qui la guérit. Vous pensez être la serrure de votre coeur, en réalité vous êtes la clé qui l’ouvre.

L’amour est le remède, car votre douleur continuera à donner naissance à d’autres douleurs jusqu’à ce que vos yeux expirent constamment de l’amour aussi facilement que votre corps dégage son parfum.

5) Citations de Rûmî sur le monde intérieur :

N’oubliez pas que l’entrée du sanctuaire est à l’intérieur.

Tout l’univers est contenu dans un seul être humain : toi.

Ta mélancolie est due à ton insolence et à ton refus de rendre grâce.

Portez la gratitude comme un manteau et elle nourrira tous les coins de votre vie.

Les hommes intelligents veulent la maîtrise de soi ; les enfants veulent des bonbons.

Soyez une lampe, ou un canot de sauvetage, ou une échelle. Aidez l’âme de quelqu’un à guérir.

Il n’y a pas de cause à la peur. Elle n’est qu’imagination. Elle te bloque comme une barre de bois tient une porte fermée. Brise cette barre.

Les clefs du succès dans la contemplation, résident dans la réflexion méditative… Quiconque persiste dans cette réflexion du cœur verra le royaume invisible en esprit.

Tout ce que tu vois autour de toi, y compris les choses que tu n’aimes guère, y compris les gens que tu méprises ou détestes, est présent en toi à divers degrés. Ne cherche donc pas non plus Sheitan hors de toi. Le diable n’est pas une force extraordinaire qui t’attaque du dehors. C’est une voix ordinaire en toi. (Le livre de Chams de Tabriz)

6) Citations de Rûmî sur l’optimisme :

Ne vous affligez pas. Tout ce que vous perdez revient sous une autre forme.

Mais écoutez-moi. Pour un instant, arrêtez d’être triste. Entends les bénédictions qui s’épanouissent autour de toi.

Vous avez vu votre propre force. Vous avez vu votre propre beauté. Vous avez vu vos ailes d’or. Pourquoi t’inquiètes-tu ?

Le clair de lune inonde tout le ciel d’un horizon à l’autre ; la quantité de lumière qu’il peut remplir dans votre chambre dépend de ses fenêtres.

7) Citations de Rûmî sur la recherche :

Celui qui cherche un frère sans défaut reste sans frère.

Vous êtes à la recherche du monde pour trouver un trésor, mais le vrai trésor, c’est vous.

Peut-être que vous cherchez parmi les branches, ce qui n’apparaît que dans les racines.

J’ai été un chercheur et j’en suis toujours un, mais j’ai arrêté d’interroger les livres et les étoiles. J’ai commencé à écouter l’enseignement de mon âme.

8) Citations de Rûmî sur les relations humaines :

Ne vous sentez pas seul, l’univers entier est en vous.

Fais-le bien et jette-le dans la rivière, un jour il te sera rendu dans le désert.

Élève tes mots, pas ta voix. C’est la pluie qui fait grandir les fleurs, pas le tonnerre.

Au-delà du bien faire et du mal faire existe un espace. C’est là que je te rencontrerais.

Élevez la qualité de vos mots, pas la voix. C’est la pluie qui fait pousser les fleurs, pas le tonnerre.

Cache tes bonnes actions non seulement aux yeux des autres, mais aussi à tes propres yeux, afin qu’elles puissent être en sécurité loin du mauvais oeil.

Quand quelqu’un vous critique ou n’est pas d’accord avec vous, une petite fourmi de haine et d’antagonisme naît dans votre cœur. Si vous n’écrasez pas cette fourmi immédiatement, elle risque de se transformer en serpent, voire en dragon.

9) Citations de Rûmî sur se transformer :

Dès l’instant où tu vins en ce monde, une échelle fut placée devant toi pour te permettre de t’élever.

L’être humain est un vase flottant sur l’océan. Quand il commence, il est plutôt vide mais plus il avance, plus il se remplit d’eau, pour arriver à un point où l’eau à l’intérieur est au même niveau qu’à l’extérieur. Le vase s’enfonce alors et son eau fusionne avec l’océan. Le vase lui-même disparaît.

Vous êtes nés avec un potentiel. Vous êtes nés pour la bonté et la confiance. Vous êtes nés avec des idéaux et des rêves. Vous êtes nés pour accomplir de grandes choses. Vous êtes nés avec des ailes. Vous n’êtes pas faits pour ramper, alors ne le faites pas. Vous avez des ailes. Apprenez à les utiliser et envolez-vous.

10) Citations de Rûmî sur la vie :

Laissez le silence vous emmener au cœur de la vie.

La vie est un équilibre entre s’accrocher et lâcher prise.

Arrêtez de faire semblant d’être si petit. Vous êtes l’univers en mouvement extatique.

