220 citations du Dalaï-Lama en 21 sections

1) Citations du Dalaï-Lama sur l’amour :

On peut se passer de religion mais pas d’amour ni de compassion.

Donnez à ceux que vous aimez des ailes pour voler, des racines pour revenir et des raisons de rester.

Nourrir des sentiments d’affection renforce non seulement notre organisme, mais aussi notre équilibre affectif.

Le feu de la haine ne s’éteint que par l’amour ; et si le feu de la haine ne s’éteint pas, c’est que l’Amour n’est pas encore assez fort.

Souvenez-vous que la meilleure des relations est celle dans laquelle l’Amour que chacun porte à l’autre dépasse le besoin que vous avez de l’autre.

Il est vital de laisser une large place au changement dans les relations avec l’autre. Ces transitions tiennent lieu de périodes charnières, où l’amour véritable mûrit et s’épanouit.

La faculté de se mettre dans la peau des autres et de réfléchir à la manière dont on agirait à leur place est très utile si on veut apprendre à aimer quelqu’un. (Pourquoi le ciel est-il bleu ?)

Vous pouvez développer une attitude juste envers les autres à partir de la gentillesse, de l’amour, du respect et sur la base de la pleine compréhension de l’unité de tous les êtres humains.

Sans amour nous ne pourrions pas survivre. Les êtres humains sont des créatures sociales et se sentir concerné par les autres est la base même de la vie en communauté. (Le petit livre de sagesse du Dalaï-Lama, p60)

J’ai découvert par ma propre expérience, limitée, que le plus haut degré de sérénité intérieure naît du déploiement de l’amour et de la compassion. Plus nous nous soucions du bonheur des autres, plus notre sentiment de bien-être grandit.

Constatons à quel point l’affection spontanée joue un rôle crucial dans notre vie, dès la naissance. Sans elle, nous ne serions plus en vie depuis longtemps. Observons comment nous nous sentons bien quand nous sommes entourés par l’amour des autres, quand nous éprouvons nous-mêmes de l’amour, et comment, au contraire, nous sommes mal dans notre peau quand la colère ou la haine nous envahissent.

2) Citations du Dalaï-Lama sur l’argent :

On ne peut pas vivre sans argent, mais ce n’est pas une raison pour lui donner la première place.

Je ne comprends pas les hommes. Ils passent leur vie à user leur santé pour gagner de l’argent et ensuite ils dépensent leur argent pour retrouver leur santé.

Nous essayons d’obtenir la paix ou le bonheur avec l’argent, le pouvoir… tout ce qui nous est extérieur. Mais la vraie paix, la sérénité, doivent venir de l’intérieur.

Peut-être cette crise [économique] malencontreuse peut-elle servir de leçon pour commencer à réfléchir aux autres valeurs des êtres humains, pas seulement à l’argent.

Quand vous aidez quelqu’un, ne vous contentez pas de résoudre ses problèmes immédiats En lui offrant de l’argent, par exemple. Donnez-lui aussi les moyens de résoudre ses problèmes lui-même.

Nous n’avons pas besoin de plus d’argent, nous n’avons pas besoin de plus de succès ou de célébrité, nous n’avons pas besoin d’un corps parfait ou même du compagnon idéal. Dès à présent, nous avons un esprit qui à lui seul représente tout ce dont nous avons besoin pour atteindre un bonheur complet.

Ce qui me surprend le plus chez l’homme occidental, c’est qu’il perd la santé pour gagner de l’argent, et il perd ensuite son argent pour récupérer la santé. À force de penser au futur, il ne vit pas au présent, et il ne vit donc ni le présent ni le futur. Il vit comme s’il ne devait jamais mourir, et il meurt comme s’il n’avait jamais vécu.

On aurait tort de penser qu’être heureux consiste à accaparer le meilleur au détriment des autres. Le manque d’altruisme, qui cause des troubles et des désordres familiaux, provoque la solitude. Prenons garde à ne pas être excessivement tournés vers l’extérieur, en sachant que la saisie et la possession des biens matériels renforcent l’égocentrisme. (Mon autobiographie spirituelle, 2009)

3) Citations du Dalaï-Lama sur le bonheur :

La joie est un pouvoir, cultivez-la.

Le bonheur n’est pas quelque chose d’acquis.

Notre bonheur quotidien dépend largement de notre attitude. (L’Art du bonheur)

Chacun est le maître de son destin, c’est à nous de créer les causes du bonheur.

Tout le monde a le droit au bonheur, mais personne n’a le droit de détruire celui des autres.

Le bonheur n‘est pas quelque chose qui vient préfabriqué. Cela vient de vos propres actions.

Le vrai bonheur ne dépend d’aucun être, d’aucun objet extérieur. Il ne dépend que de nous…

Un esprit plus compatissant, plus soucieux du bien-être des autres, est la source du bonheur.

Il faut apprendre à distinguer l’important du superflu, et au bout de la voie, trouver le bonheur et la sérénité.

Le bonheur ne vient pas que de circonstances extérieures, il provient essentiellement d’attitudes intérieures.

Discipliner son esprit, renoncer au superflu, vivre en harmonie avec les autres et avec soi-même nous assurera le bonheur.

Plus nous sommes concernés par le bonheur des autres, plus nous construisons en même temps le nôtre. (365 méditations quotidiennes)

Il est très important de générer une bonne attitude et un bon cœur, autant que possible. De cela, le bonheur à court terme et à long terme pour vous-même et les autres viendront.

Nos véritables ennemis sont les poisons mentaux : l’ignorance, la haine, la jalousie, l’orgueil. Ce sont les seuls capables de détruire notre bonheur. (365 méditations quotidiennes)

Il est important de percevoir combien votre propre bonheur est lié à celui des autres. Il n’existe pas de bonheur individuel totalement indépendant d’autrui. (Mon autobiographie spirituelle)

L’ironie veut qu’une fois obtenu l’objet de notre désir, nous ne soyons toujours pas satisfaits. Ainsi la convoitise est sans limites et source de troubles. Le seul antidote, c’est le contentement.

