Les 70 meilleures citations d’Eckhart TOLLE

Table des matières

Photo du visage d’Eckhart Tolle

Photo d’Eckhart Tolle prise par Kyle Hoobin, Licence : CC BY-SA 3.0

1) Citations d’Eckhart Tolle sur l’acceptation :

Le lâcher-prise est la transition intérieure de la résistance à l‘acceptation.

Accepter l’inacceptable est la plus grande source de grâce en ce monde.

Au cours de l’histoire, des hommes et des femmes ont, devant une grande perte, une maladie, une incarcération ou une mort imminente, accepté ce qui semblait inacceptable, découvrant ainsi « la paix insondable ».

Voyez ce qui arrive et passez à l‘action si c‘est nécessaire ou possible. Acceptez, puis agissez. Quoi que vous réserve le présent, acceptez-le comme si vous l‘aviez choisi. Allez toujours dans le même sens que lui, et non à contresens. Faites-vous-en un ami et un allié, et non un ennemi. Cela transformera miraculeusement toute votre vie.

2) Citations d’Eckhart Tolle sur l’amour :

Se sentir uni à tout, c‘est aimer.

L‘amour ne veut ni ne craint rien.

Vous ne pouvez pas aimer votre partenaire pendant un moment et attaquer le prochain. Le véritable amour n‘a pas de contraire.

L‘amour est un état. L‘amour n‘est pas à l‘extérieur, mais au plus profond de vous. Il est en vous et indissociable de vous à tout jamais. Il ne dépend pas de quelqu‘un d‘autre, d‘une forme extérieure.

Aimer, c‘est vous reconnaître dans une autre personne. À ce moment-là, la différence de l‘autre vous est révélée comme une illusion appartenant purement au domaine humain, au domaine de la forme.

L‘amour n‘est pas sélectif, tout comme la lumière du soleil n‘est pas sélective. Cela ne rend pas une personne spéciale. Ce n‘est pas exclusif. L‘exclusivité n‘est pas l‘amour de Dieu, mais l‘amour de l‘ego. Cependant, l‘intensité avec laquelle le véritable amour est ressenti peut varier.

3) Citations d’Eckhart Tolle sur la conscience :

S‘il n‘y a aucun changement dans l‘état de conscience de l’homme, la planète et l‘humanité ne survivront probablement pas plus de cent ans. (La transformation de la conscience)

En ne percevant la nature que par l‘esprit, ou la pensée, vous ne pouvez sentir sa vitalité, son état d‘être. Vous n‘en voyez que la forme, sans prendre conscience de la vie qui bat à l‘intérieur – le mystère sacré.

Pour la première fois, l‘humanité se trouve confrontée à la possibilité de provoquer sa propre extinction. Et c‘est pourquoi aujourd‘hui, un nouvel état de conscience doit émerger chez les êtres humains. Et c‘est du fait de cette situation, qu‘un nouvel état de conscience est en train d‘apparaître. (La transformation de la conscience)

L‘écoute véritable dépasse largement la perception auditive. C‘est l‘attention éveillée, un espace de présence dans lequel les paroles sont reçues… Cet espace est un champ de conscience homogène dans lequel vous rencontrez l‘autre sans les barrières créées par la pensée conceptuelle. Ainsi cette personne n‘est plus « autre ». Dans cet espace, vous êtes tous deux reliés en une seule conscience

Tout comme l‘eau peut être solide, liquide ou gazeuse, on peut considérer que la conscience est « gelée » sous forme de matière physique, « liquide » sous forme de mental et de pensée, ou sans forme en tant que conscience pure. La conscience pure, c‘est la vie avant sa manifestation, et cette vie regarde le monde à travers « vos » yeux, car la conscience est votre nature. Lorsque vous savez que c‘est ce que vous êtes, vous vous reconnaissez en tout.

4) Citations d’Eckhart Tolle sur l’égo :

L‘ego crée la division et la division crée la souffrance. Par conséquent, l‘ego est clairement pathologique.

