Comment se débarrasser de pensées négatives ?

Dessin d’un homme assis qui réfléchit.

Alba-BaLamand [GFDL or CC BY-SA 4.0 ] Wiki

Ce à quoi nous résistons occupe une grande partie de nos préoccupations. Ceci nous amène à être concentrés sur les aspects insatisfaisants de notre vie, être coincée dans le trafic par exemple. Ainsi, nous attisons notre ressentiment et nous devenons de moins en moins tolérants face aux irritants de notre vie quotidienne. Poussé à l’extrême, cela peut nous amener à réagir de manière inappropriée : paroles offensantes, colères, fuites inopportunes, mauvaises décisions, etc. Donc, pour se débarrasser d’une pensée négative, il faut l’accepter, à tout le moins pour l’instant.

« La vie est ce qu’elle est. Lutter contre l’inévitable est futile ; accepter un fait accompli est une preuve de sagesse. »

Il faut accepter l’inévitable. Mais attention, cette acceptation ne concerne que le présent et le futur immédiat. Plus loin dans le temps, la situation pourrait être différente. Ainsi, accepter n’implique pas de se résigner. Il s’agit plutôt d’accueillir la réalité qui est là maintenant, et améliorer celle-ci avec le temps. Bien sûr, certaines situations extérieures sont immuables, mais il est toujours possible d’adapter notre attitude envers eux.

« Lorsque nous cessons de nous opposer à la réalité, nos pensées deviennent harmonieuses et dénuées de peur. »

Pour m’aider à accepter une situation frustrante, j’utilise en pensée la phase suivante : « Pour l’instant c’est comme ça ». Avec ces quelques mots, je focalise sur mon adaptation à la situation immédiate, sans présumer de la suite des événements. Cela m’empêche de généraliser, car lorsque j’extrapole une situation négative, je me décourage parfois sans raison valable. Par exemple, si j’attrape un mauvais rhume, cela ne signifie pas que je suis une personne maladive. Il est donc important que je me concentre sur le présent afin d’instaurer en moi une attitude d’acceptation de la situation immédiate.

« Tout ce qui nous arrive peut être transformé en opportunité de cheminer vers un mieux-être. »

Pour mieux vivre une situation irritante, il est préférable de l’accepter plutôt que d’y résister. Par la suite, il faut aller au-delà de l’acceptation, c’est-à-dire rechercher des solutions plutôt qu’être victime de la situation. Par exemple, si je suis immobilisé dans le trafic en allant au travail ; l’attitude à avoir dans l’instant présent est d’accepter la situation. Par la suite lorsque j’arrive au bureau, je peux alors explorer différentes solutions :
Idées pour maximiser son temps dans le trafic, lien externe
Comment relativiser un embouteillage en allant travailler, lien externe

3 réponses

  1. Jean-marie dit :

    Magnifique blog, salutation à tous et merci pour vos nombreux trucs et astuces.

  2. hind dit :

    J’utilise cette méthode depuis longtemps, mais depuis mon divorce je n’arrive pas à me sentir mieux et le stress augmente. Cela a impacté ma productivité au travail, je ne sais pas quoi faire pour avancer et oublier mes soucis et comment revenir à vie. Je me sens mal chaque jour chaque nuit, il y a que des pensées négatives qui m’accompagne. Pourriez- vous me guider pour résoudre ce problème ?

  3. Nathalie dit :

    Est-ce qu’il existe une thérapie à Montréal pour m’aider à vaincre mes idées négatives…. Merci pour votre réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.