Pour qui aspire à une vie heureuse, il est très important d’employer à la fois des moyens internes et externes ; en d’autres termes, d’associer développement matériel et développement spirituel.

La sensation d’être heureux ou malheureux dépend rarement de notre état dans l’absolu, mais de notre perception de la situation, de notre capacité à nous satisfaire de ce que nous avons. (L’Art du bonheur)

Mener une vie simple est la meilleure façon de se sentir heureux. La simplicité est extrêmement importante pour le bonheur. Avoir peu de désirs, se satisfaire de ce que l’on a (vêtements, nourriture, abri) est vital. (Les mots de sa Sainteté le Dalaï-Lama)

En somme, le premier pas dans la recherche du bonheur, c’est l’apprentissage. Nous devons d’abord apprendre en quoi les émotions et les comportements négatifs nous sont dommageables et en quoi les émotions positives nous sont salutaires. (L’art du bonheur)

C’est en parvenant à nos fins par l’effort en étant prêt à faire le sacrifice de profits immédiats en faveur du bien-être d’autrui à long terme, que nous parviendrons au bonheur caractérisé par la paix et le consentement authentique. (Sagesse ancienne, monde moderne)

Être bon, avoir des pensées positives, pardonner à ceux qui nous ont fait du tort, traiter chacun comme un ami, secourir ceux qui souffrent et ne jamais se prendre pour supérieur aux autres : même si ces conseils paraissent trop simples, prenez la peine de voir si leur application vous rend plus heureux.

Accomplir le véritable bonheur peut entraîner une transformation dans votre attitude, votre façon de penser, et ce n’est pas toujours évident. Cela met en jeu de nombreux facteurs, dans différents domaines. Il serait par exemple vain de penser qu’il n’existe qu’une seule clé et que celui qui la détient n’a plus qu’à se laisser vivre.

Photo du Dalaï-Lama qui sourit, les deux mains jointes comme pour prier.

Christopher Michel [CC BY 2.0] via Wikimedia

4) Citations du Dalaï-Lama sur la bonté :

Notre seul pouvoir véritable consiste à aider autrui. (Sages paroles du Dalaï-Lama)

Venir en aide aux autres induit un sentiment de bonheur, apaise l’esprit, atténue la dépression. (L’art du bonheur)

Notre principale raison de vivre est d’aider les autres. Et si nous ne pouvons les aider, au moins ne les blessons pas.

Il n’importe pas qu’un être soit croyant ou non. Il est plus important qu’il soit bon. (Sagesse ancienne, monde moderne)

L’important pour les hommes est d’avoir un but dans la vie. Ce but devrait être quelque chose d’utile, quelque chose de bon.

C’est dans la plus grande adversité que réside la plus grande capacité de faire le bien, à la fois pour soi-même et pour les autres.

Que l’on croie en une religion ou pas, en la réincarnation ou pas, il n’y a personne qui n’apprécie pas la bonté bienveillante et la compassion.

Je suis amical dans la mesure du possible. Et c‘est toujours possible. (Visite du Dalaï-Lama au Parlement Américain ou Capitol Hill, le 7 mars 2014)

Lorsque nos intentions sont égoïstes, le fait que nos actes puissent paraître bons ne garantit pas qu’ils soient positifs ou éthiques. (Sagesse ancienne, monde moderne)

Notre but principal dans la vie est d’aider les autres. Et si vous ne pouvez pas les aider, essayez au moins ne pas les blesser. (L’autre Action sur le monde, chapitre3, interdépendance et responsabilité)

Si nous voulons donner du sens à notre vie et être heureux, commençons par donner sainement. Cultivons les qualités humaines que nous possédons tous, et laissons enfouies nos pensées confuses et nos émotions négatives.

Être responsable de maux et de la destruction d’autrui, c’est être davantage une force du mal qu’un être humain. Faites donc de votre vie quelque chose de constructif, et non de destructeur. (Du bonheur de vivre et de mourir en paix)

Ceux qui se consacrent aux autres dans le domaine de la santé, de l’éducation, de la vie spirituelle, familiale, sociale ou dans tout autre domaine me réjouissent le cœur. Toute Société humaine engendre son lot de problèmes et de souffrances. Faire son possible pour résoudre ces difficultés est digne de louange. Du point de vue bouddhiste, il est important de ne pas simplement aider quelqu’un par devoir ou par plaisir comme certains aiment jardiner. Si on le fait avec compassion, avec le sourire et des paroles affables, on lui procure un bonheur certain. L’acte lui-même peut sembler identique, mais ses bienfaits sont infiniment supérieurs.

5) Citations du Dalaï-Lama sur le changement :

Si vous n’êtes pas ouvert au changement, alors vous serez malheureux.

Une fois par an, allez quelque part où vous n’êtes jamais allé auparavant.

La controverse n’est pas mauvaise en soi. Le monde évolue par l’opposition des forces et des énergies. Ce sont les débats d’idées, les conflits d’opinions qui portent en eux le germe des nouvelles trouvailles. La controverse est naturelle ; l’important, c’est la manière dont nous la vivons et dont nous l’utilisons pour progresser.

6) Citations du Dalaï-Lama sur la colère et les conflits :

La colère émane d’un esprit grossier qui doit être adouci par l’amour. (Compassion)

La façon la plus efficace de changer l’esprit de l’autre passe par l’affection, et non pas par la colère.

Quand vous vous rendez compte que vous avez fait une erreur, prenez des mesures immédiates pour les corriger.

Notre ennemi est au-dedans de nous. Les émotions conflictuelles, l’orgueil, la colère, la jalousie… sont nos vrais ennemis.

La meilleure façon de résoudre n’importe quel problème dans le monde humain est de faire s’asseoir toutes les parties et de parler.

Mettez-vous toujours à la place de l’autre. Renoncer un temps à vos opinions, à vos jugements afin de le comprendre. Bien des conflits peuvent ainsi être évités.

Nous ne pouvons pas surmonter la colère et la haine simplement en les supprimant. Nous avons besoin d’en cultiver activement les antidotes : la patience et la tolérance.

Notre esprit est habité par la colère, la jalousie et d’autres sentiments négatifs, sans que nous nous rendions compte que ces sentiments sont incompatibles avec la joie et la paix intérieure.