L‘ego ne sait pas que la seule occasion d‘être en paix, c‘est maintenant. Ou bien il le sait et a peur que vous le découvriez. Après tout, la paix, c‘est la fin de l‘ego.

La structure même du soi égoïque comporte un besoin d‘opposition, de résistance et d‘exclusion destiné à maintenir le sentiment de séparation dont dépend sa survie. C‘est donc « moi » contre « l‘autre », « nous » contre « eux ».

On retrouve dans l‘ego collectif les mêmes caractéristiques que dans l‘ego personnel, entre autres le besoin d‘être en conflit et d‘avoir des ennemis, le besoin d‘en avoir plus, le besoin d‘avoir raison et de donner tort aux autres…

L‘identité de l‘ego, qui dépend de la comparaison, se nourrit du fait d‘avoir plus. Il peut s‘accrocher à n‘importe quoi. Si tout le reste échoue, on peut renforcer un sentiment de soi fictif en s‘estimant traité injustement par la vie, ou plus malade qu‘un autre.

Ne plus juger une personne, ce n‘est pas ne pas voir ses gestes. C‘est reconnaître que son comportement correspond à une forme de conditionnement et que vous la voyez et l‘acceptez ainsi… Cela vous libère, de même que l‘autre, de l‘identification au conditionnement, à la forme, au mental. Ainsi l‘ego ne dirige plus vos relations.

La force qui meut le désir de l‘ego se crée des « ennemis » par des réactions de forces opposées égales en intensité à d‘autres egos. Plus l‘ego est fort, plus le sens de division entre les gens est fort aussi. Les seuls actes qui n‘entraînent pas de réaction d‘opposition sont ceux qui visent le bien de tous. Ils n‘excluent pas, ils incluent.

Si vous ne vous alignez pas sur votre raison d‘être première, tout objectif que vous vous donnerez, même si c‘est de créer le paradis sur Terre, sera un produit de l‘ego et sera détruit par le temps. Tôt ou tard, il mènera à la souffrance… Le dicton qui dit que « la route vers l‘enfer est pavée de bonnes intentions » met le doigt sur cette réalité. Autrement dit ce ne sont ni vos activités ni vos objectifs qui sont primordiaux. C‘est l‘état de conscience dont ils émanent qui l‘est.

5) Citations d’Eckhart Tolle sur la négativité :

Mécontentement, blâmer, se plaindre, apitoiement sur soi-même ne peut pas servir de base pour un bel avenir, peu importe combien d‘effort vous font.

Les gens ont tendance à s‘attarder plus sur les choses négatives que sur les bonnes choses. Ainsi, l‘esprit devient obsédé par les choses négatives, les jugements, la culpabilité et l‘anxiété produites par des pensées sur le futur et ainsi de suite.

La misère intérieure, ou négativité, est une maladie sur notre planète. La négativité est sur le plan intérieur ce que la pollution est sur le plan extérieur… Elle existe surtout là où les gens vivent dans l‘abondance… Le monde de l‘opulence est encore plus identifié à la forme, encore plus égaré dans le contenu, encore plus pris au piège de l‘ego.

Se plaindre est toujours une non-acceptation de ce qui existe. Il est invariablement porteur d‘une charge négative inconsciente. Lorsque vous vous plaignez, vous devenez une victime. Lorsque vous vous exprimez, vous êtes au contrôle. Donc changez la situation en prenant des mesures ou par la parole si possiblement nécessaire. Acceptez la situation ou laissez-la. Autrement, ce sera de la folie.

6) Citations d’Eckhart Tolle sur la paix :

Tu ne trouveras pas de paix en changeant les circonstances de ta vie, mais en te rendant compte de qui tu es au plus profond de toi-même.

L‘acceptation ressemble à un état passif, mais en réalité, elle apporte quelque chose d‘entièrement nouveau dans ce monde. Cette paix, une vibration d‘énergie subtile, est la conscience.

Ceux qui n‘ont pas trouvé leur véritable richesse, à savoir la joie rayonnante d‘être et la paix profonde et inébranlable qui l‘accompagne, sont des mendiants, même s‘ils ont beaucoup de richesses matérielles.

