Histoire : Le pouvoir des mots

Les mots peuvent ressembler aux rayons X ; si l’on s’en sert convenablement, ils transpercent n’importe quoi. Aldous Huxley

Lors d’une conférence, un orateur explique la forte influence des mots sur nos émotions. À la fin de l’exposé, un participant se lève pour affirmer avec conviction son désaccord :
« Ce n’est pas parce que je prononce « bonheur, bonheur, bonheur ! » que je vais tout à coup devenir heureux. Et si je dis « malheur, malheur, malheur », je ne deviendrai pas malheureux, car ce ne sont que des mots. »
L’orateur réplique avec ceci :
« Taisez-vous imbécile, ceci vous dépasse. Vous êtes incapable de comprendre quoi que ce soit ! »
Le participant fut visiblement secoué par des paroles aussi insolentes. Malgré sa colère, il réussit à prononcer quelques mots d’une voie hésitante :
« Vous, espèce de… »
L’orateur empêcha le participant de finir sa phrase en l’interrompant avec les excuses suivantes :
« Cette petite mise en scène avait pour but de donner un exemple du pouvoir de la parole. Veuillez me pardonner. Je suis sincèrement désolé de vous avoir blessé. Ce que je viens de dire à votre sujet est évidemment faux. Mais cela a suffit pour vous vexer et c’est normal. Ce que nous entendons, que ce soit vrai ou faux, a souvent le pouvoir de nous atteindre émotionnellement. »

Les mots possèdent un grand pouvoir ; ils peuvent tout aussi bien créer un moment que le détruire. Susan Gale

Un homme parle devant une classe d'étudiants

De Sgt. C. Vann [Domaine public], via Wikipedia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.