Des questions pour apaiser le découragement

« Les jours se suivent, mais ils ne se ressemblent pas.
Même si aujourd’hui le soleil est caché par de gros nuages,
bientôt il brillera à nouveau. »

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3f/Frustration.jpg/320px-Frustration.jpg

De Cubmundo (Flickr: Frustration) [CC-BY-SA-2.0], via Wikimedia

Lorsque nous sommes découragés par une épreuve difficile, il est possible de modifier ce sentiment en percevant la situation différemment. Voici des questions qui ont pour objectif d’attirer votre attention sur d’autres façons de voir les choses. Prenez le temps de répondre à celles-ci sincèrement et vous ébranlerez les croyances qui sont à l’origine de votre découragement :

  1. Questions sur les épreuves :

    • Dans le passé, est-ce que j’ai surmonté des épreuves similaires ?
    • Est-ce que d’autres personnes dans la même situation sont moins découragées que moi simplement parce qu’elles ont une meilleure attitude que moi ?
    • Quelle sera ma perception de cette épreuve dans un an ? Est-ce possible que ma souffrance actuelle ne soit plus alors qu’un vague souvenir d’une difficulté du passé ?
    • Est-ce que je nourris l’illusion qu’il est possible de vivre sans épreuves ? Est-ce que je reconnais qu’il est normal d’être confronté à des difficultés de temps à autre ?
  2. Questions sur les exigences :

    • Est-ce que ma vie doit être parfaite pour que je sois satisfait et heureux ?
    • Est-ce que j’ai des attentes ou objectifs exagérés qui contribuent sans raison valable à mon sentiment de découragement ?
    • Est-ce que je me compare aux autres pour déterminer mon « niveau de réussite » ?
    • Est-ce que je suis plus exigeant envers moi-même qu’envers les autres ?
  3. Questions sur les opportunités :

    • Est-ce possible que cette situation comporte des avantages ou même des opportunités ?
    • Est-ce possible que cette situation soit une occasion d’apprendre des choses sur moi ou sur la vie en général ?
    • Est-ce que je peux utiliser cette épreuve pour développer davantage certaines qualités, par exemple le courage, l’équilibre et la persévérance ?
  4. Questions sur le pessimisme :

    • Est-ce que je surévalue la probabilité que les choses tournent mal ?
    • Est-ce que je perçois avec trop de sévérité l’impact du pire des scénarios possibles ? En d’autres termes, si le scénario le plus sévère se réalise, est-ce que ce serait si catastrophique ?
    • Pour apaiser temporairement mon découragement, est-ce qu’une activité de distraction (cinéma, sport, rencontrer mes amis, etc.) pourrait m’éloigner de mes pensées pessimistes et ainsi diminuer mon sentiment de découragement ?
  5. Questions sur l’optimisme :

    • Quels sont les bienfaits de ma vie pour lesquels je suis particulièrement reconnaissant ? Voici quelques exemples : santé, famille, amis, liberté, nourriture abondante et paix.
    • Quels sont les défis que j’ai surmontés ou les choses que j’ai réalisées, dont je suis fier ?
    • Est-ce possible que je devienne de plus en plus heureux avec le temps ?
  6. Questions globales :

    • Quels amis ou membres de ma famille auraient pour effet de m’encourager, simplement en étant présent ?
    • Est-ce que cette épreuve fait le poids si je la compare à toutes les bonnes choses dont j’ai bénéficié depuis ma naissance ?
    • Globalement, est-ce que la situation est vraiment négative ou est-ce que j’exagère sa gravité ? Si oui, de quelles façons ?

Écrire ses réponses :
Afin de les approfondir, il est utile de mettre sur papier vos réponses aux questions précédentes. De cette manière, vous contribuez davantage à combattre votre découragement.

Une bonne habitude :
Si les questions précédentes vous ont fait du bien, sélectionnez les meilleures et relisez celles-ci chaque matin jusqu’à la fin de votre période de découragement.

Limite de cet article :
Cet article ne vise pas les périodes de découragement extrême. Si vous êtes profondément déprimé, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé.

« Le découragement est une route qui ne mène nulle part.
Ne le laissez pas vous diriger. »

Conclusion :
Le but de cet article est de faire renaître l’espoir. Il ne suggère aucunement d’ignorer votre sentiment de découragement. Il est plutôt question d’examiner la situation sous différents angles afin de changer votre perception de celle-ci.

« Vous connaîtrez la paix non pas lorsque vous n’aurez
plus de problèmes, mais plutôt lorsque vous aurez changé
votre façon d’aborder ceux-ci. »

 
 
Sujets complémentaires :
    – Découragement : ça ne durera pas
    – Se donner droit à l’erreur
    – Services d’urgence de prévention du suicide
    – Pensées pour combattre le découragement
    – Pensées sur le découragement, les épreuves, la souffrance et l’espoir

4 Responses

  1. Ce sont les meilleures d’après moi.

  2. hskn palmer says:

    Merci merci ♡♥

  3. ABELO BELO says:

    merci

  4. Franck says:

    Merci beaucoup pour le reconfort.

Leave a Reply

Your email address will not be published.