La colère ou la haine, en particulier, sont les causes d’un grand nombre de malheurs dans ce monde, depuis les querelles familiales jusqu’aux plus grands conflits. (365 méditations quotidiennes)

La colère est un frein à notre évolution spirituelle. Un instant de colère détruit les mérites acquis souvent avec difficultés pendant des années, voire au cours d’une succession de renaissances. La colère est l’un des plus terribles ennemis de l’esprit. (Sages paroles du Dalaï-Lama, 2002)

Photo noir et blanc du Dalaï-Lama en 1956 à New Delhi

Dalaï-Lama en 1956 à New Delhi, attribution Kinsey Brothers

7) Citations du Dalaï-Lama sur la compassion :

Établir la paix à l’extérieur de soi et agir sur le monde nécessite en premier lieu d’agir en soi et d’établir la paix en soi.

L’amour et la compassion sont des nécessités, pas du luxe. Sans eux l’humanité ne peut pas survivre. (L’art du bonheur)

Cultivons l’amour et la compassion, ces deux choses qui donnent véritablement un sens à la vie. Le reste est accessoire.

L’éducation à elle seule ne suffit pas, la qualité fondamentale qui rend les gens sensibles aux autres, c’est la compassion.

Le comportement de chacun dans la vie de tous les jours est, en définitive, la véritable mise à l’épreuve de notre compassion.

Ressentir de la compassion, c’est éprouver comme insoutenable, comme insupportable et intolérable les souffrances de l’autre.

Je garde la ferme conviction que la nature humaine est essentiellement bonne et compatissante. C’est là le trait dominant de l’humain.

Ma conviction profonde est que la compassion constitue un aspect fondamental de notre nature tout en étant le fondement de notre bonheur.

Il est de notre responsabilité de nous montrer vertueux. Patience et tolérance ne sont pas des signes de faiblesse, mais des preuves de notre force.

Lorsque vous encouragez la compassion dans votre esprit et que cette pensée devient active, votre attitude envers les autres change automatiquement.

Il est indispensable d’éprouver de la considération envers les autres parce que notre propre bonheur est inextricablement lié au leur. (L’art de la gentillesse)

Quelles que soient les circonstances, je pratique la compassion. Cela m’apporte force intérieure et bonheur. Cela me donne le sentiment que ma vie est utile.

La compassion n’est utile que si elle est mise en pratique. Elle doit devenir la clé de notre relation aux autres, le fondement de nos pensées et de nos actions.

Si vous voulez que les autres soient heureux, pratiquez la compassion. Si vous voulez être heureux, pratiquez la compassion. (l’Art du bonheur : Sagesse et sérénité au quotidien)

Si la compassion, la gentillesse et l’affection vous animent, du même coup cela vous donne la clé de votre serrure intérieure et vous communiquez bien plus facilement avec les autres.

Prendre soin des autres, partager leurs problèmes, faire preuve de compassion, tel est le fondement d’une vie heureuse pour soi-même, pour sa famille et pour l’humanité toute entière.

Le bon sens nous montre que la vie humaine est courte, et qu’il vaut mieux faire de notre court passage sur terre quelque chose d’utile pour soi et pour les autres. (Une année avec le Dalaï-Lama)

La véritable essence de l’être humain est la bonté. Il existe d’autres qualités provenant de l’éducation, du savoir, mais il est essentiel, si l’on veut devenir un véritable être humain et donner un sens à son existence, d’avoir un cœur bon.

La compassion n’a guère de valeur si elle en reste au stade d’idée. Elle doit façonner notre attitude envers notre prochain, se traduire dans tous nos actes et toutes nos pensées. On peut très bien comprendre abstraitement la nécessité de se montrer humble et néanmoins demeurer arrogant. (L’art de la compassion)

Gentillesse et compassion sont essentielles pour donner sens à la vie. Elles sont le fondement d’un bon cœur, le cœur de celui qui est animé du désir d’aider les autres. Au travers de la gentillesse, au travers aussi de l’affection, de l’honnêteté, de la vérité et de la justice, c’est à nous que nous faisons du bien. (L’art de la gentillesse)

Je crois qu‘à tous les niveaux de la société, familiale, tribale, nationale et internationale, la clé pour un monde plus heureux et plus prospère est le développement de la compassion. Nous n‘avons pas besoin de devenir religieux, ni de croire en une idéologie. La seule chose nécessaire, c‘est que chacun de nous développe ses bonnes qualités humaines. (fr.dalailama.com)

Mes jeunes amis, vous avez grandis dans une spirale de destruction à l’échelle de la planète, du fait des guerres, du terrorisme et du pillage des ressources naturelles. L’injustice, la cupidité et la folie mènent le monde à sa perte. Je vous appelle à faire une révolution sans précédent dans l’histoire humaine : la Révolution de la compassion. (Mon autobiographie spirituelle, 2009)

Malheureusement, l’amour et la compassion ont été exclus de trop nombreux domaines de l’échange social, pendant trop longtemps. Confinés à la sphère privée et familiale, leur expression en public est jugée embarrassante, voire naïve. C’est tragique car à mon sens l’expression de la compassion, loin d’être une marque d’idéalisme coupé de la réalité est la manière la plus efficace de servir tant l’intérêt d’autrui que le nôtre. (Mon autobiographie spirituelle)

8) Citations du Dalaï-Lama sur l’état d’esprit :

Devenir maître de notre esprit demande du temps. (L’art de la compassion)

Être dépressif est un état extrême : nous devons tout faire pour y remédier.

Toutes les activités au bénéfice des autres sont des actes qui renforcent l’esprit.

Pour jouir d’une vie heureuse et accomplie, la clé est l’état d’esprit. C’est là l’essentiel.

Si cette situation ou ce problème sont tels que je ne puis y remédier, alors cela ne sert à rien de s’en soucier.

Notre émotivité entraîne une instabilité permanente de l’esprit, ce qui peut, à haute dose, mettre notre santé en péril. (L’art de la compassion)

Dans notre vie quotidienne, tolérance et patience ont de grands avantages : nous permettre de soutenir et de maintenir notre présence d‘esprit.

