Histoire : Le boulanger malhonnête

La faute que nous voyons chez l’autre pourrait bien être le reflet de la nôtre.

https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Weighing.svg

Photo de Marek M [Domaine public], Wiki

Il y a plus de 100 ans, vivaient dans un petit village plusieurs artisans. Le boulanger achetait son beurre chez le fermier, qui en retour lui achetait du pain. Un jour le boulanger décida de peser le beurre qu’il venait d’acheter. Il fut très étonné de constater que la quantité avait diminué pour un même prix. Le boulanger en déduit que le fermier l’avait fraudé et il lui intenta immédiatement un procès. Donc, tous deux se retrouvèrent devant le juge. Celui-ci demanda au vieux fermier :
– « Pour peser votre beurre, avez-vous des contrepoids juste afin de bien mesurer ? »
– « Ah non, Monsieur le juge. »
– « Mais alors comment faites-vous pour être certain de la quantité que vous avez vendue au boulanger ? »

Le fermier expliqua :
– « Voici, lorsque le boulanger a commencé à acheter son beurre à ma ferme, j’ai pensé qu’il était normal que j’achète mon pain à sa boulangerie. Depuis ce jour, j’utilise son pain d’un kilo comme contrepoids pour mesurer le kilogramme de beurre que je lui vends. Conséquemment, ce beurre a exactement le même poids que le pain qu’il m’a vendu. »

Tous ceux qui s’imaginent qu’ils peuvent impunément pointer du doigt les faiblesses et les erreurs des autres, ne font que révéler leur misère intérieure.

Sujets complémentaires :
    – Les défauts des autres
    – Critiquer ses semblables
    – Pensées sur critiquer les autres, nos défaut, le respect, la compassion et le pardon

2 réponses

  1. Crystelle dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Actuellement je cherche justement, et pardon de le dire comme cela, « une technique » ou plutôt, le mot juste, pour savoir comment déculpabiliser une personne en souffrance quelle que soit sa souffrance. Je cherche également, et cette histoire tombe bien d’ailleurs, comment remettre à leur place certains qui se permettent de juger les autres, cela fait longtemps que j’y pense. Alors si un jour l’auteur de ce site merveilleux puisse un jour m’aider à m’éclairer, ce serait merveilleux.

    Bien à vous tous.

    • Angel dit :

      Bonjour Crystelle,

      Je m’appelle Angel, pour déculpabiliser une personne en souffrance comme vous dites, il faut bien évidemment être d’abord vous-même libérée de toute culpabilité ce qui n’est pas facile dans un monde qui vous pointe du doigt dès l’enfance si vous ne suivez pas ses règles.
      Je pense qu’une personne en souffrance, quelle que soit sa souffrance, a surtout besoin d’écoute et de présence même s’il faut écouter des silences et des pleurs.
      Quand à remettre à leur place certains qui se permettent de juger les autres, ne soyez tout simplement pas comme lui ou elle parce que vous-même avez cette faiblesse comme nous l’avons tous, faîtes le bien à la place, c’est un grand défi mais une très grande satisfaction.

      Meilleures salutations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.