Vous vous considérez comme un citoyen de l’univers, vous pensez que vous appartenez à ce monde de poussière et de matière. De cette poussière, vous avez créé une image personnelle et vous avez oublié l’essence de votre véritable origine.

11) Autres citations de Rûmî :

L’opinion conventionnelle est la ruine de nos âmes.

Sois comme un arbre. Laisse tomber les feuilles mortes.

Nul n’est un adulte, sauf celui qui sait se libérer du désir.

La lumière propre du visage vient de la chandelle de l’esprit.

L’art de la connaissance, c’est de savoir ce qui doit être ignoré.

Lavez la poussière de votre âme et de votre cœur avec l’eau de la sagesse.

Tu n’es pas une goutte d’eau dans l’océan. Tu es l’océan entier dans une goutte.

Purifie-toi des attributs du moi, afin de pouvoir contempler ta propre essence pure.

Dans les cadences de la musique est caché un secret ; si je le révélais, il bouleverserait le monde.

Hier, j’étais intelligent et je voulais changer le monde. Aujourd’hui, je suis sage et je me change moi-même.

Tous les plaisirs et toutes les fins sont tels une échelle ; chaque degré de l’échelle n’est pas un lieu de repos, mais un passage.

C’est votre route, et seulement la vôtre. D’autres peuvent s’y joindre et marcher avec vous, mais personne ne peut marcher pour vous.

La vérité est un miroir tombé de la main de Dieu et qui s’est brisé. Chacun en ramasse un fragment et dit que toute la vérité s’y trouve.

L’humilité consiste aussi à reconnaître que n’importe quelle créature dans l’univers est susceptible de nous enseigner ce que nous ignorons.

Sois vide de tout soucis, pense à qui créa la pensée ! Pourquoi rester en prison, la porte est grande ouverte ! Sors du labyrinthe des peurs. Vis en silence.

Il est bien de franchir chaque jour une étape, comme l’eau vive qui ne stagne pas. Hier s’est enfui, l’histoire d’hier elle aussi est passée. Il convient aujourd’hui de conter une nouvelle histoire.

Les gens exercent tous les métiers, tous les commerces, et procèdent à toutes sortes d’études : médecine, astronomie, etc., mais ils ne peuvent trouver le repos, car leur but n’est pas atteint.

12) Courte biographie de Djalâl ad-Dîn Rûmî (Balkhi, 30 septembre 1207 – Konya, 17 décembre 1273) ()

Rûmî est un mystique musulman persan originaire de l’actuel Afghanistan. Il est considéré comme un « maître d’éveil » par les soufis. Fils d’un maître soufi réputé : Bahâ od Dîn Walad, il a débuté son apprentissage avec le livre de son père : Ma’ârif (« Connaissance, Gnose »). Rûmî appartient à la lignée d’Ali, par sa mère Mu’mine Khatûn, fille de Rukn al-Dîn, émir de Balkh. En 1219, Rûmî fuit avec sa famille devant l’arrivée des Mongols en Asie centrale. Il accomplit le pèlerinage musulman à La Mecque. La famille se fixe à Lâranda (actuelle Karaman en Turquie) près de Konya. Il s’agit de la capitale des Seldjoukides du Sultanat de Roum (anciens territoires romains), d’où son surnom de Rûmî (Romain). En 1226, à l’âge de 19 ans, il épouse Gauher Khâtûm, qui lui donne deux fils. Trois ans après leur mariage, en 1229, Gauher meurt. Remarié avec Karra Khatûn, il aura un autre fils et une fille. En 1227, Burhân od Dîn Muhaqqîq Tirmidhî (un disciple de son père) devient son maître spirituel pendant neuf ans, après quoi Rûmî part étudier à Alep et à Damas, où il reste plusieurs années. En 1244, Shams ed Dîn Tabrîzî arrive à Konya. Et Rûmî se voue alors à l’enseignement de celui-ci. Il consacrera plus tard un ouvrage entier de Ghazal à Shams : les Odes mystiques (Diwân-e Shams-e Tabrîzî ou Diwân-i Kabir). Shams est assassiné en 1247. Husâm od Dîn Chelebî lui succède au titre de maître des disciples. Il fut l’instigateur de la rédaction du grand traité de Rûmî : le Masnavî. Après 40 jours de maladie, Rûmî affaibli s’adresse à son fils Sultan Veled : « Va, repose-toi, laisse-moi seul, laisse cet infortuné, ce corps effondré. Moi je vais passer la nuit, bercé par les vagues de l’amour… ». Il décède le lendemain au coucher du soleil. En plus des 25618 distiques du Masnavî et des 40 000 vers du Diwân, Rûmî a composé environ 3500 ghazals (« odes »), 2000 ruba’is (« quatrains »), 147 lettres Maktûbât, un traité en prose (Fîhi-mâ-fihî) et des recueils de prédications (Madjâlis-e Sab’ah) et d’interprétations des rêves (Khâbnâma).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.