Les 40 meilleures citations de Frédéric LENOIR

Table des matières

Visage de Fréderic Lenoir à une séance de dédicaces en 2007

Photographe : Georges Seguin (Okki), CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons
Frédéric Lenoir à 45 ans

1) Citations de Frédéric Lenoir dans : L‘Âme du monde, 2012 :

L‘amour nous fait pleurer sans refermer notre cœur.

L‘amour nous ancre et nous ouvre à l‘univers entier.

Le désir de l’homme est mimétique : il désire toujours ce que l‘autre possède.

L‘amour nous lie sans nous attacher. L‘amour nous engage sans nous enfermer.

Il est difficile d‘être toujours juste, vrai, bon, fidèle, vertueux. Nous chutons parfois et avons du mal à mettre en acte nos principes.

Le principe de toute éducation à la vie en Société se résume en cette phrase : Ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas qu‘il te fasse.

L‘amour demande une adhésion profonde, un élan vers l‘autre qui apporte une joie. La morale est la loi de la raison, l‘amour est la loi du cœur.

Possédez des objets, mais n‘en soyez pas possédés. Usez des biens matériels sans en être esclaves. Voilà un pas important vers la vraie liberté.

Ne mentez pas car le mensonge est un des principaux poisons de l‘âme. Il détruit le sens du vrai, il fausse toute relation et vous empêche de progresser.

Malheureux l’homme qui mène une existence semblable à celle des bêtes, enchaîné à ses instincts et seulement préoccupé des soucis matériels de la vie.

Tout le chemin de la vie, c‘est de passer de l‘ignorance à la connaissance, de l‘obscurité à la lumière, de l‘inaccompli à l‘accompli, de l‘inconscience à la conscience, de la peur à l‘amour.

Malheureux l’homme qui ne sait pas qu‘il possède deux grands trésors à l‘intérieur de lui-même : la clarté de l‘esprit, qui peut le rendre libre, et la bonté du cœur, qui peut le rendre heureux.

Chaque être est doué d‘un don qui lui permet d‘être un soutien, une consolation ou une lumière pour les autres ; mais aussi d‘une faille, d‘une fêlure, d‘une fragilité, qui réclame l‘aide d‘autrui.

Comme le disaient les anciens maîtres de la sagesse : Songe que chaque jour est une vie et hâte-toi de bien vivre, plutôt que de vouloir vivre longtemps sans te soucier de vivre selon le bien.

La plupart des malheurs de l‘humanité viennent du fait que bien des hommes, surtout ceux qui exercent le pouvoir et possèdent la richesse, ne se sont jamais interrogés sur la signification de leur existence.

Notre monde actuel est pris dans une frénésie du toujours plus, de l‘activisme, de l‘accumulation des richesses, alors que l’homme a besoin de bien peu de choses pour être heureux. L‘essentiel de son bonheur ne relève pas de ses possessions, mais de la paix de l‘âme.

La grande ambition qui doit guider ta vie, c‘est de développer le meilleur de toi-même. C‘est de te transformer pour atteindre un état intérieur de paix, de joie, de sérénité que rien ni personne ne pourra t‘enlever. C‘est d‘être la meilleure personne possible et d‘aider les autres en apportant ta petite pierre à la construction du monde.

2) Citations de Frédéric Lenoir dans : Cœur de cristal, 2014 :

Le monde est constitué d‘éléments invisibles et subtils que nous ne pouvons percevoir qu‘avec notre cœur ou notre intuition.

Le chemin de la vie est parfois ténébreux ou rocailleux, mais la compagnie de vrais amis le rend toujours plus aisé et lumineux.

Comme les fleurs réjouissent le cœur de ceux qui savent les regarder, l‘univers répond à nos désirs les plus profonds si nous mettons tout en oeuvre pour les réaliser.

3) Citations de Frédéric Lenoir dans : Nina, 2013 :

Tout passe, tout est éphémère, les sublimes bonheurs comme les grands malheurs.

L‘âme humaine est imprévisible. Elle se braque devant de menues contrariétés, demeure égale face aux grands gestes.

Le désir, je l‘ai découvert très tôt, rend parfois bêtes les plus brillants d‘entre nous. J‘ai souvent été stupéfait de voir à quel point la convoitise sexuelle peut s‘emparer d‘un homme intelligent pour le transformer en idiot.

Les douleurs, les joies, s‘inscrivent d‘une étrange manière dans notre mémoire. On pense les avoir dépassées, on s‘imagine qu‘elles ne nous déchirent plus comme au début, mais il suffit d‘une odeur, d‘une chanson, pour y replonger.

4) Citations de Frédéric Lenoir dans : L‘oracle della Luna, 2006 :

Exister est un fait mais vivre est un art.

Les voyages changent le regard que nous portons sur nous-mêmes et sur notre vie.

On apprend à vivre, comme on apprend à philosopher ou à faire la cuisine. Et le meilleur éducateur de la vie, c‘est la vie elle-même et l‘expérience qu‘on peut en tirer.

Si tu arrives à dominer ta peur, plus rien ne t‘atteindra, plus aucune force mauvaise n‘aura d‘emprise sur ton cœur. Et pour vaincre la peur, il n‘y a qu‘un remède : l‘amour. Tout le chemin de la vie, c‘est de passer de la peur à l‘amour.

5) Citations de Frédéric Lenoir dans : Petit traité de vie intérieure, 2010 :

La joie est là et il nous faut apprendre à la voir, à l‘accueillir, à la laisser émerger.

Si le mal est contagieux, le bien l‘est aussi, et peut être plus puissamment encore.

Tout le chemin de la vie, c‘est passer de l‘ignorance à la connaissance, de la peur à l‘Amour.

La sagesse commence par l‘acceptation de l‘inévitable et se poursuit par la juste transformation de ce qui peut l‘être.

La sagesse permet de mieux résister aux aléas de la vie. Elle nous aide à savourer pleinement les moments heureux et à ne jamais désespérer dans les moments douloureux.

6) Autres citations de Frédéric Lenoir :

Le bonheur est contagieux.

La vie est courte, mais le chemin de la sagesse est long.

Être libre, c‘est aussi cesser d‘agir en fonction du regard, du jugement et de l‘opinion des autres.

Plus on aide les autres, plus on est heureux ; plus on est heureux, plus on a envie d‘aider les autres.

Pour la plupart des hommes, le bonheur ne devient concret que lorsqu‘il est perdu. (La Parole perdue, 2011)

On ne peut vivre sans plaisir : notre vie se résumerait alors à une interminable corvée. (La puissance de la joie, 2015)

Le passé existe-t-il par lui-même ou se perd-il dans les méandres de nos souvenirs pour ne plus être qu‘une représentation personnelle, et qui disparaîtra avec nous ?

L‘être humain a peur de la vie et il est surtout en quête de la sécurité de l‘existence. Il cherche, tout compte fait, davantage à survivre qu‘à vivre. Or survivre, c‘est exister sans vivre…

Il craignait que l’homme n‘en vienne progressivement à ne plus savoir savourer les plaisirs humbles et profonds de l‘existence pour devenir un perpétuel insatisfait, toujours en quête de nouvelles possessions. (Le Secret, 2001)

Les mots disent très imparfaitement la profondeur, la richesse mouvante et foisonnante du réel et de la vie. Ils figent la réalité en recouvrant un point de vue culturel déterminé. Et il convient donc de s‘en méfier, de les relativiser, voire d‘en rire.

Le sens de la vie, c‘est d‘apprendre à être bien, au-delà de ce que l‘on possède, des objets ou des personnes qui nous donnent du plaisir, des événements qui surviennent. C‘est de découvrir que le bonheur et le malheur sont à l‘intérieur de nous, et non dans les choses ou les événements extérieurs.

Courte biographie de Frédéric LENOIR :