Nos états d’esprit positifs peuvent agir comme antidotes à nos tendances négatives et à nos états d’esprit fauteurs d’illusions. (L’art du bonheur)

Pour être vraiment heureux, il faut avoir l’esprit calme, et cette paix de l’esprit ne s’installe que par le biais de la compassion. (Sur la voie de l’éveil)

Plus vous êtes honnête et ouvert, moins vous aurez peur. Il n’y a aucune inquiétude à avoir quant au fait d’être exposé ou révélé aux autres. Plus vous êtes honnête, plus grande sera votre confiance en vous.

Transformer son esprit, voilà selon moi en quoi consiste la spiritualité. Or la meilleure façon de le transformer est de l’habituer à penser de manière plus altruiste. L’éthique laïque pour tous, qui ne se limite pas au groupe des croyants de telle ou telle religion.

Personne ne peut nous contraindre à transformer notre esprit, pas même le Bouddha. Nous le faisons de notre propre chef. C’est pourquoi le Bouddha a déclaré : « Vous êtes votre propre maître. (L’art du bouddhisme)

Les grandes figures spirituelles sont celles qui ont fait vœu d‘éradiquer tous les états d‘esprit négatifs, afin d‘être en position d‘aider tous les êtres doués de sensation dans leur quête du bonheur. Ils ont cette vision et cette aspiration, qui requièrent une énorme confiance en soi. Cette confiance est capitale car c‘est elle qui vous donne l‘intrépidité d‘esprit qui accompagne l‘accomplissement des plus hautes ambitions. (L‘art du bonheur)

Photo noir et blanc du Dalaï Lama enfant à Amdo, Tibet en 1940

Photo noir et blanc du Dalaï Lama enfant à Amdo, Tibet en 1940

9) Citations du Dalaï-Lama sur l’humanité :

Nous appartenons tous à la grande famille humaine.

Avec la réalisation de son potentiel et la confiance en ses capacités, on peut bâtir un monde meilleur.

Il n’y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n’y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel.

On s’intéresse à ses membres comme parties de son corps, pourquoi pas aux hommes comme parties de l’humanité ?

Le Monde appartient à l’humanité, non pas un chef, que ce soit un roi, un prince ou un chef religieux. Le Monde appartient à l’humanité.

Le besoin d’amour est le fondement de l’interdépendance qui nous lie les uns aux autres. Si doué et si habile que soit un individu donné, il ne peut survivre seul.

Lorsque vous doutez de vous, que vous n’avez pas confiance en vous, songez au fantastique potentiel d’être humain qui est le vôtre et qui ne demande qu’à croître. Alors vous serez heureux de découvrir ce trésor qui réside en vous.

Je crois en l’éducation. Il faut inculquer un sens d’unité de l’humanité. La réalité est que l’avenir de chaque continent dépend des autres. Ma nation, ma nation, voilà un concept erroné. Le sentiment nationaliste est dépassé. (Interview par H. Thibault du Monde)

En tant qu’êtres humains libres, nous pouvons utiliser notre unique intelligence pour essayer de nous comprendre nous-mêmes et notre monde. Mais si nous sommes empêchés d’utiliser notre potentiel créatif, nous sommes privés de l’une des caractéristiques fondamentales de l’être humain.

Je vous parle en tant qu’être humain et vous demande de ne jamais oublier que vous êtes humains, avant d’être Américains, Occidentaux, Africains, membres de tel ou tel groupe religieux et ethnique. Ces caractéristiques sont secondaires. Ne leur laissez pas prendre le dessus. (Faites la révolution !)

10) Citations du Dalaï-Lama sur l’ignorance :

La bataille contre l’ignorance se gagne tous les jours, et elle finit par ouvrir sur des perspectives insoupçonnées.

Combattre l’ignorance, c’est aussi combattre la souffrance. L’ignorance est la source des poisons et obscurcissements mentaux.

Je crois que toute souffrance est causée par l’ignorance. Des gens provoquent la douleur d’autres dans la poursuite égoïste de leur bonheur ou de leur satisfaction. Pourtant, le vrai bonheur vient d’un sentiment de paix intérieure et du contentement, qui à son tour doit être atteint grâce à la culture de l’altruisme, à l’amour, la compassion et à l’élimination de l’ignorance, de l’égoïsme et de la cupidité.

11) Citations du Dalaï-Lama sur le monde intérieur :

L’apaisement réside en chacun de nous.

Nous portons tous en nous le bien comme le mal. (Compassion)

Si nous voulons créer la paix dans le monde, créons-la d’abord en chacun de nous.

Le malheur provient toujours de ce que l’on se sent prisonnier à l’intérieur de sa propre peau, de sa propre cervelle.

La paix intérieure ne peut être détruite que par des ennemis intérieurs, comme la haine, alors que des ennemis extérieurs restent impuissants.

En dépassant vos propres problèmes et en prenant soin des autres, vous acquérez la force intérieure, la confiance en vous, le courage, et un plus grand sentiment de calme.

Quelle que soit votre apparence extérieure, ou ce que les autres pensent de vous, la chose la plus importante est d’être votre propre témoin, pour éviter regrets et remords. Et de temps à autre faites un examen interne consciencieux.

Pour que l’humanité survivre, le bonheur et l’équilibre intérieur sont cruciaux. Sinon, la vie de nos enfants et leurs enfants sont plus susceptibles d’être malheureuses, désespérées et courtes. Le développement matériel contribue certainement au bonheur, dans une certaine mesure, et à un mode de vie confortable. Mais cela ne suffit pas. Pour atteindre un niveau de bonheur plus profond, nous ne pouvons négliger notre développement intérieur. Mon sentiment est que notre sens des valeurs humaines de base doit se poursuivre au même rythme que l’accroissement récent de nos capacités matérielles. (Mon autobiographie spirituelle, 2009)

12) Citations du Dalaï-Lama sur la paix :

C’est dans son cœur qu’il faut construire la paix.

Tout le monde parle de la paix, mais on ne peut réaliser la paix à l’extérieur si l’on héberge en soi la colère ou la haine.

