Comment bien réagir aux rejets ?

Table des matières

« Être rejeté n’est pas réellement la fin du monde, mais lorsque ça nous arrive, on le dirait bien. »

Que ce soit par un proche, un ami, un groupe ou un employeur, nous sommes tous rejetés de temps à autre. Heureusement, il est possible de rendre cette expérience moins douloureuse. Voici comment :

Deux jeunes filles rient d'un autre jeune fille.

By Zalouk webdesign [CC BY 2.0 or CC BY 2.0], Wiki

1) Douter du rejet :
On croit à tort parfois que nous avons été rejetés. Il est donc utile de bien évaluer la situation avant de conclure à une rebuffade. Il y a bien sûr des cas évidents. Mais il faut tout de même être prudent, car il y a aussi des apparences trompeuses. Par exemple, si vous êtes nouveau dans un groupe, la froideur de certaines personnes peut simplement être une forme d’incertitude ou de prudence face à un visage inconnu, rien de plus. Il est tellement facile de mal interpréter le comportement des gens.

2) Se distraire immédiatement au besoin :
Si le rejet vous a blessé profondément, utilisez la distraction pour réduire temporairement votre douleur. Le fait d’être occupé captive notre attention et ainsi diminue momentanément notre frustration. Voici des suggestions d’activité de distraction : 

  • Lire un roman captivant
  • Regarder une émission de télévision ou un film divertissant
  • Participer à un jeu qui demande beaucoup d’attention, par exemple, un jeu vidéo rapide
  • Pratiquer un sport intense et/ou de groupe, par exemple, le football (ou soccer au Québec)
  • Faire du shopping (magasinage au Québec)
  • Assister à un spectacle ou aller au cinéma

3) Voir ses amis :
Nous percevons parfois le rejet comme la négation de notre façon d’être. Mais généralement, nos amis nous acceptent sans condition. Donc passer du temps avec nos amis proches est une bonne façon de combattre le sentiment de rejet.

4) Éviter la personnalisation :
Pour adoucir le rejet, essayez de ne pas prendre personnellement l’opinion des autres, car votre valeur ne dépend pas d’approbations extérieures. Je sais, ce n’est pas facile à mettre en pratique ; mais c’est une chose que nous devons tous nous efforcer de faire. Comprenez que les raisons du rejet peuvent être tellement subjectives, par exemple :

  • Les paroles offensantes d’une personne en colère ne s’adressent peut-être pas à vous spécifiquement. C’est-à-dire que si une autre personne avait été à votre place en présence de la personne en question, c’est peut-être elle qui aurait été insultée et rejetée plutôt que vous.
  • Certaines personnes malades, découragées ou épuisées rejettent tout le monde. Encore une fois, si une autre personne avait été à votre place, c’est peut-être elle qui aurait été rejetée plutôt que vous.
  • L’opinion de la personne qui vous a rejeté est peut-être complètement erronée parce qu’elle est basée sur une connaissance incomplète de ce que vous êtes. Si elle avait eu la chance de mieux vous connaître, la personne qui vous a rejeté n’aurait peut-être pas agi ainsi.

5) Changer son interprétation du rejet :

Notre interprétation d’un événement détermine nos émotions par rapport à celui-ci. Lorsque nous subissons un rejet, nous concluons parfois que ce dernier est la seule cause de notre frustration. Si 1000 personnes subissaient un même refus, est-ce qu’elles réagiraient toutes de la même façon ? Non évidemment. La majorité éprouverait des sentiments négatifs. Mais ces sentiments seraient variés. Confrontés au même refus, certains seraient en colère, d’autres déçus et troisièmement, certains n’éprouveraient qu’une faible frustration rapidement oubliée. Donc, nous réagissons différemment par rapport à un même événement. Lorsque nous subissons un refus important, ce dernier n’est pas l’unique cause de notre réaction. Il existe un intermédiaire : nos pensées par rapport à cet événement. Et celles-ci sont toutes-puissantes pour changer nos sentiments. C’est-à-dire qu’en changeant nos pensées, nous changeons notre sentiment par rapport au rejet.

Par exemple, vous invitez une personne qui vous attire beaucoup à un rendez-vous romantique et vous essuyez un refus catégorique. Vous êtes profondément contrarié, parce que vous êtes d’avis qu’elle est la personne idéale pour vous. Évidemment, ceci est une hypothèse. Même si cette personne vous plaît énormément, vous ne savez pas si elle est compatible avec vous, puisque vous ne la connaissez pas vraiment. Qui sait, elle vous a peut-être rendu service en refusant votre rendez-vous. En considérant qu’il y a différentes façons d’interpréter ce refus, il est possible de diminuer l’impact de celui-ci sur vous. Le Dr Steve Maraboli a dit : « Chaque fois que je pensais être rejeté de quelque chose de bon, j’étais en fait redirigé vers quelque chose de meilleur. »

6) Se comparer :
Puisqu’il est impossible d’être apprécié de tous, tout le monde est victime de rejet par moment. Donc inévitablement, un jour quelqu’un n’aimera pas vos idées, trouvera bête un de vos commentaires ou même se moquera de vous. C’est la vie. Les gens populaires se font eux aussi rejeter de temps à autre. Il est consolant de se rappeler que nous ne sommes pas seuls à subir des rebuffades.

