Prendre du recul

« Celui qui agit sans réfléchir ressemble à un enfant qui s’amuse avec des allumettes. »

Lorsqu’un problème sévère se présente à nous, il est normal d’avoir une attitude spontanée. Parfois, cette réaction initiale provoque des erreurs ou des quiproquos. Il est donc avantageux de développer le réflexe de prendre un pas de recul lorsque nécessaire. Voici des exemples :

  • Problème 1 : Votre patron est insatisfait d’un de vos dossiers.
    Réaction initiale :
    Vous critiquez sévèrement celui-ci, qui perçoit que vous ne l’écoutez pas. Et que vous refusez d’améliorer le dossier en question, même si c’est faux.
  • Problème 2 : Votre enfant obtient une très mauvaise note à l’école.
    Réaction initiale :
    Vous réprimandez immédiatement celui-ci en haussant le ton, ce qui le décourage et contribue à une baisse encore plus forte de sa performance.
  • Problème 3 : Votre époux démissionne soudainement de son emploi.
    Réaction initiale :
    Vous faites une scène à ce dernier avant de lui demander pourquoi il a agi ainsi. Ainsi vous avez maintenant deux problèmes plutôt qu’un : un époux sans emploi et un froid dans votre relation de couple.

« Lorsque nous sommes trop proches de l’arbre, il est impossible de voir la forêt. »

Les trois scénarios précédents ont une chose en commun. La première réaction a eu lieu sans prendre le temps de réfléchir et a ainsi envenimé le problème. Dans une situation critique, il est souvent utile de prendre du recul pour plusieurs raisons :

Suite des trois exemples précédents  :

  • Problème 1 : Votre patron est insatisfait d’un de vos dossiers.
    Exemple de recul :
    Vous résistez à la tentation de critiquer votre patron sur-le-champ. Vous expliquez plutôt à ce dernier que vous avez bien compris sa position et que vous souhaitez poursuivre cette conversation le lendemain, car vous êtes épuisé. C’est-à-dire que vous n’avez plus l’énergie pour discuter efficacement du dossier en question. Le lendemain, après avoir eu le temps de réfléchir un peu, vous êtes plus ouvert aux commentaires de votre patron. Et surtout, vous êtes en meilleure position pour comprendre son point de vue.
  • Problème 2 : Votre enfant obtient une très mauvaise note à l’école.
    Exemple de recul :
    Vous résistez à la tentation de réprimander immédiatement votre enfant. Vous discutez plutôt avec votre époux. Le simple fait de converser avec une autre personne vous fait prendre du recul. De plus, deux têtes valent mieux qu’une ; c’est-à-dire que les opinions de votre époux vous aident à explorer différentes solutions.
  • Problème 3 : Votre époux démissionne soudainement de son emploi.
    Exemple de recul :
    Vous dites à votre époux que vous devez faire une promenade seule afin de vous calmer. Après cette pause, vous n’êtes pas moins déçue, mais vous êtes plus apte à traiter cette nouvelle situation. Et surtout, vous êtes maintenant suffisamment calme pour entendre et peut-être comprendre les raisons qui ont poussé votre époux à agir ainsi.
Une femme songeuse, qui porte une chemise à carreaux, est assise en contemplation devant un lever du soleil à travers les arbres.

Attribution : Sunset Girl sunsetgirl

Limite :
Certaines situations exigent une action rapide. Dans de tels cas, il peut être nuisible de prendre du recul. Nous devons donc développer la sagesse nécessaire pour distinguer ces deux types de situations, soit les situations urgentes et les situations qui bénéficient d’un recul.

Conclusion :
On ne peut pas échapper aux épreuves, alors il est bien de décider une fois pour toutes d’employer des méthodes qui nous permettent de mieux les affronter. La meilleure réaction face aux situations difficiles est d’avoir une attitude adéquate dès le début. Ceci inclut de faire un pas de recul lorsque nous sommes tentés d’agir d’une manière regrettable. Prendre le temps de réfléchir contribue à nous faire découvrir l’opportunité, parfois petite parfois grande, cachée derrière chaque épreuve.

« Ce sont les épreuves qui nous révèlent. Elles nous mettent au défi de nous dépasser et de nous voir dans notre propre réalité. »

7 réponses

  1. pereira sonia dit :

    Bonjour,
    Je viens de lire attentivement votre texto, ce qui m a bien fait réfléchir pour pouvoir me remettre en question.
    Je vous remercie.

  2. Robert dit :

    Très Très instructif merci

  3. Givens dit :

    Très instructif. Merci énormément.

  4. Dina dit :

    Apparement non, s’il vous a dit que « cétait juste pour prendre du recul et voulait être seul ». Peut être avait-il besoin de faire un point et il est revenu, non ?

  5. Adriana Herrera dit :

    Bonjour,
    Merci pour ce site. C’est vrai de prendre un pas de recul lorsque nécessaire. Cela fonctionne dans tous les domaines. Surtout celui du travail. Il est indispensable de respirer, de sortir prendre l’air pour mieux régler les problèmes les plus importants de notre vie.

    Bravo, bonne continuation!

  6. Diane dit :

    Merci pour ce site extraordinaire. C’est une mine d’or pour sortir de sentiments envahissants de détresse ou de découragement. Je vais y revenir souvent pour rafraichir mes pensées négatives ou mes états dramatiques.

  7. Taha Innocent Delya dit :

    J’adore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.