Résoudre un conflit par la raison plutôt que par la force donne le sentiment d’agir de façon juste et procure une profonde satisfaction.

La paix n’a de signification que là où les droits de l’homme sont respectés, là où les gens sont nourris, et là où les individus et les nations sont libres.

Si le calme ne règne pas en soi-même, il ne peut y avoir de paix dans l’approche d’autrui, et donc pas de relations pacifiques entre individus ou entre nations.

La responsabilité universelle est absolument indispensable à la survie de l’humanité ; c’est le meilleur fondement de la paix dans le monde. (Sommet de la Terre de Rio, 1992)

La planète n’a pas besoin de gens qui réussissent. La planète a désespérément besoin de plus de faiseurs de paix, de guérisseurs, de conteurs d’histoires et de passionnés de toute sorte.

Promouvoir une culture de dialogue et de non-violence pour l’avenir de l’humanité est un devoir auquel la communauté internationale ne saurait se soustraire. (Discours au Parlement Européen en octobre 2001)

Le désarmement extérieur pour qu’il soit possible il faut qu’il y commence, qu’il y vienne de cette notion de désarmement intérieur. (Discours à Bercy en octobre 2003)

La Paix ce n’est pas quelque chose qui vient de l’extérieur. C’est quelque chose qui vient de l’intérieur. C’est quelque chose qui doit commencer au-dedans de nous-mêmes ; chacun a la responsabilité de faire croître la Paix en lui afin que la Paix demeure générale. (La sagesse du cœur : Le Dalaï-Lama par lui-même)

La responsabilité ne revient pas seulement aux dirigeants de nos pays ou à ceux qui ont été nommés ou élus pour faire un travail particulier. Il repose avec chacun de nous individuellement. La paix, par exemple, commence-en chacun de nous. Lorsque nous avons la paix intérieure, nous pouvons être en paix avec ceux qui nous entourent.

Je crois, me disait-il un jour, que chaque individu a pour responsabilité d’aider à guider notre famille globale dans la bonne direction. Les vœux pieux ne suffisent pas. Il est nécessaire de prendre conscience de notre responsabilité universelle. N’oubliez pas que la paix dans le monde commence par la paix au cœur de chacun d’entre nous.

Responsabilité universelle : pour relever le défi aujourd’hui, nous devons développer un plus grand sentiment de responsabilité universelle. Chacun de nous doit travailler, non pas seulement pour soi-même ou sa famille, ou sa nation, mais pour le bien-être de toute l’humanité. La responsabilité universelle est la clé de notre survie ; elle est le meilleur socle pour construire la paix dans le monde.

13) Citations du Dalaï-Lama sur les relations humaines :

Si tu veux connaître quelqu’un, n’écoute pas ce qu’il dit, mais regarde ce qu’il fait.

On peut vivre sans religion et sans méditation, mais on ne peut survivre sans affection humaine.

Le plus grand ennemi de l’homme est l’amour insensé qu’il éprouve pour lui-même. C’est cet amour qui le sépare des autres.

La politesse est d’abord un cadeau qu’on se fait à soi-même. (La Force du bouddhisme : Mieux vivre dans le monde d’aujourd’hui, 1994)

Notre tendance à comparer nous influence fortement. Regardez les gens moins favorisés à la place de côtoyer plus fortunés que vous. Cela vous évitera bien des amertumes. (L’art du bonheur)

Dès l’instant que nous vivons avec quelqu’un d’autre, nous devons le traiter avec affection et toujours être attentif à ce qu’il pense. Chacun des deux doit aussi porter sa part de responsabilité, quoiqu’il arrive.

La famille est la cellule la plus fondamentale de la Société. Si la paix et les valeurs humaines y règnent, non seulement les parents vivront heureux et sans tension, mais aussi leurs enfants, leurs petits-enfants et peut-être les générations suivantes.

Ne vous considérez jamais comme supérieur à ceux que vous aidez. Personnellement, quand je rencontre un mendiant, je m’efforce toujours de ne pas le voir comme un inférieur, mais comme un être humain qui ne diffère en rien de moi. (365 Méditations quotidiennes du Dalaï-Lama)

La famille doit jouer le rôle majeur. Si dans les familles règne véritablement la paix, si on n’y trouve pas seulement des connaissances mais de réelles valeurs morales, et qu’on y apprend à vivre de manière droite et altruiste, il devient alors possible de bâtir le reste de la Société. Pour moi, la famille a une immense responsabilité.

La chaleur humaine permet l’ouverture. Vous découvrez que tous les êtres humains sont comme vous, tout simplement. Et il vous est bien plus facile d’instaurer une relation. Au contraire, si vous instaurez des relations basées sur le pouvoir et l’argent, dès que vous connaîtrez une disgrâce, vos ’amis’ vous laisseront tomber. (L’art du bonheur)

Le fait de cultiver une attitude de proximité chaleureux envers autrui calme automatiquement l’esprit. Cela contribue à dissiper les peurs et les incertitudes qui peuvent nous troubler, et nous donne la force de faire face à d’éventuels obstacles. C’est la source suprême de succès dans la vie. (L’esprit en éveil : Conseils de sagesse aux hommes d’aujourd’hui)

Le but de la vie doit être positif. Nous ne sommes pas nés dans le but de compliquer les choses, de nuire aux autres. Pour que la vie ait une valeur, il faut consolider les qualités fondamentales de l’humanité, la chaleur humaine, la bonté, la compassion. Alors notre vie revêt un sens et devient plus paisible, plus heureuse. (L’Art du bonheur : Sagesse et sérénité au quotidien)

14) Citations du Dalaï-Lama sur la religion :

Ma religion est très simple. Ma religion est la bonté.

Toutes les religions ont leur propre beauté et nous devons nous montrer respectueux avec elles.

Si vous avez une foi ou une religion particulière, c’est une bonne chose. Mais vous pouvez survivre sans elle.

J’appelle l’amour et la compassion une religion universelle. Telle est ma religion. (Mon autobiographie spirituelle)

Malgré leurs différences philosophiques et rituelles, toutes les religions se ressemblent : elles délivrent un message de compassion, d’amour et de pardon.

