« Être rejeté est une occasion de démontrer notre maturité. »

Que ce soit par un proche, un ami, un groupe ou un employeur, nous sommes tous rejetés tôt ou tard. Heureusement, il est possible de rendre cette expérience moins douloureuse. Voici comment :

1) Jeter un doute sur le rejet :
On croit parfois à tort que nous avons été rejetés. Il est donc utile de bien évaluer la situation avant de conclure à un rejet. Il y a bien sûr des cas évidents. Mais il faut quand même être prudent, car il y a aussi des apparences trompeuses. Par exemple, si vous êtes nouveau dans un groupe, la froideur de certaines personnes peut simplement être une forme d'incertitude ou de prudence face à un visage inconnu, rien de plus. Il est tellement facile de mal interpréter le comportement des gens.

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Kormoran_gi_susi_krilata,_Prespa.jpg?uselang=fr

Photo de Martin Dimitrievski via Wikimedia

2) Se distraire immédiatement au besoin :
Si le rejet vous a blessé profondément, utilisez la distraction pour réduire temporairement votre douleur. Le fait d’être occupé capte notre attention et ainsi diminue momentanément notre frustration. Voici des suggestions d'activité de distraction :

  • Lire un roman à suspens
  • Regarder une émission de télévision ou un film divertissant
  • Participer à un jeu qui demande beaucoup d’attention, par exemple un jeu vidéo rapide
  • Pratiquer un sport intense et/ou de groupe, par exemple le football (ou soccer au Québec)
  • Faire une longue randonnée en pleine nature
  • Faire du shopping (magasinage au Québec)
  • Assister à un spectacle ou aller au cinéma

3) Voir ses amis proches :
Nous percevons parfois le rejet comme la négation de notre façon d'être. Mais généralement, nos amis nous acceptent sans condition. Donc passer du temps avec nos amis proches est une bonne façon de combattre le sentiment de rejet, car ils nous acceptent tels que nous sommes.

4) Éviter la personnalisation :
Pour adoucir le rejet, essayez de ne pas prendre personnellement l'opinion des autres, car votre valeur ne dépend pas d'approbations extérieures. Je sais, ce n'est pas facile à mettre en pratique ; mais c'est une chose que nous devons tous nous efforcer de faire. Comprenez que les raisons du rejet peuvent être tellement subjectives, par exemple :

  • Les paroles offensantes d'une personne en colère ne s’adressent peut-être pas à vous spécifiquement. C’est-à-dire que si une autre personne avait été à votre place en présence de la personne en question, c’est peut-être elle qui aurait été insultée et rejetée plutôt que vous.
  • Certaines personnes malades, découragées ou épuisées rejettent tout le monde. Encore une fois, si une autre personne avait été à votre place, c’est peut-être elle qui aurait été rejetée plutôt que vous.
  • L'opinion de la personne qui vous a rejeté est peut-être complètement erronée parce qu'elle est basée sur une connaissance incomplète de ce que vous êtes. Si elle avait eu la chance de mieux vous connaître, la personne qui vous a rejeté n'aurait peut-être pas agi ainsi.

5) Changer son interprétation du rejet :

Notre interprétation d'un évènement détermine nos émotions par rapport à celui-ci. Lorsque nous subissons un rejet, nous concluons parfois que ce dernier est la seule cause de notre frustration. Si 1000 personnes subissaient un même refus, est-ce qu’elles réagiraient toutes de la même façon ? Non évidemment. La majorité éprouverait des sentiments négatifs. Mais ces sentiments seraient variés. Confrontés au même refus, certains seraient en colère, d'autres déçus et finalement, n'éprouveraient qu'une faible frustration rapidement oubliée. Donc, nous réagissons différemment par rapport à un même événement. Lorsque nous subissons un refus important, ce dernier n’est pas l’unique cause de notre réaction. Il existe un intermédiaire : nos pensées par rapport à cet événement. Et celles-ci sont toutes puissantes pour changer nos sentiments. C'est-à-dire qu'en changeant nos pensées, nous changeons notre sentiment par rapport au rejet.

Par exemple, vous invitez une personne qui vous attire beaucoup à un premier rendez-vous romantique et vous essuyez un refus catégorique. Vous êtes profondément contrarié, parce que vous êtes d'avis qu'elle est la personne idéale pour vous. Évidemment, ceci est une hypothèse. Même si cette personne vous plaît énormément, sans la connaître vraiment vous ne savez pas si elle est vraiment compatible avec vous. Qui sait, elle vous a peut-être rendu service en refusant votre rendez-vous. En considérant qu'il y a différentes façons d'interpréter ce refus, il est possible de diminuer l'impact de celui-ci sur vous. Le Dr Steve Maraboli a dit : « Chaque fois que je pensais être rejeté de quelque chose de bon, j'étais en fait redirigé vers quelque chose de meilleur. »

6) Vous n'êtes pas seul à être rejeté :
Puisqu'il est impossible d'être apprécié de tous, tout le monde est victime de rejet tôt ou tard. Donc inévitablement, un jour quelqu'un n'aimera pas vos idées, trouvera bête un de vos commentaires ou même se moquera de vous. C'est la vie. Les gens populaires se font eux aussi rejeter de temps à autre. Lorsque ça nous arrive, il est réconfortant de se rappeler que nous ne sommes pas seuls à subir le rejet.

7) Se protéger en développant l'estime de soi :
Les gens qui ont une bonne estime de soi ne sont pas nécessairement moins rejetés, mais ils souffrent moins lorsqu'ils le sont. Cliquez sur le lien suivant pour des conseils sur l'estime de soi.

8) Se protéger avec une vie bien remplie :
Les gens qui ont une vie active et bien remplie surmontent un peu mieux le rejet parce qu'ils s'intéressent à différentes choses. Pour eux, il y a donc moins de raisons de se sentir vide ou abandonné suite à un rejet. Donc autant que possible, soyez actif de différentes façons. De cette manière, vous ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier.

9) Consulter au besoin :
Si vous êtes victime de rejet à répétition et surtout si vous souffrez également d’anxiété ou de dépression, vous n’avez peut-être pas la capacité nécessaire pour faire face seul à cette situation. Conséquemment, les services d'un psychologue ou d'un psychiatre pourraient vous être utiles. N'hésitez pas à les consulter si vous en ressentez le besoin.

Conclusion :
Il est malheureusement normal d’être rejeté de temps à autre. Cette épreuve peut être tempérée en utilisant le passé. Comme tout le monde, vous avez déjà été rejeté et vous avez eu la force de vaincre cette épreuve. Sachez que vous surmonterez à nouveau ce rejet, comme vous l'avez fait auparavant. Ceci ne fait pas disparaître la douleur associée à votre épreuve. Mais il est quand même réconfortant de se rappeler que la souffrance du rejet disparaîtra, comme avant, tout ou tard.

« Il est noble d’accepter le rejet,
et de reconnaître que l’important est de trouver
un moyen de rebondir et d’essayer à nouveau (peut-être différemment). »

Sujets complémentaires :
    - Comment réagir aux insultes
    - Les gens difficiles
    - Pardonnez pour vous libérer
    - Garder son calme dans une tempête d'insultes
    - Questions pour désamorcer une dispute avec un proche
    - Pensées sur être rejeté, les gens difficiles, les conflits, et les insultes