Conflits d’idées

« J’aime mieux être heureux qu’avoir raison. »

Un homme pointe du doigt un autre homme en désaccord.

De NBC Television, domaine public, via

Un grand nombre de conflits nous empoisonnent la vie sans raison valable. Ceci est particulièrement vrai lorsque des convictions subjectives sont à l’origine de ceux-ci. Plusieurs disputes inutiles ont pour cause notre refus de remettre en question nos convictions.

Chaque individu a sa propre histoire, incluant son lot de joies et de souffrances. Ces expériences ont laissé en chacun de nous des empreintes indélébiles ; elles ont aussi influencé la création de plusieurs de nos convictions. Si vous connaissez des gens qui ont eu une vie complètement différente de la vôtre, vous avez peut-être remarqué qu’ils ont en général des convictions différentes des vôtres. Et c’est tout à fait normal. Il pourrait donc être intéressant de nous questionner sur l’origine de nos propres convictions. Ceci afin de jeter de la lumière sur des croyances que nous croyons bien encrées dans la vérité alors qu’elles sont peut-être simplement le résultat de nos expériences.

« La Vérité, c’est l’interprétation que chacun se fait de chaque chose. » Vivien Bourrié

Par exemple lors d’une rencontre sociale, une dispute éclate entre deux individus. Un de ceux-ci est socialiste parce que son père était un activiste syndicaliste. L’autre croit fermement en la libre entreprise parce qu’il a grandi dans une famille entrepreneuriale. Les expériences respectives de ces individus ont directement influencé leurs convictions opposées et ceci indépendamment de la vérité sous-jacente à celles-ci.

Une des causes fréquentes de conflit est de croire à l’infaillibilité de nos opinions. Souvent, nous nous cramponnons à celles-ci comme s’il n’y avait rien de plus véridique. Évidemment, avoir des convictions fermes ne nous empêche pas d’être dans l’erreur. Il est parfois utile de douter de nos croyances, en utilisant les questions suivantes, par exemple&nbsp: « si j’avais subi la même influence que celui qui me contredit, si j’avais le même passé que lui ; est-ce que je serais d’accord avec lui ? ».

La révision de nos convictions peut être très enrichissant. Cet exercice permet de déterminer si nos positions actuelles sont en accord avec nos valeurs, ou si elles reflètent simplement l’influence de notre milieu. Une telle prise de conscience est susceptible de modifier profondément nos relations avec les autres. Elle contribue à éliminer beaucoup de disputes et de frustrations. Quand nous intégrons le fait que c’est en grande partie notre passé, qui nous différencie des autres ; nous augmentons de façon spectaculaire le respect que nous éprouvons pour leurs opinions, comportements et convictions. Nous nous sentons plus près d’eux et par voie de conséquence, nous développons une meilleure appréciation de leurs points de vue uniques et irremplaçables.

« Reconnaître la valeur de l’opinion de l’autre, c’est se rapprochercde la vérité. »

1 réponse

  1. amina dit :

    J’aime recevoir et partager ce que vous écrivez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.