Comment réduire le stress du milieu social ?

Chaque milieu social suggère ou impose sa définition de la réussite ou des objectifs à atteindre. Pour les gens d’affaires, le profit et les promotions doivent être maximisés ; pour les étudiants, les résultats scolaires doivent être aussi élevés que possible ; pour les sportifs, les victoires et les records sont les buts à atteindre. Et avec le temps, la pression des pairs fait en sorte que ces objectifs deviennent ceux de ses membres. C’est-à-dire que les échanges entre individus d’un même milieu font en sorte que les gens se comparent. Cette comparaison explicite ou implicite a souvent pour effet de rappeler à chacun qu’il doit être à la hauteur des buts du groupe. Si ce rappel de performance est excessif, il peut être une cause importante de stress pour les membres du groupe.

Plusieurs flèches pointent vers un homme.

Image par Gerd Altmann de Pixabay

Exemple :

Un agent immobilier a pour amis d’autres agents immobiliers. Conséquemment, il est fréquemment entouré de gens qui sont soucieux de maximiser leurs ventes (objectif de ce milieu). Il perçoit de ses collègues une forte pression de performance. Cette pression est pour lui un stress répétitif qu’il a peine à supporter.

Application en milieux de travail stressants :

Afin de vous distancer d’un climat professionnel stressant, établissez de nouvelles relations dans un environnement social différent. Choisissez de préférence un milieu qui favorise la détente. Voici quelques suggestions :

  • Un cours complètement différent de votre travail, p. ex. un cours de jardinage.
  • Un club de plein air, par exemple un club de marche, de vélo, de randonnée.
  • Un sport d’équipe sans compétition.
  • Renouer avec des amis perdus, des amis d’enfance par exemple.
  • Être activiste dans un mouvement environnementaliste, social, communautaire ou autre.
  • Participer à un voyage organisé.
  • Pratiquer un loisir de groupe, un club de philatélie par exemple.
  • Faire du bénévolat.

Application générale :

Lorsque nous choisissons nos amis proches, nous choisissons implicitement d’être transformé par leurs présences répétitives. Certaines personnes ont sur nous une influence très bénéfique. Par exemple, nous sommes tous à divers degrés touchés par la présence de gens heureux. Ils nous apportent une sensation de légèreté parce que la joie et le bonheur se communiquent. C’est pourquoi il est désirable de s’entourer de gens optimistes. Il est encore plus désirable d’influencer à notre tour positivement nos proches en rayonnant de beaux sentiments pour eux.

« La liberté ultime est de pouvoir décider comment quelqu’un ou quelque chose nous influencera. » Stephen Covey

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *