Mesurez votre niveau de stress

« Le stress est au psychique, ce que la douleur est au physique. »

Le stress est un inconfort qui nous force à trouver avec empressement une manière de rétablir une situation inadéquate :

http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Kaikoura_clouds_mtns.jpg

Un jour de tempête à Kaikoura (Nouvelle-Zélande),
Photo de Amble (CC-BY-SA-3.0 Wikimédia)

Nous réagissons au stress comme l’homme préhistorique, c’est-à-dire que cette tension entraîne une mobilisation globale de notre organisme en augmentant 

  • notre rythme cardiaque,
  • notre pression artérielle,
  • notre rythme respiratoire et
  • notre tonus musculaire.

Ce type de réactions physiologiques est évidemment inadéquat pour faire face aux défis de la vie moderne. De plus, les stress répétitifs peuvent être néfastes pour notre santé physique et mentale.

Voici un questionnaire qui mesure approximativement votre niveau stress. Dans un premier temps, répondez à ces questions en cumulant le nombre de réponses positives. Vous utiliserez par la suite ce nombre dans la classification ci-dessous.

  1. Est-ce que vos tâches normales vous semblent particulièrement pénibles ?
  2. Est-ce que vous avez de moins en moins de moments joyeux dans une journée typique ?
  3. Est-ce que vous avez développé récemment de nouveaux tics nerveux ? Est-ce que, par exemple, vous avez développé l’habitude de ronger vos ongles ?
  4. Est-ce que vous passez moins de temps qu’auparavant avec vos amis ou vos proches ?
  5. Est-ce que vous avez moins de choses à dire en présence de ceux-ci ?
  6. Est-ce que vous vous fatiguez plus facilement qu’avant ?
  7. Est-ce que vous êtes agacé par des gens qui vous disent que vous semblez fatigué ?
  8. Est-ce que vous sentez que vous avez moins d’enthousiasme qu’auparavant envers vos activités normales ?
  9. Est-ce que vous êtes souvent envahi par un sentiment de tristesse inexpliqué ?
  10. Est-ce devenu plus difficile de rire de vous-même ? Est-ce que votre humour fait défaut ?
  11. Est-ce que vous avez l’impression de travailler de plus en plus pour accomplir de moins en moins ?
  12. Est-ce que vous avez des pertes de mémoire, par exemple oublier un rendez-vous ou perdre vos clés ?
  13. Est-ce que vous êtes plus irritable qu’avant ? Est-ce que vous êtes plus souvent en colère qu’auparavant ?
  14. Est-ce que vous vous sentez démotivé devant vos corvées normales comme faire la vaisselle ou tondre le gazon ?
  15. Est-ce que certaines douleurs sont apparues ou ont augmenté récemment, par exemple : maux de tête, maux de dos, douleurs à l’estomac, etc. ?

Dans la liste suivante, choisissez la catégorie qui s’applique à vous en utilisant le nombre total (de 0 à 15) de réponses positives :

1 à 3 réponses positives :
Vous gérez probablement bien votre stress. Il n’est pas anormal d’avoir quelques réponses positives. Cela peut être dû à des variations normales, causées par exemple par un manque de sommeil ou par une surcharge temporaire de travail.

4 à 6 réponses positives :
Commencez à vous surveiller. Le stress diminue déjà votre qualité de vie. Mais si vous le voulez vraiment, vous pouvez rétablir la situation relativement rapidement.

7 à 9 réponses positives :
Vous êtes peut-être en danger d’épuisement professionnel (“burnout”). Un changement de votre façon de vivre est nécessaire. Consultez un professionnel de la santé si vous le jugez nécessaire.

9 à 15 réponses positives :
Vous êtes peut-être probablement déjà en épuisement professionnel (“burnout”). Vous devriez prendre des mesures immédiatement pour rétablir la situation. Une longue période et beaucoup d’efforts seront nécessaires pour changer les éléments de votre comportement qui sont à l’origine de votre niveau élevé de stress. Il est recommandé de consulter rapidement un professionnel de la santé.

La classification précédente est arbitraire et donc non scientifique. Le bénéfice le plus important de ce questionnaire est de vous aider à prendre conscience des effets réels du stress et de vous encourager à mieux gérer celui-ci. Ce questionnaire peut être avantageusement remplacé par une auto-observation régulière. En portant attention à ce qui se passe en nous, il est possible d’identifier nos déclencheurs de stress et ainsi mieux les gérer.

« La clé du contrôle de soi réside dans notre capacité à bien comprendre ce qui se passe en nous. »

« L’apaisement réside en chacun de nous. » Dalaï Lama

Plusieurs articles de ce site Internet présentent des approches de réduction du stress :
     – Réagir rapidement au stress
     – Mieux gérer le stress
     – Prenez rendez-vous avec l’absence de stress
     – Habitude mentale de stressante
     – Garder son calme dans une tempête d’insultes
     – S’immobiliser pour réorienter ses pensées
     – Les objectifs que l’on s’impose soi-même
     – Être indulgent envers soi-même
     – Plan antistress quotidien
     – On ne sait jamais

1 Response

  1. Reine Malo says:

    Félicitations pour ce magnifique site!!!!

    Beaucoup de patience, de générosité et d’amour sont à l’origine de ce site qui est très complet.

    Mille fois bravos!!!!

    Reine

Leave a Reply

Your email address will not be published.