Frédéric Lenoir est sociologue, écrivain et conférencier. Il est l’auteur d’un grande nombre d’œuvres littéraires, théâtrales et télévisuelles. Né à Tananarive (Madagascar), son père lui fait découvrir la philosophie très tôt. Notamment, il lui a donné à lire Le Banquet de Platon à 13 ans. Ainsi débutent ses lectures sérieuses incluant Épicure, Aristote, Arnaud Desjardins, etc. Au fils de son apprentissage, il découvre la pensée de Carl Gustav Jung qui aura une profonde influence son parcours intellectuel. Il débute ses études universitaires à Fribourg, en Suisse de 1980 à 1985. Il y rencontre Marie-Dominique Philippe, qui lui fait découvrir la Communauté Saint-Jean. Touché par le message des Évangiles, il y passera trois ans tout en poursuivant ses études de philosophie. En 1986, il débute sa thèse de doctorat à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) sur la rencontre du bouddhisme et de l’Occident, qu’il obtiendra avec les félicitations du jury à l’unanimité en 1999. En 1986, il entre aux Éditions Fayard comme directeur littéraire, poste dont il démissionnera après 5 ans pour se consacrer davantage à l’écriture et à la recherche, en tant que chercheur associé à l’EHESS. En 1996, il collabore à L’Express et publie une chronique dans le magazine Psychologies avant de devenir directeur du magazine Le Monde des religions en 2004. Il démissionnera de ce poste de directeur en 2013. Militant pour la cause animale, en 2012, il devient jury du prix littéraire de 30 Millions d’Amis. De 2009 à 2016, il est producteur et animateur de l’émission sur la spiritualité Les Racines du ciel sur France Culture avec Leili Anvar. Depuis 2011, il est le parrain de l’association portant sur le logement intergénérationnel Le Pari Solidaire. Avec Martine Roussel-Adam, il cofonde en septembre 2016 la Fondation SEVE (Savoir Être et Vivre Ensemble), ayant pour mission de fédérer et de financer des projets qui ont une influence sur le savoir-être et le vivre ensemble. En mai 2017, il crée « Ensemble pour les Animaux » qui vise à améliorer la relation entre l’homme et l’animal.

Œuvres littéraires de Frédéric LENOIR en ordre chronologique :

  • Le Temps de la responsabilité (essai, Fayard, 1991 ; Collection « Pluriel », 2013)
  • Sectes, mensonges et idéaux avec Nathalie Luca (enquête, 1998)
  • Le Bouddhisme en France (essai, 1999)
  • Direction encyclopédique avec Ysé Tardan-Masquelier, Encyclopédie des religions (Bayard, 2000)
  • Roman : Le Secret (Albin Michel, 2001)
  • La Rencontre du bouddhisme et de l’occident (essai, Albin Michel, 2001)
  • L’Épopée des Tibétains entre mythe et réalité avec Laurent Deshayes (essai, Fayard, 2002)
  • Les Métamorphoses de Dieu : des intégrismes aux nouvelles spiritualités (essai, 2003)
  • Mal de Terre, avec Hubert Reeves (essai, 2003)
  • Code da Vinci : l’enquête, avec Marie-France Etchegoin (Robert Laffont, 2004)
  • Roman : La Promesse de l’ange, avec Violette Cabesos (Albin Michel, 2004)
  • Direction encyclopédique avec Jean-Philippe de Tonnac, Collectif : La Mort et l’Immortalité : encyclopédie des savoirs et des croyances (Bayard, 2004)
  • Direction encyclopédique avec Ysé Tardan-Masquelier : Le Livre des Sagesses : l’aventure spirituelle de l’humanité (Bayard, 2005)
  • Roman : L’Oracle della Luna (Albin Michel, 2006)
  • Le Christ philosophe (essai, 2007)
  • Tibet, le moment de vérité (essai, 2008)
  • Petit Traité d’histoire des religions (essai, 2008)
  • Socrate, Jésus, Bouddha. Trois maîtres de vie (essai, 2009)
  • La Saga des francs maçons, avec Marie-France Etchegoin (essai, Robert Laffont, 2009)
  • Comment Jésus est devenu Dieu (essai, Fayard, 2010)
  • Petit Traité de vie intérieure (essai, Plon, 2010)
  • Roman : La Parole perdue, avec Violette Cabesos (Albin Michel, 2011)
  • Conte : L’Âme du monde (Nil Éditions, 2012)
  • La Guérison du monde (essai, Fayard, 2012)
  • Du bonheur, un voyage philosophique (essai, Fayard, 2013)
  • Roman : Nina, avec Simonetta Greggio (éditions Stock, 2013)
  • Conte : Cœur de cristal (Robert Laffont, 2014)
  • François, le printemps de l’Évangile (essai, Fayard, 2014)
  • La puissance de la joie (Fayard, 2015)
  • Philosopher et méditer avec les enfants (Albin Michel, 2016)
  • Lettre ouverte aux animaux, et à ceux qui les aiment (Fayard, 2017)
  • Le miracle Spinoza (Fayard, 2017)
  • Méditer à cœur ouvert (NiL, 2018)
  • La Sagesse expliquée à ceux qui la cherchent (Seuil, 2018)
  • Roman : La consolation de l’ange (Albin Michel, 2019)
  • Les chemins du Sacré (Ed. de l’Observatoire, 2020)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.