Lorsque vous dites oui à la vie « telle qu‘elle est », lorsque vous acceptez ce moment tel qu‘il est, vous éprouvez un sentiment d‘ampleur imprégné d‘une paix profonde. (Quiétude – À l‘écoute de sa nature essentielle)

Une fois que vous réalisez et acceptez que toutes les structures (formes) sont instables, y compris les structures matérielles qui ont l‘air solide, la paix s‘installe en vous. Pourquoi ? Parce que, en reconnaissant l‘impermanence de toutes les formes, vous vous éveillez à la dimension de l‘absence de forme en vous, à ce qui est au-delà de la mort.

7) Citations d’Eckhart Tolle sur le passé :

Le passé se perpétue par manque de présence. La qualité de votre conscience en ce moment est ce qui façonne l‘avenir.

Être libéré du temps, c‘est psychologiquement ne plus avoir besoin du passé pour assumer votre identité ni de l‘avenir pour vivre votre plénitude.

Il y a un équilibre délicat entre honorer le passé et se perdre dedans. Par exemple, vous pouvez reconnaître et apprendre des erreurs que vous faites, puis vous recentrer sur le présent.

Le passé n‘a pas le pouvoir de vous empêcher d‘être présent maintenant. Seule la rancune concernant un fait passé a ce pouvoir. Et qu‘est la rancune sinon un fardeau de vieilles pensées et de vieilles émotions.

8) Citations d’Eckhart Tolle sur le présent :

Porter son attention au présent, ce n‘est pas nier ce qui est nécessaire, c‘est reconnaître l‘essentiel.

On pourrait simplement définir l‘ego en disant qu‘il est un lien dysfonctionnel avec le moment présent.

Aussi longtemps que le moment présent est considéré comme un obstacle, il n‘y a pas de fin aux problèmes.

Plus vous êtes axé sur le temps, c’est-à-dire le passé et le futur, plus vous ratez le présent, la chose la plus précieuse qui soit.

Les gens ne réalisent pas que le moment est tout ce qu‘il y a pour jamais. Il n‘y a aucun passé ou futur sauf comme mémoire ou anticipation dans votre esprit.

Lorsque vous recevez comme un noble invité quiconque entre dans l‘espace du Présent, et que vous laissez cette personne être soi, elle commence à changer.

Votre vie entière se passe seulement en ce moment. Le moment présent est la vie elle-même. Pourtant, les gens vivent comme si le contraire était vrai et traitent le moment présent comme un tremplin pour l‘avenir – un moyen vers une fin.

Je ne suis ni mes pensées, ni mes émotions, ni mes perceptions sensorielles, ni mes expériences. Je ne suis pas le contenu de ma vie. Je suis la Vie. Je suis l‘espace dans lequel tout se produit. Je suis la Conscience. Je suis le Présent. Je Suis.

La plupart des humains ne sont jamais pleinement présents dans l‘immédiat, parce qu‘inconsciemment, ils croient que l‘instant suivant doit être plus important que celui-ci. Mais comme ça tu rates ta vie entière, qui n‘est jamais pas maintenant.

La division de la vie en passé, présent et futur est une construction mentale, et, en définitive, illusoire… On ne peut se rappeler le passé que Maintenant. Ce que vous vous rappelez est un événement survenu dans le Présent, que vous vous rappelez Maintenant. Le futur, lorsqu‘il arrive, est le Présent. Donc, tout ce qui est réel, la seule chose à jamais se produire, c‘est vraiment le Présent.

9) Citations d’Eckhart Tolle sur la souffrance :

La colère cache toujours de la souffrance.

La plus grande partie de la souffrance humaine est inutile. On se l’inflige à soi-même aussi longtemps que, à son insu, on laisse le mental prendre le contrôle de sa vie.

La souffrance vous amène dans les profondeurs de votre être. Le paradoxe, c‘est que la souffrance est causée par l‘identification à la forme, et que c‘est cette même souffrance qui érode l‘identification à la forme.

