« Personne ne peut abuser de vous verbalement sans votre consentement. »

Il est difficile d'accepter les insultes, les injures et l'indélicatesse. En général, ce genre de comportement crée une réaction négative presque instantanée chez la personne offensée. Voici quelques solutions pour mieux gérer vos réactions face aux insultes :

  1. Ignorer les insultes (pour les insultes mineures)
    Si vous réagissez en vous sentant blessé ou furieux, vous détruisez votre paix d’esprit. Par contre, si vous ignorez l’insulte en faisant la sourde oreille, vous vous protégerez contre cette blessure. Donc, s’il s’agit d’une insulte mineure, essayez simplement d’ignorer celle-ci. Mais si la personne continue à tenir des propos déplaisants à votre sujet, si elle persiste à vous couvrir d’insultes, alors appliquez une des solutions suivantes.
  2. https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Insulted_Face.jpg

    Dessin de B. Langdon-Lassagne
    [CC BY 3.0] via Wikimedia

  3. Prendre la fuite
    Si la situation le permet, éloignez-vous physiquement de la personne qui vous insulte. Ceci est une façon simple de diminuer votre exposition à ses attaques. Malheureusement, cette solution est parfois inapplicable parce que fuir pourrait sévèrement vexer une personne importante pour nous. Mais peu importe les circonstances, si des insultes répétitives deviennent un véritable abus psychologique, vous avez toujours le droit de fuir, à tout le moins momentanément.
  4. Faire semblant d’écouter
    S’il n’est pas opportun d’appliquer les solutions précédentes, alors vous pouvez simplement fuir émotionnellement en retirant votre attention à celui qui vous insulte, ceci en prenant soin de faire semblant de l’écouter.
  5. Comprendre la situation de l’autre
    Est-ce que vous connaissez toutes les circonstances qui ont poussé la personne qui vous a insulté à agir ainsi ? Non, nous ne connaissons jamais toute la vérité sur ces choses. Il n’est pas question ici d’excuser des paroles blessantes, mais plutôt de voir le côté humain derrière celles-ci. Favorisez votre compréhension en vous disant : « La personne qui m’a insulté devait réellement souffrir pour agir ainsi. Dans les mêmes conditions difficiles, peut-être que j’aurais agi de la même façon ». Ceci contribuera à transformer votre rancoeur initiale en sentiment de compréhension et peut-être même en sympathie.
  6. Répliquer avec diplomatie
    Lorsque nous sommes insultés, la situation impose parfois que nous répondions (ex. réunions d'affaires, discussions imposées, situations délicates…). Dans ce cas, efforcez-vous d’être poli et respectueux. Si vous manquez de courage pour le faire, ou si la personne ne le mérite pas à vos yeux, alors faites-le pour vous-même. Cette marque de discipline vous placera au-dessus de la personne qui vous insulte. Montrer du respect à cette personne ne veut pas dire que vous abandonnez vos opinions et convictions. Cela signifie simplement que vous avez une meilleure force de caractère que la personne qui vous a offensé.
  7. Apprendre
    Beaucoup de circonstances désagréables sont des occasions d’apprendre. Essayez de transformer votre épreuve en opportunité. Les insultes qui vous sont faites ont peut-être une parcelle de vérité. Et même si elles sont complètement fausses ; vous pouvez apprendre en observant le contexte qui a mené à ces insultes. Peu importe si vous êtes fautif ou pas, il y a toujours de nouvelles choses à apprendre.
  8. Affronter
    Dans certaines circonstances, il est inutile de prendre des gants blancs ; c'est-à-dire qu'il est parfois nécessaire de dire franchement à la personne en question ce que vous pensez de sa remarque. Lorsque vous affrontez ainsi quelqu'un, vous devez parler posément et clairement afin d'être compris. De plus, bien qu'on nous ait enseigné qu'il n'est pas respectueux de parler fort, il arrive de temps à autre que ce soit la seule façon de se faire entendre. Cette technique est risquée, mais elle est parfois nécessaire. Et de toute évidence, hausser le ton s'applique uniquement dans les cas où rien d'autre ne semble fonctionner.

Dédramatisez
Est-ce que vous vous attendiez à ne jamais être insulté ? Il est malheureusement normal de temps à autre d’être victime d’indélicatesse. Alors, dédramatisez la situation. Tout le monde est injurié de temps à autre. Vous l'avez été dans le passé et vous avez survécu. Et vous serez très certainement à nouveau insulté dans le futur.

Limite : ne pas se laisser abuser
Les paragraphes 1 à 5 ne suggèrent d’aucune façon de laisser votre offenseur abuser de vous. Dans certaines circonstances, il est d’ailleurs approprié de répliquer activement (paragraphe 7). Mais peu importe la situation, la façon dont vous réagissez à l’insulte doit être votre décision. En d’autres termes, ne laissez pas l'offenseur dicter votre conduite. Lorsque vous êtes insulté, le choix de l’attitude à prendre n'appartient à personne d’autre que vous et ce peu importe la sévérité de l’insulte.

Conclusion
Il est douloureux d’être insulté. Et vous ne pouvez pas empêcher les gens de dire de temps à autre des choses blessantes. Cependant, vous pouvez utiliser vos pensées pour vous protéger. Dites-vous : « Certains m’ont malmené, mais beaucoup d’autres m’aiment et considèrent que je suis une bonne personne. » Ainsi, en pensant aux gens qui vous aiment ou qui vous apprécient, vous oublierez peut-être un peu le mal qu’on vous a fait.

« Confronté à l'insulte, le sage fait preuve de grandeur d'esprit et se protège avec des pensées bien choisies. »

Sujets complémentaires :
    - Comment réagir aux rejets
    - Les insultes et l'estime de soi
    - Réagir humainement à la critique colérique
    - Maîtriser sa colère
    - Garder son calme dans une tempête d'insultes
    - Un geste d’amour pour chasser la mauvaise humeur
    - Les gens difficiles
    - Pardonnez pour vous libérer
    - Conflit inutile
    - Pensées sur les insultes, les rejets et la confiance en soi
    - English version of this page