Les dix qualités d’un véritable pardon

Voici les qualités qui définissent un vrai pardon. Leurs absences retardent la fin du conflit et enveniment la relation.

Un enfant dans les bras de sa mère, qui pardonne

Titre du tableau : Pardon, artiste : Carl Vilhelm Meyer

Du point de vue de la personne blessée, un véritable pardon implique ceci :

  1. accepter que la vie soit parfois injuste et que les autres agissent selon une moralité différente de la nôtre,
  2. reconnaître que nous avons le pouvoir pardonner,
  3. cesser de blâmer une autre personne pour nos émotions,
  4. accepter que nous ne pouvons pas changer la personne qui nous a blessé,
  5. transformer notre frustration en acceptation,
  6. renoncer au rôle de victime,
  7. reconnaître que pardonner est la meilleure façon de mettre un terme avec le temps à cette triste situation,
  8. recadrer notre blessure en la plaçant dans un contexte plus large que notre point de vue actuel,
  9. admettre que l’on peut avec le temps être heureux malgré la blessure que nous avons subie,
  10. se rappeler que pardonner ce n’est pas minimiser ni oublier la faute commise.

Tendre la main à l’autre, celui qui nous a blessé, c’est aussi se tendre une main à soi‑même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.