Quand l‘ego dit : « je ne devrais pas avoir à souffrir », cette pensée vous fait souffrir encore plus… En réalité, et de façon paradoxale, vous avez besoin de dire « Oui » à la souffrance avant de pouvoir la transcender.

Si le drame de l‘ego sur terre a une raison d‘être quelconque, c‘en est une indirecte. En effet, vu que ce drame crée de plus en plus de souffrance sur la planète, cette souffrance finit aussi par détruire l‘ego, même si c‘est l‘ego lui-même qui l‘a créée. C‘est le feu dans lequel l‘ego se consume lui-même.

Aussi longtemps que vous résistez à la souffrance, le processus (d‘évolution de la conscience) est lent parce que la résistance crée davantage d‘ego à désintégrer. Par contre, quand vous acceptez la souffrance, le processus s‘accélère vu que vous souffrez consciemment… Car au cœur de la souffrance consciente, il y a déjà transmutation. Le feu de la souffrance devient la lumière de la conscience.

10) Autres citations d’Eckhart Tolle :

Tout désastre renferme le germe de la grâce.

Le pouvoir sur les autres est de la faiblesse déguisée en force.

Quelque chose de plus grand que moi vous observe à travers mes yeux.

La lumière est trop douloureuse pour quiconque veut rester dans l’obscurité.

Les conflits dans le monde sont le miroir de nos conflits intérieurs non résolus.

Parfois, lâcher prise est un acte plus puissant, que se défendre ou s’accrocher.

Être à l‘aise dans l‘ignorance est crucial pour que les réponses puissent venir à vous.

Reconnaître le bien que vous avez déjà dans votre vie est la base de toute abondance.

C‘est par le biais de la gratitude sur l‘instant que la dimension spirituelle de la vie s‘ouvre.

Tout ce que vous détestez et à quoi vous réagissez fortement chez l‘autre est aussi en vous.

Quelle libération pour réaliser que la « voix dans ma tête » n‘est pas qui je suis. Qui suis-je, alors ? Celui qui voit cela.

Les rancunes collectives peuvent survivre pendant des siècles dans la psyché d‘une nation ou d‘une tribu et alimenter un cycle sans fin de violence.

Les gens regardent à la vie dans l‘espoir qu‘elle les rendra finalement heureux, mais vous ne pouvez pas trouver le vrai bonheur en regardant vers l‘avenir.

La multitude des envies sont des conséquences que l‘esprit reproduit pour chercher le salut ou la réalisation dans le futur, en remplacement de la joie d‘être.

Connaître vous-même comme l‘être sous le penseur, le silence sous le bruit mental, l‘amour et de joie sous la douleur, c‘est la liberté, le salut, l‘éclaircissement.

N‘offrir aucune résistance à la vie c‘est être dans un état de grâce, tranquillité et légèreté. Cet état ne dépend plus alors que les choses soient d‘une certaine manière, bonnes ou mauvaises.

Certains changements vous sembleront négatifs en apparence, mais vous vous rendrez vite compte que cet espace est créé dans votre vie pour que quelque chose de nouveau émerge.

La culture occidentale entretient un déni généralisé de la mort… Une culture qui nie la mort finit par devenir superficielle, préoccupée uniquement par la forme extérieure des choses. Lorsqu‘on nie la mort, la vie perd sa profondeur.

La vie de la plupart des gens est menée par le désir et la peur. Le désir, c‘est le besoin de vous donner quelque chose qui vous permettra d‘être davantage vous-même. Toute peur est celle de perdre, donc de subir une diminution, d‘être amoindri. Ces deux mouvements occultent le fait que l‘Être ne peut ni s‘ajouter, ni se soustraire. L‘Être dans sa plénitude est déjà en vous, maintenant.

Dans l‘immobilité de votre présence, vous pouvez sentir votre propre réalité informe et intemporelle comme la vie non-manifestée qui anime votre forme physique. Vous pouvez ensuite ressentir la même vie profondément dans tous les autres êtres humains et toutes les autres créatures. Vous regardez au-delà du voile de forme et de la séparation. C‘est la réalisation de l‘unité. C‘est l‘amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.