Religion : ma religion est simple. Elle est celle de la générosité et de l’amour. Si vous pouvez aider les autres, faites-le. Mais si vous ne le pouvez pas, au moins ne leur nuisez pas. C’est l’essence de toutes les traditions religieuses.

Je crois que le but de toutes les grandes traditions religieuses n’est pas de construire de grands temples à l’extérieur, mais de créer des temples de bonté et de compassion à l’intérieur, dans nos cœurs. (Le Dalaï-Lama parle de Jésus, 1998)

Puisque nous devons respecter tous les êtres humains, l’humanité entière, il faut donc respecter leurs conceptions et leur foi. Y compris les non-croyants. C’est également leur droit de ne pas croire. (Interview par U. Gauthier du Nouvel Observateur en 2008)

Tout le monde est libre de croire ou de ne pas croire, mais à partir du moment où vous avez une religion et croyez à ce qu’elle enseigne, accordez-lui une grande importance et évitez d’avoir la foi un jour sur deux, n’agissez pas n’importe comment et faites-en sorte que vos pensées correspondent à ce que vous dites.

La responsabilité universelle est la meilleure des bases pour construire à la fois notre bonheur personnel et la paix mondiale, pour définir un usage équitable de nos ressources naturelles et, dans l’intérêt des générations à venir, pour donner à l’environnement l’attention qu’il réclame. (Discours au Parlement Européen en octobre 2001)

Tolérance : je crois qu’il vaut mieux qu’il y ait plusieurs religions et philosophies plutôt qu’une seule religion et une seule philosophie. C’est une nécessité car nos dispositions mentales sont différentes. Chaque religion propose des idées et des techniques spécifiques. Les apprendre et les intégrer ne pourra qu’enrichir notre propre foi.

Le but de la religion n’est pas de bâtir de beaux temples et de beaux sanctuaires, mais de cultiver les qualités humaines positives comme la tolérance, la générosité et l’amour. Toutes les religions du monde, quelle que soit leur vision philosophique, sont, d’abord et avant tout, fondées sur le principe de réduire notre égoïsme et de servir les autres. (Nouvelle réalité : l’âge de la responsabilité universelle)

15) Citations du Dalaï-Lama sur la sagesse :

Tout est utile dans la mesure où vous savez saisir les occasions d’apprentissage qui se présentent à vous.

Certains regardent la vase au fond de l’étang, d’autres contemplent la fleur de lotus à la surface de l’eau, il s’agit d’un choix. (Art du bonheur)

Lorsque vous parlez, vous ne faites que répéter ce que vous savez déjà, alors que lorsque vous écoutez, vous pouvez apprendre quelque chose de nouveau.

Réfléchissons à ce qui possède vraiment une valeur, à ce qui donne un sens à notre vie, et ordonnons nos priorités en conséquence. (L’Art du bonheur : Sagesse et sérénité au quotidien)

Plus on rencontre d’opinions différentes, plus on a l’occasion d’acquérir une compréhension nouvelle des autres et de s’améliorer soi-même. Ne nous figeons pas sur nos idées personnelles et dialoguons avec les autres dans une attitude grande ouverte.

Si vous êtes angoissé parce que vous n’avez aucune confiance en vous et pensez que rien de ce que vous faites ne réussira, réfléchissez un peu. Essayez de voir pourquoi vous vous donnez perdant dès le départ. Vous ne trouverez aucune raison valable. Le problème vient de votre façon de penser, non d’une incapacité réelle. (365 Méditations quotidiennes du Dalaï-Lama)

16) Citations du Dalaï-Lama sur se transformer :

Dès lors que vous avez une motivation pure et sincère, tout le reste suit.

Pour vaincre la paresse, il existe quatre antidotes : la foi, l’intention, l’effort et la souplesse.

La seule chose qui importe, c’est de mettre en pratique ce que l’on croit avec sincérité et sérieux.

Vous devriez mettre un terme à toutes les activités négatives et concentrer les efforts sur le fait d’accumuler les actions saines.

Changer prend du temps, nécessite de la patience et de la persévérance ; c’est un véritable processus d’apprentissage. (L’art du bonheur : Les sages conseils du Dalaï-Lama)

Si personne n’agit, aucun progrès n’est possible et aucune erreur ne peut être corrigée. Mais on doit également se demander si ce qu’on va dire ou faire sera utile à quelque chose.

Il est plus facile de s’en prendre à autrui que de tenter de comprendre les raisons de notre trouble lorsque quelque chose nous dérange et nous déstabilise. (Sages paroles du Dalaï-Lama)

Agir sur nos émotions négatives est un travail de longue haleine. Persévérance, détermination, volonté sont nécessaires. Lorsque vous êtes découragés, lorsque vos acquis vous paraissent dérisoires, relisez ou songez aux vies des grands maîtres du passé, à l’histoire du Bouddha. Tous ont surmonté des difficultés, des souffrances, souvent invraisemblables, au cours de leur quête spirituelle. Réaliser la Voie, se réaliser, demande un grand courage. (Sages paroles du Dalaï-Lama, 2002)

17) Citations du Dalaï-Lama sur la souffrance :

Nous contribuons à augmenter notre souffrance en alimentant nos émotions conflictuelles.

Un esprit discipliné mène au bonheur et un esprit indiscipliné mène à la souffrance. (L’art du bonheur)

La compassion, c’est éprouver pour celui qui souffre une profonde sympathie et avoir le désir de l’aider à le libérer de ses souffrances. (L’art de la compassion, 2002)

Même un être illuminé, armé de connaissance et de pouvoirs illimités, et de l’aspiration de sauver tous les êtres de la souffrance ne peut éliminer le karma individuel de chacun.

Tant que vous pensez que tout est la faute des autres, vous souffrez. Quand vous réalisez que tout prend naissance en vous, vous pouvez alors cheminer vers la paix et la joie.

Le malheur s’empare de chacun de nous parce que nous nous prenons pour le centre du monde, car nous avons la misérable conviction d’être seuls à souffrir l’insoutenable.

