14 comportements à éviter avec un proche déprimé

Selon l’OMS, la dépression touche environ 5% de la population. Cette maladie est terrible pour les personnes qui en souffrent. Elle est également pénible pour les proches, qui voient l’être aimé sombrer dans une tristesse abyssale, en se questionnant sur la bonne façon d’aider. L’article « Comment aider un proche déprimé ? » traite de ce sujet. Le texte suivant présente plutôt des comportements qui peuvent nuire à une proche déprimé :

  1. Mettre de la pression pour qu’il change de comportement immédiatement.
  2. Donner à votre proche déprimé des recettes de bonheur faciles.
  3. Faire comme si une dépression peut disparaître d’elle-même.
  4. Materner ou dorloter à l’excès la personne déprimée.
  5. Encourager votre proche à s’isoler.
  6. Donner un ultimatum tel que : « Change d’attitude, sinon je te quitte ».
  7. Donner des conseils sans qu’on vous le demande.
  8. Exprimer votre opinion sur les traitements et médicaments typiquement prescrits dans sa condition.
  9. Harceler votre proche de questions maladroites ou trop nombreuses :
    En posant des questions sur sa maladie à une personne en dépression, nous lui rappelons qu’elle est malade. Pour prendre de ses nouvelles, demandez plutôt « comment ça va ? » sans faire référence à sa condition de santé difficile.
  10. Exprimer des raisons logiques de ne pas déprimer :
    N’essayez pas de sortir votre proche de la déprime avec de bons raisonnements, même si ses inquiétudes vous semblent irrationnelles. Vos tentatives bien intentionnées lui donneront l’impression que vous ne prenez pas ses émotions au sérieux.
  11. Se comparer à lui :
    À moins que vous ayez vécu vous-même une dépression, ne dites pas à votre proche que vous savez ce qu’il vit. Ne lui dites pas non plus que vous comprenez entièrement ce qu’il ressent. Car même avec de bonnes intentions, se comparer à un individu dépressif sera fort probablement interprété par celui-ci comme une banalisation de ce qu’il vit. Ce qui peut être très offensant.
  12. Prendre de la distance :
    Certains évitent les personnes en dépression par crainte d’un faux pas. Au contraire, une personne déprimée a besoin de la présence de ses proches. Il souffre, il est donc important de le soutenir maintenant. Et ceci est plus important que les quelques mots maladroits que vous pourriez dire. L’essentiel est qu’il perçoive clairement l’affection que vous éprouvez pour lui.
  13. Culpabiliser pour la dépression de notre bien-aimé :
    Les causes de la tristesse profonde sont complexes et inconnues en grande partie. Il est impossible de déterminer avec certitude qui ou quoi a causé un état dépressif. Vous n’êtes donc pas responsable de ce qui arrive à votre proche. Et culpabiliser ou vous blâmer pour sa condition ne peut que lui nuire.
  14. Vous décourager  :
    Soutenir votre proche demandera de votre part non seulement du dévouement, mais aussi bonne dose de patience. Gardez en tête que certaines personnes déprimées prennent un bon moment pour remonter la pente. Donc ne soyez pas déçu s’il y a peu de progrès à court terme. Pour éviter votre découragement, prenez bien soin de vous, afin de mieux aider votre proche déprimé.

Sujets complémentaires :

 

Une jeune fille pleure en prenant sa tête sans ses mains.

Image par Ulrike Mai de Pixabay /

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.