7) Se protéger en développant l’estime de soi :
Les gens qui ont une bonne estime de soi ne sont pas nécessairement moins rejetés, mais ils souffrent moins lorsqu’ils le sont. Cliquez sur le lien suivant pour des conseils sur l’estime de soi. De plus, un des moments les plus enrichissants de notre la vie est quand nous trouvons le courage de laisser aller ce que vous ne pouvez pas changer, le rejet de quelqu’un par exemple.

8) Se protéger avec une vie bien remplie :
Les gens qui ont une vie active et bien remplie surmontent mieux le rejet parce qu’ils s’intéressent à différentes choses. Pour eux, il y a donc moins de raisons de se sentir vide ou abandonné suite à ce type de négation. Donc autant que possible, soyez actif de différentes façons. De cette manière, vous ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier.

9) Consulter au besoin :
Si vous êtes victime de rejet à répétition et surtout si vous souffrez également d’anxiété ou de dépression, vous n’avez peut-être pas la capacité nécessaire pour faire face seul à cette situation. Conséquemment, les services d’un psychologue ou d’un psychiatre pourraient vous être utiles. N’hésitez pas à les consulter si vous en ressentez le besoin.

Conclusion :
Il est malheureusement normal d’être rejeté de temps à autre. Cette épreuve peut être tempérée en utilisant le passé. Comme tout le monde, vous avez déjà été rejeté et vous avez eu la force de vaincre cette épreuve. Sachez que vous surmonterez votre prochain rejet, comme vous l’avez fait auparavant. Ceci ne fait pas disparaître la difficulté associée à cette frustration. Mais il est quand même réconfortant de se rappeler que l’amertume du rejet disparaîtra avec le temps, comme avant.

« Votre valeur n’est pas dépendante de l’acceptation des autres. »

« Ne laissez pas le rejet vous empêcher d’être tout ce que vous pouvez être. »

« Plus vous remplirez votre vie avec de la passion, moins vous perdrez de temps et d’énergie à la recherche de l’approbation de tout le monde. »

9 réponses

  1. brunö dit :

    Il y a différentes formes de rejets, mais les pires sont celles qui se veulent bienveillantes. Puis nous-même, ne rejetons nous pas telle ou telle personne parce qu’on la trouve ennuyeux/ennuyeuse, laid(e), moche. En général, ceux qui sont des « tombeurs », un corps de rêve (comme ils disent) sont quasiment beaucoup moins rejeté que les autres. Car on est dans une société ou beaucoup trop de chose se base sur l’apparence.

  2. Anonyme dit :

    « Les gens populaires se font eux aussi rejeter de temps à autre », les laids et impopulaires se font rejeté beaucoup plus souvent, pas tout le monde et de façon permanente, c’est incomparable.

    • Anonyme dit :

      Commentaire très juste. Toujours relativiser la souffrance de ceux qui se font très constamment rejeter est pénible et inutile finalement.

  3. JOURDAN dit :

    Je veux rajouter aussi, attendre mais tout en gardant dans la tête que ce moment ne viendra peut-être jamais et qu’il en est ainsi… il faut l’accepter.

  4. F. Loic dit :

    Moi je me suis fait rejeté par une fille donc je suis tombé amoureux et je n’arrivais pas à l’accepter. Mais grâce à vous j’y parvient peu à peu. Merci

  5. Anonyme dit :

    Bonjour,
    Moi c’est depuis la maternel que tous les élèves et en ce moment (je suis en 3ème) que tout le monde me rejette, m’insulte et me frappe. Pourtant je ne suis pas le fils à ma mère, mais mes parents m’ont très bien éduqué. Je n’ai jamais touché une personne et je ne leurs ais jamais rien fait. Et pourtant, je suis un mec un vrai pas un ringard, je ne peux même pas discuter avec quelqu’un sans qu’il me rabaisse et moi j’en ai hyper marre s’il vous plait aider moi.

  6. Serena dit :

    Oui mais il peut arriver que que l’on choisisse quelqu’un et que ce quelqu’un nous rejette pour x raisons.

  7. A. LE BOEDEC dit :

    Suite au décès de ma maman en novembre 2015, mon frère et mes soeurs m’ont rejeté. Au début, cela a été très dur à l’accepter. Mais grâce au soutien de mon mari, ma fille, ainsi que de mes amis, je reprends le dessus. Bien sûr, j’ai des moments d’angoisse, car la blessure ne se referma jamais. Il est vrai que votre site est bien construit.

    • Crystelle dit :

      Bonjour à vous ; puis-je me permettre de dire ceci, s’il y a une chose qu’il ne faut pas laisser s’installer dans ces moments-là, ce sont les rancœurs sourdes et les non-dits. Mettre les choses au clair et dire les choses franchement sans attendre ne peut que rendre un sacré service.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.