Si j’éprouve des sentiments négatifs envers ceux qui m’ont fait souffrir, ils ne feront que détruire la paix de mon esprit. Mais si je pardonne, mon esprit sera calme. (Savoir pardonner, co-auteur Victor Chan)

Se considérer comme supérieur aux autres, c’est être soi-même son pire ennemi et aller droit à la ruine. Le mal, la peur et la souffrance qui règnent dans ce monde ont une même origine : l’attachement au Moi. (Les mots de sa Sainteté le Dalaï-Lama)

Savoir transformer notre attitude devant la souffrance pour mieux la tolérer, voilà qui peut grandement aider à neutraliser la tristesse, l’insatisfaction ou le mécontentement. Qui a dit que la vie était facile ? Considérez la souffrance comme normale et, tout d’un coup, une souffrance qui se présente devient plus tolérable. (L’art du bonheur)

Vouloir s’affranchir de la souffrance est le corollaire du désir d’être heureux. C’est pourquoi il est tout à fait juste de rechercher les causes du malheur, en explorant tous les niveaux, mondial, social, familial et individuel. Tant que nous verrons dans la souffrance un état contre nature, une situation anormale que nous redoutons, que nous évitons et rejetons, nous n’en débusquerons jamais les causes. (L’Art du bonheur : Sagesse et sérénité au quotidien)

Une grande partie de nos souffrances viennent de ce que nous avons trop de pensées. En même temps, nous ne pensons pas de manière saine. Nous ne prêtons intérêt qu’à notre satisfaction immédiate, sans mesurer à long terme les avantages et les inconvénients pour nous-mêmes ou pour les autres. Or, cette attitude finit toujours par se retourner contre nous. Il est sûr et certain qu’en changeant simplement notre façon de voir les choses, nous pourrions réduire nos difficultés actuelles et éviter d’en créer de nouvelles.

Ayant perdu mon pays à l’âge de seize ans, étant devenu réfugié à vingt-quatre ans, j’ai rencontré de très nombreuses difficultés durant ma vie. Lorsque j’y réfléchis, je m’aperçois que nombre d’entre elles étaient insurmontables. Non seulement elles étaient inévitables, mais on ne pouvait leur trouver de solution favorable. En ce qui concerne ma paix d’esprit et ma santé physique, je puis pourtant prétendre m’en être raisonnablement bien tiré, ce qui m’a permis d’affronter l’adversité avec toutes mes ressources, mentales, physiques et spirituelles. Si j’avais été submergé par l’inquiétude et le désespoir, ma santé en aurait souffert, et je me serais trouvé entravé dans mes actes. (Sagesse ancienne, monde moderne)

18) Citations du Dalaï-Lama sur la spiritualité :

Le fondement de toute pratique spirituelle est l’amour. (Les mots de sa Sainteté)

La vraie spiritualité est une attitude mentale que l’on peut pratiquer n’importe quand !

Conserver sa tradition spirituelle n’empêche en rien de s’intéresser aux enseignements des autres religions.

Il est urgent de trouver un meilleur équilibre entre nos préoccupations matérielles et notre développement spirituel.

Il faut avoir une conviction totale dans son propre chemin spirituel, alliée à un respect parfait envers les autres vérités.

Nous pouvons vivre sans thé, mais pas sans eau ; de même, nous pouvons vivre sans religion, mais nous ne pouvons pas vivre sans spiritualité.

La révolution spirituelle que je préconise ne dépend pas de conditions extérieures liées au progrès matériel ou la technologie. Elle naît de l’intérieur, motivé par le désir profond de se transformer pour devenir un meilleur être humain. (Mon autobiographie spirituelle)

Quand nous évaluons un acte particulier afin de déterminer s’il est moral ou spirituel, notre critère doit être celui de la qualité de notre motivation. Si quelqu’un prend délibérément la résolution de s’abstenir de voler, mais que cette décision est uniquement motivée par la peur de se faire prendre et d’être puni par la loi, elle n’est pas à proprement parler morale, car ce ne sont pas des considérations morales qui ont dicté son choix. (L’art de la compassion)

19) Citations du Dalaï-Lama sur la vie :

La vie en elle-même est un éternel recommencement.

Attachons-nous à reconnaître le caractère si précieux de chaque journée.

Il est indispensable de faire en sorte que chaque jour de notre vie ait un sens.

Vous êtes maître de votre vie et qu’importe votre prison, vous en avez les clefs.

Le but de notre vie doit être positif. Nous ne sommes pas nés avec l’objectif de causer des ennuis, de nuire à autrui.

Sème un acte, tu récolteras une habitude ; sème une habitude, tu récolteras un caractère ; sème un caractère, tu récolteras une destinée.

Plus nous aurons donné de sens à notre vie, moins nous éprouverons de regrets à l’instant de la mort. (Du bonheur de vivre et de mourir en paix, 1998)

Vous allez devoir vivre avec vos actions pour le reste de votre vie, alors pour vous épargner le regret et l’angoisse, vivez votre vie avec honneur à partir de maintenant.

Il y a deux jours dans une année où l’on ne peut rien faire. Ils s’appellent hier et demain. Pour le moment, aujourd’hui est le jour idéal pour aimer, croire, faire et principalement vivre.

Mon message est la pratique de la compassion, de l’amour et de la bienveillance. Ces choses sont très utiles dans notre vie de tous les jours, et aussi pour la Société humaine entière.

Aussi longtemps que nous vivrons dans ce monde, nous rencontrerons forcément des problèmes. Si dans ces moments-là nous perdons espoir et courage, nous réduisons d’autant nos capacités à faire face aux difficultés. Si, en revanche, nous gardons à l’esprit que nous ne sommes pas les seules victimes de cette souffrance, mais qu’elle est notre lot commun à tous, cette optique plus réaliste renforcera notre détermination et notre aptitude à surmonter les épreuves. Grâce à cette attitude, chaque nouvel obstacle peut être véritablement perçu comme une occasion supplémentaire autant que précieuse de faire progresser notre esprit.

20) Citations du Dalaï-Lama sur la violence :

Si nous devenions violents, nous n’aurions plus rien à défendre.

L’histoire de l’humanité a démontré que l’usage de la violence a toujours débouché sur de nouvelles violences.

La violence est démodée. Ce n’est pas une bonne manière de construire la paix. Prenez l’Irak : toute cette force déployée n’a rien résolu. Il faut espérer que le XXIe siècle soit plus humain, soit un siècle de dialogue.

On ne devrait pas parler de terroriste musulman ou de terroriste bouddhiste. En réalité, dès qu’une personne est impliquée dans des activités terroristes, elle n’est plus musulmane ou bouddhiste. (Interview par H. Thibault du Monde)

La violence et la guerre ont toujours fait partie de notre histoire. Autrefois, il y avait des vainqueurs et des vaincus. Mais, aujourd’hui, si un conflit mondial devait avoir lieu, il n’y aurait plus aucun vainqueur. Nous devons donc avoir le courage et le discernement de réclamer un monde sans armes nucléaires et sans armées nationales, à long terme. (Discours au Parlement Européen en octobre 2001)

21) Autres citations du Dalaï-Lama :

Le silence est parfois la meilleure des réponses.

Jugez vos succès d’après ce que vous avez dû sacrifier pour les obtenir.

Tous nos actes ont des conséquences positives ou négatives selon leur nature.

Se concentrer sur l’apprentissage intellectuel peut conduire à négliger l’intelligence du cœur.

On peut se servir d’une technique de méditation bouddhiste sans devenir bouddhiste pour autant : l’important c’est qu’elle soit efficace pour vous.

Remerciez vos ennemis, ils sont vos plus grands maîtres. Ils vous apprennent à faire face à la souffrance et à développer la patience, la tolérance, la compassion, sans rien attendre en retour.

C‘est ma religion, elle est simple. Il n‘y a pas besoin de temples, pas besoin de philosophie compliquée. Notre propre cerveau, notre propre cœur est notre temple, la philosophie est la bonté.

Notre tendance naturelle nous porte souvent à renvoyer aux autres, ou à des facteurs extérieurs, la responsabilité de nos problèmes. Nous cherchons en outre fréquemment une cause unique et essayons de nous exonérer de toute responsabilité.

De nos jours, on se nourrit uniquement d’informations venues de l’extérieur, par l’intermédiaire des médias, en particulier la télévision. Elles deviennent nos seules références, nos seules sources d’information. Cette dépendance excessive nous rend incapables de nous tenir debout tout seuls, de nous reposer sur nos qualités propres, et nous n’avons pas confiance en notre vraie nature.

Environnement : prendre soin de notre planète, c’est comme prendre soin de notre propre maison. Puisque nous sommes issus de la nature, ne pas la respecter n’a aucun sens. C’est pourquoi je dis que la question de l’environnement ne peut être comparée à la religion, l’éthique ou la morale. Ces dernières sont du « luxe » car nous pouvons survivre sans elles. Par contre, nous ne survivrons pas si nous détruisons la nature.

Courte biographie du 14ième Dalaï-Lama (Tenzin Gyatso) (1935 à …)

    Dalaï-Lama signifie Océan de sagesse. Il est l’une des rares personnes au monde à jouir d’une immense autorité morale et à susciter chez des millions de gens le respect et une profonde sympathie. Le Dalaï-Lama est une la figure dominante du bouddhisme tibétain et une icône de paix dans le monde entier. Il s’est donné pour mission de faire la promotion de la tolérance, du respect et de la non-violence. Voici les grands événements de sa vie : 1935 : naissance de Tenzin Gyatso au nord-est du Tibet, 1937 : reconnu comme une des nombreuses réincarnations du Dalaï-Lama, 1940 : intronisation en tant que quatorzième Dalaï-Lama, 1950 : la Chine envahit le Tibet, 1954 : rencontre avec Mao Tsé-Toung en Chine, 1956 : rencontre avec Nehru en Inde, 1959 : exil en Inde à Dharamsala, 1973 : rencontre avec le Pape Paul VI, 1987 : émeutes de Lhassa, réprimées par la Chine, 1989 : obtention du prix Nobel de la paix. Publications importantes francophones :   – L’Art du bonheur : Sagesse et sérénité au quotidien   – Du bonheur de vivre et de mourir en paix   – Transformer son esprit   – Comment pratiquer le bouddhisme   – 365 méditations quotidiennes du Dalaï-Lama   – Quand l’esprit dialogue avec le corps   – Le Sens de la vie   – Conseils du cœur   – La Voie de la lumière : Une introduction au bouddhisme   – Vaincre la mort et vivre une vie meilleure   – Conseils spirituels aux bouddhistes et aux chrétiens   – Les voies spirituelles du bonheur   – Sagesse ancienne, monde moderne   – Le Dalaï-Lama parle de Jésus   – Le Pouvoir de la bonté

 

Photo du Dalaï-Lama les mains jointes pour prier.

Attribution de la photo : Abhikrama [CC BY 2.0], via Wikimedia Commons

Sujets complémentaires :

6 réponses

  1. Alain Routhier dit :

    Bonsoir,
    Le découvre avec plaisir et reconnaissance votre site. Je me permets d’en mettre la référence sur ma page FB.
    Merci pour votre contribution significative à la propagation de cette pensée si essentielle.
    Salutations,
    Alain Routhier
    Val-des-Monts

  2. L’esprit peut être infléchi par sa courte existence dans la chaire ou en tant que chaire, tout comme la lumière peut être infléchie par diverses forces, certaines existences de chaire parviennent à garder une rectitude originelle à cet esprit et à l’altérer le moins possible. Il en ressort une force bénéfique à son cheminement. Christian Jouvenod

  3. Nina nina dit :

    C’est juste magnifique, des conseils à suivre pour toute la vie, c’est un grand chef d’oeuvre dans ces paroles immortels!

  4. Safi Chantal B. dit :

    Quelle sagesse! Quel enseignement! Franchement, ce noble homme me fascine. J’aimerai le voir un jour. Ce sera le plus beau jour de ma vie. Un souhait que je nourris ,qui se réalisera sûrement.

  5. Christian dit :

    Merci de votre partage, la découverte de votre site à éclairé ma journée, et certainement bien plus encore. Gratitude.

  6. Caro dit :

    Juste…merci d’exister et de partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.