90 proverbes espagnols

Drapeau de l'Espagne : trois bandes horizontales, rouge, jaune et rouge, la bande jaune étant deux fois plus large que chacune des deux bandes rouges.

 

Se retirer n’est pas fuir.

La timidité est la prison du cœur.

Le pire n’est pas toujours certain.

Il faut donner du temps au temps.

La passion embellit ce qui est laid.

L’expérience est mère de la science.

Jamais absent n’est trouvé innocent.

La bonne vie est le meilleur sermon.

La paresse est la clef de la pauvreté.

Qui vit d’illusions meurt de désillusion.

Le sage change d’avis et le sot s’entête.

Qui se fait miel, les mouches le dévorent.

L’avenir appartient à celui qui se lève tôt.

Heureux aux jeux, malheureux en amour.

Pour épargner un clou, on perd un cheval.

De part ton travail on connaîtra ta valeur.

De la parole à l’acte il y a un long chemin.

En attendant l’eau du ciel, arrose toujours.

La meilleure sauce du monde, c’est la faim.

Qui ne nourrit pas le chien nourrit le voleur.

Celui qui va avec les loups apprend à hurler.

Réduis tes désirs et tu amélioreras ta santé.

La pire des lâchetés est la violence physique.

Qui donne promptement, donne doublement.

Maison ouverte rend voleur l’homme honnête.

Qui t’aime te fait pleurer ; qui te hait te fait rire.

Des amis et des livres, ayez-en peu, mais bons.

La moisson vient plus du labeur que du champ.

Ce qui convient à l’un ne convient pas à l’autre.

La parole perd parfois ce que le silence a gagné.

Cherche le bien. Et quant au mal, laisse-le venir.

Où le fleuve est profond, il fait le moins de bruit.

Le diable sait s’embusquer à l’ombre de la croix.

Tout sage est fou aux yeux de quelqu’un d’autre.

A renard endormi, il ne tombe rien dans la gueule.

Tu te rends esclave de celui à qui tu dis ton secret.

Qui craint de se mouiller ne prendra pas de truites.

Pleure s’il le faut pour apprendre, plus tard tu riras.

Des choses les plus sûres, le plus sûr est de douter.

L’argent aplanit les montagnes et traverse les mers.

L’arbre est connu par ses fruits, non par ses racines.

Prends garde au chien muet et à l’homme qui se tait.

Mieux vaut un trot qui dure qu’un galop qui se lasse.

Sois muet quand tu as donné; parle quand tu as reçu.

Nul n’est parent du pauvre, mais tous le sont du riche.

Les diamants ont leur prix; un bon conseil n’en a pas.

Qui s’attache à bon arbre en reçoit une bonne ombre.

Mieux vaut bonne espérance que possession précaire.

On ne mesure pas l’huile sans avoir les mains grasses.

Il y a deux devins assurés : l’expérience et la prudence.

Il n’y a point d’enchantement pareil à un service rendu.

Mieux vaut l’œuf d’aujourd’hui que la poule de demain.

Quelque chose meurt dans l’âme quand un ami s’en va.

Demain est souvent le jour le plus chargé de la semaine.

Les amoureux pensent que les autres ont les yeux creux.

Celui qui porte un bâton ne sera pas mordu par un chien.

Parler de taureaux, ce n’est pas comme être dans l’arène.

On peut bien perdre un hameçon pour pêcher un saumon.

Au péril avec prudence, et au remède avec empressement.

Dans l’amour et dans les foulures, la rechute est fréquente.

Devant l’amour et devant la mort, il ne sert à rien d’être fort.

Traite les petits comme tu voudrais être traité par les grands.

Ne hante pas les méchants de peur d’en accroître le nombre.

Aucune chose au monde ne fuit d’un pas plus léger que la vie.

Grande victoire est celle qui se gagne sans répandre de sang.

Qui veut être riche au bout de l’an sera pendu à la Saint-Jean.

Mieux vaut une bonne espérance qu’une possession précaire.

Par le chemin ‘Plus tard’, on arrive toujours à la place ‘Jamais’.

Du fou, du poète et du médecin, nous avons tous un petit brin.

La fortune envoie des amandes aux gens qui n’ont plus de dents.

Il pousse plus de choses dans un jardin que n’en sème le jardinier.

On coupe le passage à l’injure, en la prévenant par une courtoisie.

Même si ta poche est vide, veille à ce que ton chapeau reste droit.

Trois, s’aidant l’un l’autre, sont suffisants pour faire le travail de six.

L’amour est une rose, l’amour est une belle rose qui cache ses épines.

Pas de remède contre la mort; mais la mort, elle-même, est un remède.

Offrir l’amitié à qui veut l’amour, c’est donner du pain à qui meurt de soif.

Ce n’est pas suffisant de savoir monter à cheval, il faut aussi savoir tomber.

Rien n’augmente plus l’amour qu’un obstacle qu’il est impossible de vaincre.

Couche-toi et sois malade, tu sauras qui te veut du bien et qui te veut du mal.

L’expérience est une chose que vous acquérez juste après en avoir eu besoin.

Pour un clou se perd un fer, pour un fer le cheval, et pour un cheval le cavalier.

L’amour est meunier, l’amour a un moulin en son cœur pour moudre le chagrin.

Notre ennemi ne nous quitte jamais, parce que notre ennemi, c’est nous-mêmes.

Souvent la fin d’une relation amoureuse est le commencement d’une plus grande.

Je t’aimerai au-delà de la vie, car l’amour est dans l’âme, et l’âme ne meurt jamais.

L’habitude commence comme un fil de soie et devient vite comme un câble d’acier.

Autant le mot est léger pour celui qui le jette, autant il est lourd pour celui qui le reçoit.

On croit qu’il y a des saucisses chez le voisin et il n’y a même pas de clous pour les accrocher.

La prudence ne prévient pas tous les malheurs, mais le défaut de prudence ne manque jamais de les attirer.

Si la crainte de certains inconvénients possibles devait arrêter l’essor de nos bonnes intentions, nous ne ferions jamais le bien.

Si le juge laisse quelquefois plier la verge de la justice, que ce ne soit pas sous le poids des cadeaux, mais sous celui de la miséricorde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.